Salon Retromobile live : deuxième jour

Salon Retromobile live : deuxième jour
bertrand
rédacteur et photographe à news d'anciennes. Passionné d'histoire et de véhicules anciens, il rejoint la rédaction de news d'anciennes en 2015. Armé de son fidèle Nikon, il écume les rasso et salons pour vous les faire découvrir.

À la une sur News d'Anciennes

Acheter Une Voiture Ancienne : attention aux restaurations « made in USA »

Qu’elles semblent belles certaines anciennes venues d’Amérique. Des véhicules rutilants à prix très concurrentiels. Une Ford Mustang GT de 1967 à 16.000...

Certificat d’Immatriculation de Collection (ancienne Carte Grise Collection) : quelques rappels

En France on adore les lois. Et on en a tellement, qui sont amendées tellement souvent qu'on peut s'y perdre facilement. Du...

ZFE : nouvelle menace sur les anciennes ? L’espoir est de mise

L'écologie et la qualité de l'air sont au centre de nombreux débats. Et les ZFE (Zones à Faible Émissions) placent le débat...

Renault Dauphine, succès-story d’une star de la régie

Pour diversifier sa gamme Renault avait besoin de voir plus gros que la 4CV. Mais on a pas fait les choses à...

Deuxième journée du salon Retromobile, on continue la visite, il y a encore beaucoup de choses à voir, et des belles voitures en particulier !

10h15 : Fiskens et ses belles autos

Thomas, hall 1

Fiskens est un vendeur de voiture habitué du salon Retromobile. Tous les ans il nous régale avec de superbes autos et cette année encore c’est le cas. Le sport est bien là.
Les voitures qu’on vous montre là ? La monoplace noire, vous l’aurez reconnu est un Lotus, une 91 de 1982, utilisée par Nigel Mansell. Le prototype jaune est une Ferrari 512M de 1970 de l’écurie Escuderia Montjuich, le prototype rouge est une Alfa Romeo Tipo 33 de 1967 de l’écurie Alfa, une des voiture du triplé de Daytona en 1969. Enfin la dernière est une Ferrari 512 BB de 1978, et comme le montre son jaune, elle a couru pour l’Écurie Francorchamps.
Le stand réserve d’autres merveille qu’on vous laissera découvrir sur place.

12h00 : un couloir pas comme les autres au salon Retromobile

Bertrand, couloir entre le hall 1 et le hall 2.2

On ne perd pas de place au salon Retromobile. Entre le hall 1 et le hall 2.2 qu’on utilise pour la première fois, le couloir est utilisé par l’Automobile Club de l’Ouest pour une belle exposition retraçant ses 110 ans d’histoire.

L’expo met en scène autant des véhicules d’assistance, des saynètes de la vie des 24h du Mans que des autos qui ont marqué l’histoire des 24h du Mans. On noter par exemple la Porsche 908 et la Chenard et Walker, deux icônes de la course, de deux époques bien différentes.

13h55 : la collection Trigano

Bertrand, stand Artcurial hall 2.2

Artcurial propose cette année deux ventes dont une entièrement composée de Citroën. Parmi ces voitures la plupart proviennent de la collection d’André Trigano. Vous retrouvez le catalogue complet ici.
Ce qu’on peut dire à la vue de l’exposition (assez étriquée il faut l’avouer), c’est que les voitures méritent en grande partie leur prix. Leur état est sublime et ce sont des bêtes de concours que l’on peut admirer.
Résultats à venir bientôt, la vente n’a lieu que demain.

16h35 : l’exposition Artcurial “classique” au salon Retromobile

Bertrand, stand Artcurial Hall 2.2

Au tour de la deuxième exposition d’Artcurial. Là on ne met pas en avant une marque en particulier, mais il y a une star, c’est indéniable : la Ferrari 335 S de 1957, estimée entre 28 et 32 millions d’euros.
Les autres voitures sont toutes aussi belles et Artcurial a réuni un superbe catalogue (le catalogue + les estimations dans notre article dédié). Seul bémol, même en quittant le hall 1 pour le Hall 2.2, la maison parisienne se retrouve vite à l’étroit. Pas toujours simple de voir les voitures en entier !

18h20 : les “petits” exposants de Retromobile

Bertrand, hall 1

On vous montre les très gros stands depuis hier, mais ce ne sont pas les seuls de Retromobile. En effet le hall 1 a sur garder les exposants historiques : vendeurs de pièces, de documentation, d’automobilia, bref ceux que l’on trouve sur les bourses de France.
Evidemment le salon Retromobile est de moins en moins l’endroit où venir pour trouver ce genre de marchandises, le salon de Reims est bien mieux placé par exemple, mais certains y ont toujours leurs habitudes, et tant mieux.
Enfin, on notera la présence importante des vendeurs de miniatures, des maisons d’éditions et des magazines. Comme quoi, il n’y a pas de Ferrari sur tous les stands de Retromobile !

C’est le dernier point de la journée, je vous laisse demain dans les mains de Benjamin pour une nouvelle journée de balade.

Salon Retromobile live : deuxième jour

Sur le même thème

2 Commentaires

  1. Il serait utile que votre/vos journaliste(s) prenne/prennent des photos en dehors du hall 1 ! Et les clubs indépendants ne sont pas si rares dans le hall 3.
    Cordialement
    D. Pottier
    Lancia Club France

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nos derniers articles

Au volant d’une Volvo 850R, quick brick

Une Volvo, c'est une auto carrée. Une Volvo c'est une auto qui est plus solide que le mur dans lequel elle rentre....

La Elkhart Collection cartonne sous le marteau de RM Sotheby’s

Deux jours d'enchères pour une énorme collection. Dans l'Indiana la Elkhart Collection a attiré les regards par son ampleur... mais aussi par...

On a lu : “Dossier Michel Vaillant – Circuit Paul Ricard”

Lancée en 1995 avec un album consacré à James Dean, la série "dossiers Michel Vaillant" revient pour retracer l'histoire du circuit Paul...

Vu dans la rue : un “Coupé” Rover P5

Dans la série "au marché", après l'ID Break, l'Amazon Break et la Daimler Double Six c'est une autre anglaise que j'ai dénichée....