Rétrospective Raymond Sommer 2018, les sportives dans leur élément

Rétrospective Raymond Sommer 2018, les sportives dans leur élément
Xavierhttp://breizhell31.canalblog.com/
Il est le toulousain de la bande. Toujours armé de son appareil, il écume la ville rose et nous fait vivre de nombreux rassemblements mensuels sur place. Il a rejoint News d'Anciennes à l'automne 2016.

À la une sur News d'Anciennes

Au volant d’une Facel III, élégante douceur

Plus d'une centaine d'essais sur News d'Anciennes. Et enfin une Facel Vega. D'accord on ne démarre pas avec un gros V8 sous le capot....

Le Calendrier des Courses Historiques 2021

En 2020 on a pu voir quelques courses historiques sympathiques. Mais il faut bien dire que la saison a été réduite et ultra condensée....

ZFE : nouvelle menace sur les anciennes ? L’espoir est de mise

L'écologie et la qualité de l'air sont au centre de nombreux débats. Et les ZFE (Zones à Faible Émissions) placent le débat dans le...

Musée Matra, la France et pas n’importe laquelle

Mis sous le feu des projecteurs récemment quand la MS 670 a été retirée de l'exposition, il serait quand même dommage de réduire le...

Ce week-end, c’était direction Cadours. C’était la Rétrospective Raymond Sommer 2018, sur le circuit du même nom, dédiée à ce pilote décédé ici-même en 1950. Belles mécaniques et démonstrations rapides étaient au programme.

A cette occasion, les pilotes qui le voulaient pouvaient pendant deux jours faire chauffer leur mécanique en respectant bien évidemment un certain nombre de règles imposées par la direction de course. Ce rendez-vous est plus une démonstration qu’une véritable compétition. A noter que cette année, le circuit fêtait également son soixante-dixième anniversaire.

Comme l’an dernier, les deux matinées étaient dévolues aux vérifications techniques. Si lors de la précédente édition, qu’on retrouve ici, tout semblait bien rodé, on a vu cette fois-ci arriver une bonne partie des participants arriver en même temps une petite heure avant la fermeture des halles. Ce qui aura eu pour effet de créer une belle cohue. Enfin, rien de bien grave, fort heureusement.

Après le briefing des pilotes vers 13h30, les différents participants à la Rétrospective Raymond Sommer 2018 pouvaient enfin s’élancer sur la piste à 14h. Les motards furent les premiers à faire parler la poudre. Parmi ces derniers, un couple à bord de leur side-car Ducati s’est une nouvelle attiré une bonne partie des faveurs du public de la rétrospective.

Un quart-d’heure plus, c’était au tour des monoplaces et autres barquettes de s’élancer. Parmi celles-ci, une belle surprise, Une Cooper du même modèle que celle que pilotait Raymond Sommer fit quelques tours de piste avant de devoir malheureusement déclarer forfait sur problème mécanique. Qu’importe, cette dernière aura eu le temps de marquer les esprits.

Enfin, ce fut aux pilotes des autres catégories de s’élancer (tourisme, sportives…). Chacun disposant de 15 minutes pour s’exprimer. Si les petites Mini, 205 GTI, R5 GT Turbo et autres Autobianchi A112 Abarth se taillaient la part du lion, certaines voitures plus imposantes eurent également le loisir de montrer de quoi elles étaient capables. Ce fut par exemple le cas de cette magnifique Maserati 3500 GT déjà vu en ces lieux il y a quelques années. A noter également la participation de voitures plus récentes comme cette Clio RS F1 Team ou cette Nissan 350z.

Entre les différents courses de la Rétrospective Raymond Sommer 2018, le public pouvait admirer les bolides exposés. On aura d’ailleurs aimé en voir courir certaines… J’aurais par exemple bien voulu voir ce qu’avait dans le ventre la Simca Rallye 2.

Cette Rétrospective Raymond Sommer 2018 fut une nouvelle fois un bel événement. On ne pouvait rêver un plus bel anniversaire. Si certains habitués reviennent d’année en année, les différents plateaux ont tendance également à s’étoffer. Il n’y a guère que la catégorie sportive qui manquait cette année de participants pour la journée de samedi.

Rétrospective Raymond Sommer 2018, les sportives dans leur élément

Sur le même thème

1 COMMENTAIRE

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nos derniers articles

Triumph Italia 2000, un beau mariage… mais pas sur le papier

Non, les coupés Triumph ne se sont pas tous appelés TR quelque chose. À la fin des années 60 la Triumph Italia 2000 était...

Au volant d’une Facel III, élégante douceur

Plus d'une centaine d'essais sur News d'Anciennes. Et enfin une Facel Vega. D'accord on ne démarre pas avec un gros V8 sous le capot....

Le Calendrier des Courses Historiques 2021

En 2020 on a pu voir quelques courses historiques sympathiques. Mais il faut bien dire que la saison a été réduite et ultra condensée....

Musée Matra, la France et pas n’importe laquelle

Mis sous le feu des projecteurs récemment quand la MS 670 a été retirée de l'exposition, il serait quand même dommage de réduire le...