On a lu pour vous, d’Épaves en Merveilles

On a lu pour vous, d’Épaves en Merveilles
bertrand
rédacteur et photographe à news d'anciennes. Passionné d'histoire et de véhicules anciens, il rejoint la rédaction de news d'anciennes en 2015. Armé de son fidèle Nikon, il écume les rasso et salons pour vous les faire découvrir.

À la une sur News d'Anciennes

Acheter Une Voiture Ancienne : attention aux restaurations « made in USA »

Qu’elles semblent belles certaines anciennes venues d’Amérique. Des véhicules rutilants à prix très concurrentiels. Une Ford Mustang GT de 1967 à 16.000...

Certificat d’Immatriculation de Collection (ancienne Carte Grise Collection) : quelques rappels

En France on adore les lois. Et on en a tellement, qui sont amendées tellement souvent qu'on peut s'y perdre facilement. Du...

ZFE : nouvelle menace sur les anciennes ? L’espoir est de mise

L'écologie et la qualité de l'air sont au centre de nombreux débats. Et les ZFE (Zones à Faible Émissions) placent le débat...

Renault Dauphine, succès-story d’une star de la régie

Pour diversifier sa gamme Renault avait besoin de voir plus gros que la 4CV. Mais on a pas fait les choses à...

Aujourd’hui je vais vous chroniquer l’ouvrage D’Épaves en Merveilles. Ce livre est un peu atypique, il ne porte pas sur une marque, un genre ou même un modèle précis. Son auteur Jean-Paul Guillemot, tel un collectionneur compulsif, au sens noble du terme, a préféré compiler toutes les autos qu’il a possédé ou croisé depuis ses douze ans. La démarche est inhabituelle, mais fort sympathique et surtout vous allez voir que ses autos sont aussi exceptionnelles que variées ! De la 2CV à la Bugatti, en passant par le Combi, Jean-Paul a su conjuguer son histoire avec celle de l’automobile.

D’Épaves en Merveilles, au commencement !

Toit comme Obélix, Jean-Paul Guillemot est tombé dans la marmite des voitures tout petit. Bien sûr c’est un petit garçon et comme tout petit garçon il joue avec des autos miniatures. Mais ce qui est un jeu chez les autres tourne rapidement à l’obsession chez lui. Né au milieu de la Seconde Guerre mondial, c’est au sortir de celle-ci, qu’il peut assouvir sa passion.

Tout y passe, les miniatures, les magazines, le dessin, tout pour sa marotte ! Mais il ronge sont frein, sans jeu de mots, car lui ce qu’il veut c’est conduire une voiture. Adolescent, quelques subterfuges lui permettent de le faire, avec la complicité d’amis et sur des routes de campagne. Il n’a même pas 18 ans qu’il décroche le précieux sésame rose. En ce début des années soixante, les avant-guerres étaient considérées comme des autos obsolètes et bonnes pour la ferraille, beaucoup de jeunes permis se tournaient vers elles. Pour Jean-Paul ce sera le départ de sa collection !

Jean-Paul Guillemot n’est pas collectionneur !

Jean-Paul le dit lui-même à plusieurs reprises dans son livre, il n’est pas vraiment collectionneur, mais, surtout un passionné. Son ouvrage est, je le cite, « un abécédaire d’une passion ». C’est donc au travers d’une trentaine de marques, que Jean-Paul a soit eue dans sa « collection » ou soit rencontrée, que s’articule son livre.

Au hasard de ses pérégrinations “automobilèsques” on y retrouve des marques françaises connues comme Renault ou Peugeot, mais aussi des moins connues comme Donnet-Zedel ou Rosengart. Petit coup de cœur sur le récit de cette dernière. Les rencontres de Jean-Paul Guillemot font également la part belle aux marques étrangères comme Ford, Chevrolet ou Volkswagen. Toutes bien sûr possèdent leur lot d’histoires ou d’anecdotes croustillantes. Celle sur le Combi est juste énorme !   

Cet abécédaire contient de véritables petits récits comme tout bagnolards auraient aimé vivre, celle de la découverte, et de son achat d’une Bugatti Coupé 57, vaut tout l’or du monde. Acheter une Bugatti pour le prix d’une mobylette, le rêve ! Décidément, la mobylette deviendra la monnaie chez Jean-Paul, car elle sera en échange pour une petite trois roues de marque Inter.

Dans d’Épaves en Merveilles on retrouve les autos classées par marques, en lien avec le hasard de ses rencontres. J’ai bien aimé les petites histoires que l’auteur nous livre, parfois de véritables enquêtes policières. Ces derniers sont accompagnés d’un descriptif ou d’un historique complet sur chaque auto. De très nombreuses photos et publicités d’époques, ou d’autres documents, viennent compléter le récit. J’ai donc pu ainsi découvrir la marque Inter, citée plus haut, que je ne connaissais pas.

D’Épaves en Merveilles, catalogue de madeleines ?

Ce livre “d’Épaves en Merveilles” n’est donc pas qu’un ouvrage de souvenirs automobiles, mais plutôt le recueil de toute la vie d’un passionné, un peu à la façon des madeleines de Proust. C’est un livre passionnant a plus d’un titre, car l’auteur nous plonge dans sa vie privée, de nombreuses photos familiales l’illustrent, mais toujours en lien avec une souvenance automobile. Un peu à la façon de Marcel Pagnol et au rythme des 160 pages que compose le livre, Jean-Paul Guillemot nous fera voyager d’histoires en anecdotes en nous faisant découvrir de magnifiques autos. Un livre qui se lit comme un ancien album de famille. On passe un excellent moment.

Retrouvez ce livre sur notre boutique en ligne au prix de 37€ TTC
Cliquez ici.

On a lu pour vous, d’Épaves en Merveilles

Sur le même thème

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nos derniers articles

La Elkhart Collection cartonne sous le marteau de RM Sotheby’s

Deux jours d'enchères pour une énorme collection. Dans l'Indiana la Elkhart Collection a attiré les regards par son ampleur... mais aussi par...

On a lu : “Dossier Michel Vaillant – Circuit Paul Ricard”

Lancée en 1995 avec un album consacré à James Dean, la série "dossiers Michel Vaillant" revient pour retracer l'histoire du circuit Paul...

Vu dans la rue : un “Coupé” Rover P5

Dans la série "au marché", après l'ID Break, l'Amazon Break et la Daimler Double Six c'est une autre anglaise que j'ai dénichée....

Acheter Une Voiture Ancienne : attention aux restaurations « made in USA »

Qu’elles semblent belles certaines anciennes venues d’Amérique. Des véhicules rutilants à prix très concurrentiels. Une Ford Mustang GT de 1967 à 16.000...