La Peugeot 604 SL, au volant d’une grande routière française

La Peugeot 604 SL, au volant d'une grande routière française
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
La Peugeot 604 SL, au volant d'une grande routière française
Benjaminhttp://newsdanciennes.com
Passionné d'automobile ancienne, il a créé News d'Anciennes en 2013 à force de se balader sur les salons sans savoir quoi faire de ses photos. Conducteur occasionnel de Simca 1100 il adore conduire les voitures des autres, dès qu'elles sont un peu plus rapides !

À la une sur News d'Anciennes

Après plusieurs essais de petites autos étrangères, on change complètement de genre. Place au haut de gamme, à une grosse auto et en plus une française : la Peugeot 604 SL.

Histoire de la Peugeot 604 :

La Peugeot 604 marque le retour du lion dans le secteur du Haut de Gamme. Retour raté ? Oui il y a de ça.

Pour en savoir plus, on vous invite à retrouver notre historique complet par ici :

Notre Peugeot 604 SL du jour

C’est une belle bête ! Le gabarit de la Peugeot 604 est plutôt impressionnant, surtout quand on compare au reste de la production hexagonale. Il n’est pas étonnant que Pininfarina ait éprouvé quelques difficultés au moment de l’habiller.

Pour le coup on ne sent pas vraiment de filiation avec les autres modèles de la gamme si ce n’est la calandre avec son lion. Le capot de la Peugeot 604 est long, très long. En même temps il est conçu pour que le V6 puisse s’y loger facilement. Les projecteurs sont larges et massifs eux aussi.

Dès le profil on se rend compte de la taille de l’habitacle. Il prend une sacrée place ! L’arrière n’est pas fin non plus. Le coffre est très large, très long et c’est renforcé par le fait qu’il soit en porte à faux.

Côté décoration, c’est soft. La Peugeot 604 SL est la première à être sortie. Les roues sont d’une banalité malvenue quand on vise ce créneau. Heureusement les versions d’après règleront le problème.

À l’intérieur de la Peugeot 604 SL ce n’est pas la grande joie. Seule la couleur des sièges, ici une option cuir, ajoutent un peu de couleur. Sinon on reste sobre, avec beaucoup de noir. L’arrière est du même acabit. Cette version de 1976 reçoit, contrairement aux Peugeot 604 SL de la première année, des vitres teintées et électriques.

Côté moteur on retrouve le fameux PRV dans sa version 2664 cm³ avec son système à deux carbus dans la SL. Pas un foudre de guerre avec 136ch, au lieu d’être un avantage pour la nouvelle venue il sera pointé du doigt pour ses performances médiocres.

Au volant d’une Peugeot 604 SL :

La Peugeot 604 SL qu’on vous présente ici est un modèle de 1975, millésime 1976, l’un des premiers modèles donc. Le V6 se met en route bruyamment, mais le starter automatique réduit progressivement le régime et après une mise en température confortable on s’installe.

On trouve vite sa position dans cette grosse auto, les sièges sont mous et revêtus d’un beau cuir. On les règle facilement et on teste le pédalier. L’accélérateur est au plancher, le point de patinage est haut et il faut bien appuyer sur la pédale de frein.

On est partis et on se rend vite compte de ce qui paraît évident à la simple lecture de la fiche technique de la voiture : les 1400 kg sont là, et la voiture préfère les lignes droites aux virolos. Heureusement les routes de la vallée de l’aube sont plutôt rectilignes.

Le V6 fait son office, il est coupleux et permet de cruiser sans problème. La puissance est correcte, c’est ce qu’il faut pour la voiture. On évolue vite à 100 km/h en 4e à 3500 tr/min. S’il faut dépasser, pas de problème, le rétrogradage permet de trouver le caractère du moteur : c’est au dessus des 4000 tr/min qu’il parle vraiment.

La mise en vitesse est bien plus franche à haut régime et la Xantia grise est vite oubliée. La boîte à quatre vitesses se manie bien, son levier coudé est bien guidé et on ne rate pas de changement de rapport. Seule la marche arrière est un peu difficile à trouver.

La direction de la Peugeot 604 SL est précise et on sent son assistance : elle est suffisante pour ne pas avoir besoin d’être un champion de la musculation pour faire la moindre manœuvre, mais elle est assez peu présente pour que l’on sente bien les remontées dans la direction. On sait où on va et on y va vite. Par contre, à l’approche d’un freinage, on anticipe. Le poids, le toucher de la pédale et un circuit qui aurait peut-être besoin d’une vidange font qu’on ne tentera pas le freinage tardif.

Maintenant, on est dans une voiture de notable, et comme quand on essaie une Bentley, un essai complet se doit de passer par un passage sur la banquette arrière ! Il serait amusant de savoir combien de propriétaires de Peugeot 604 n’en ont jamais touché le volant à l’époque.

On est, là aussi, bien installé. On profite des équipements : les vitres sont électriques, et si on a un peu chaud, on peut demander à son chauffeur de nous ouvrir le toit ouvrant électrique. Autre époque, autres mœurs, chaque portière a son cendrier, et un troisième est au centre. On est cependant un peu déçu, le confort est bon, mais quelques vibrations parasites provenant du pont et de l’échappement se font sentir.

On descend néanmoins très content de la voiture, qui se conduit très bien et dans laquelle il fait bon voyager. Si on oublie sa consommation qui monte vite au dessus des 15L aux 100 km, on a une vraie routière avec laquelle un trajet pour les vacances est facilement envisageable (en plus la contenance du coffre nous y invite).

CritèreNote
Budget Achat18/20
Entretien13/20
Fiabilité15/20
Qualité de fabrication13/20
Confort18/20
Polyvalence14/20
Image12/20
Plaisir de conduite12/20
Facilité de conduite16/20
Ergonomie18/20
Total14,9/20

Conduire une Peugeot 604 :

La Peugeot 604 est une excellente voiture que l’on peut trouver à des prix très corrects.

Les versions diesel se trouvent entre 3000 et 4500 €. Les SL en bon état démarrent à 4000 € et ne dépassent que rarement les 6000 €, les TI et STI sont à peine plus chères. Les GTI sont relativement rares et donc un peu plus chères. Enfin les rares versions limousines se négocient entre 14 et 20.000 €.

Le seul petit soucis sera d’en trouver une parfaite, on en voit peu, et sur les sites d’annonce, la Peugeot 604 n’est pas très présente.

Fiche Technique de la Peugeot 604 SL
MécaniquePerformances
Architecture6 cylindres en VVmax183 km/h
Cylindrée2664 cm³0 à 100 km/h10,8s
Soupapes12400m da17,4s
Puissance Max136 ch à 5750 tr/min1000m da32,3s
Couple Max207 Nm à 3500 trs/minPoids / Puissance10,7 kg/ch
Boîte de vitesse4 rapports manuelle

TransmissionPropulsion
ChâssisConso Mixte15 litres
Position MoteurLongitudinale avantConso Sportive20 litres
FreinageDisques AV et AR
Dimensions Lxlxh472 x 177 x 143 cmCote 20204500 €
Poids1455 kg à vide

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
La Peugeot 604 SL, au volant d'une grande routière française

Sur le même thème

4 Commentaires

    • c’était les version à taux réduit (8.7 contre 9.2) pour les marché extérieurs plus strict en terme de pollution, notamment les pays scandinaves et les Etats-Unis. Avec l’apparition de la TI, beaucoup moins polluante et gourmande, les versions 122ch ont rapidement été abandonnées et n’ont pas franchi le cap des années 80.

      • J’ai eu l’occasion de voyager en 604 TI. La voiture me faisait une forte impression. L’ensemble respirait la classe bien davantage que la CX qui sur le plan de la finition laissait une impression mitigée. Avec la 604, les accélérations étaient franches. L’habitabilité de la voiture était excellente. Aujourd’hui, nous avons sa très lointaine descendante avec la 508 série 2 qui a pratiquement les mêmes dimensions que la 604 d’antan et qui pourrait bien connaître un très grand succès ce qui ne fut pas le cas de la 604 qui se contenta de dépasser les 153,0000 exemplaires ce qui en dix ans était très en deçà des objectifs de la maison Peugeot

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nos derniers articles