Stands nombreux et belles autos de sortie pour la bourse de Tarbes

Stands nombreux et belles autos de sortie pour la bourse de Tarbes
Stands nombreux et belles autos de sortie pour la bourse de Tarbes
Xavierhttp://breizhell31.canalblog.com/
Il est le toulousain de la bande. Toujours armé de son appareil, il écume la ville rose et nous fait vivre de nombreux rassemblements mensuels sur place. Il a rejoint News d'Anciennes à l'automne 2016.

À la une sur News d'Anciennes

Alpine A310 V6 : au volant d’une dieppoise embourgeoisée

Chaque amateur d’automobile française se reconnaîtra dans mon introduction, mais qui n’a jamais voulu poser son séant dans une Alpine ? Pour moi, l’exemplaire que...

Où est passée l’Aston Martin DB5 DP/216/1 ?

On l'a évoqué brièvement en parlant de l'Aston Martin DB5. Une auto parmi les 1021 produite est particulièrement recherchée. Et cela fait maintenant 22...

Histoire de Carrossiers, ép. 19 : Vignale, vingt petites années et des beautés

Les carrossiers français ont majoritairement travaillé avant-guerre. Rares sont ceux qui se soient lancé après la seconde guerre mondiale. Du côté des italiens, il...

Nos Anciennes Abandonnées : les invisibles

Antoine est un chasseur de trésors. Pas de pièces d'or ou d’œuvres d'art... quoi que. Il sillonne les routes d'occitanie à la recherche d'anciennes......

Ce week-end avait lieu la bourse de Tarbes organisée par l’Embiellage d’Or Bigourdan. C’était pour moi l’occasion d’aller y faire une petite visite et comme souvent d’y faire quelques nouvelles découvertes.

Quand je suis arrivé à proximité du parc des expositions, j’ai pu constaté que le parking des visiteurs contenaient déjà de belles autos : Buick Electra et Roadmaster, Chevrolet Corvette, Ford Vedette ainsi qu’une Citroën DS coupé (Ricou ou autre création artisanale ?). Mais ce n’était pas fini.

En entrant dans le parc, d’autres jolis véhicules m’attendaient, Studebaker Président, quelques Facel Vega, Panhard et autres voitures françaises. On trouvait aussi une Excalibur, une Opel Kapitan que je risque sans doute de revoir ce week-end en Espagne ainsi qu’un hot-rod qui aura attiré beaucoup de monde à son arrivée.

Dans un des halls de la bourse de Tarbes quelques superbes spécimens étaient exposés. Parmi ceux-ci quelques 4Cv (elle fêtait cette année son 70ème anniversaire) dont une superbe roadster. Une Lomax était également là ainsi qu’une Lea Francis, une marque anglaise malheureusement peu connue du public français. Le musée des pompiers de Tarbes présentait également deux de ses camions, un Citroën T55 et un Renault.

Enfin, j’ai pu cette fois m’attarder davantage sur la bourse de Tarbes à proprement parler et ses nombreux stands. Un hall entier lui était consacré mais d’autres stands se trouvaient également à l’extérieur. Parmi ceux-ci, certains vendaient des petites voitures, semblables à celle de mon enfance. D’autres faisaient dans l’outillage pour véhicules anciens, le freinage ou la 2CV et ses dérivés.

La bourse de Tarbes m’aura une nouvelle fois séduit et je ne regrette pas d’avoir fait le déplacement depuis Toulouse pour y aller. C’est sans doute avec un grand plaisir que je m’y rendrais l’an prochain. J’y découvre toujours de belles choses et l’ambiance, le lieu ainsi que cette effervescence me plaisent beaucoup également.

Stands nombreux et belles autos de sortie pour la bourse de Tarbes

Sur le même thème

2 Commentaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nos derniers articles

Alpine A310 V6 : au volant d’une dieppoise embourgeoisée

Chaque amateur d’automobile française se reconnaîtra dans mon introduction, mais qui n’a jamais voulu poser son séant dans une Alpine ? Pour moi, l’exemplaire que...

Où est passée l’Aston Martin DB5 DP/216/1 ?

On l'a évoqué brièvement en parlant de l'Aston Martin DB5. Une auto parmi les 1021 produite est particulièrement recherchée. Et cela fait maintenant 22...

Histoire de Carrossiers, ép. 19 : Vignale, vingt petites années et des beautés

Les carrossiers français ont majoritairement travaillé avant-guerre. Rares sont ceux qui se soient lancé après la seconde guerre mondiale. Du côté des italiens, il...

Nos Anciennes Abandonnées : les invisibles

Antoine est un chasseur de trésors. Pas de pièces d'or ou d’œuvres d'art... quoi que. Il sillonne les routes d'occitanie à la recherche d'anciennes......