On a testé pour vous : la PGO Cevennes

On a testé pour vous : la PGO Cevennes
thomartini
Thomas est le premier à rejoindre Benjamin dans l'aventure News d'Anciennes, dès 2013. Amateur d'autos sportives, il sait aussi jouer le copilote en Simca ou bricoler un proto qui ressemble à une 4L.

À la une sur News d'Anciennes

Certificat d’Immatriculation de Collection (ancienne Carte Grise Collection) : quelques rappels

En France on adore les lois. Et on en a tellement, qui sont amendées tellement souvent qu'on peut s'y perdre facilement. Du...

Acheter Une Voiture Ancienne : attention aux restaurations « made in USA »

Qu’elles semblent belles certaines anciennes venues d’Amérique. Des véhicules rutilants à prix très concurrentiels. Une Ford Mustang GT de 1967 à 16.000...

ZFE : nouvelle menace sur les anciennes ? L’espoir est de mise

L'écologie et la qualité de l'air sont au centre de nombreux débats. Et les ZFE (Zones à Faible Émissions) placent le débat...

Essai d’une Motobécane 50, la mobylette des 70’s

Impossible de faire l'impasse sur la mobylette quand on aime les anciennes. Synonyme de jeunesse et de liberté, la mob a autant...

Vous allez peut-être nous trouver hors série, mais souvent lorsqu’on parle de voitures anciennes, on arrive sur le terrain des répliques. Désormais, il y a encore une autre solution pour rouler dans une auto au look vintage : les interprétations. On vous emmène donc en PGO Cévennes.

Petite histoire de PGO

PGO, est un petit constructeur du sud de la France, produit depuis plus de 10 ans des petits coupés sportifs. Fabriqués entièrement à la main, il s’agit de voitures uniques et atypiques, à la personnalisation quasi-infinie, aussi bien à l’intérieur qu’a l’extérieur.

La marque a commencé comme constructeurs de répliques. Forcément, comme beaucoup ce sont les Shelby Cobra et les Porsche 356 Speedster qui ont été privilégiées. Mais l’arrivée d’un nouvel actionnaire a recentré PGO sur l’activité 356, avant que la marque ne propose son interprétation de la voiture avec la PGO Speedster, d’abord avec une mécanique Peugeot.

Très méconnue du grand public, la marque d’Alès entend bien faire du bruit dans le milieu automobile en s’exportant au delà de nos frontières. Pour cela elle mise désormais sur de nombreux distributeurs et notamment Girost Automobiles, distributeur PGO à Troyes, qui nous a permis d’essayer ce véhicule.

La conduite d’une PGO Cévennes : il va y avoir du sport !

Parlons peu, parlons bien ! Il est maintenant l’heure pour nous de prendre le volant de la PGO Cevennes. On se retrouve devant une carrosserie de cabriolet à hard top, pas plus grand qu’une Clio. Un châssis tubulaire recouvert par une coque en composite, le tout propulsé par un quatre cylindres1,6L turbo BMW en position centrale arrière. Avec son poids de 990kg, les 184ch du bloc Allemand vous permettent de passer de 0 à 100km/h en moins de 6 secondes ! La fiche technique fait rêver, et là on est bien loin de notre ancienne Porsche 356 !

Dans les petite rue du centre ville de Troyes, la belle se faufile sans problème, la garde au sol permet, étonnamment à vrai dire, de franchir sans encombre les dos d’ânes et de circuler sur les pavés irréguliers du centre historique. Le rayon de braquage s’apparente plus à celui d’une mini citadine mais avec la précision et la légèreté d’une sportive.

Le son du moteur, placé juste derrière les sièges, vous rappelle que vous n’êtes pas dans n’importe quelle voiture. Sortie de la ville, il est temps pour nous de rejoindre les routes de la campagne Auboise.
Dès les premières accélérations, la voiture surprend ! La transmission à six rapport est efficace et la motricité du train arrière un véritable bonheur, aussi bien en balade qu’en conduite sportive. Ça pousse en ligne droite, mais pas que. La tenue de route est excellente, la voiture vire à plat et les relances sont diaboliques ! On a beau essayer, il faut passer très vite pour sentir l’arrière commencer à vouloir passer devant.

Seul désagrément du jour, une petite panne d’essuie glace qui nous force à rendre la voiture plus tôt que prévue à cause de la pluie. Souci résolu une fois rentré à la concession… rageant !

Conduire une PGO Cévennes

Aujourd’hui, la gamme compte trois modèles, la PGO Speedster, originelle, la PGO Cevennes et sa version C que nous avons testé et la PGO Hemera, un break de chasse, lui aussi sur la même plate forme.

Les distributeurs sont peu nombreux alors rendez-vous sur le site de notre hôte du jour, Girost Automobiles, à côté de Troyes.

Un grand merci Thibault et Mickael Girost ainsi qu’à Paul de Boîtier Rouge pour nous avoir mis en relation.

Note globale :

5 etoiles

Avantages

Inconvénients

– Look Unique Les finition –
– Performances  Ergonomie de certaines commandes –
– Comportement  Isolation –
– Possibilité de personnalisation
Rareté /
Prix A partir de 43.000 €
On a testé pour vous : la PGO Cevennes

Sur le même thème

6 Commentaires

  1. GG pour ce reportage!
    Un petit hors sujet ne fait pas trop de mal pour être au courant de ce qui se passe en ce moment dans le département.

    Au faite, tu seras présent à tout hasard le dimanche 13 décembre 2015, pour les Habits de Lumières d’Epernay?

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nos derniers articles

Vu dans la rue : un “Coupé” Rover P5

Dans la série "au marché", après l'ID Break, l'Amazon Break et la Daimler Double Six c'est une autre anglaise que j'ai dénichée....

Acheter Une Voiture Ancienne : attention aux restaurations « made in USA »

Qu’elles semblent belles certaines anciennes venues d’Amérique. Des véhicules rutilants à prix très concurrentiels. Une Ford Mustang GT de 1967 à 16.000...

Technik Museum Sinsheim : l’empire de la locomotion

En Allemagne au milieu de nulle part, coincé entre Mannheim et Stuttgart, s’étend sur 50 000 m², une collection de 3000 engins...

Matra MS650, Ferrari 512, ces protos qui ont couru le Tour de France

Cette année le Tour Auto faisait la part belle aux Porsche de compétition et surtout aux protos de Stuttgart qui ont couru...