Nos Anciennes Abandonnées : l’Opel GT

Nos Anciennes Abandonnées : l'Opel GT

À la une sur News d'Anciennes

Histoire de Carrossiers, ép. 19 : Vignale, vingt petites années et des beautés

Les carrossiers français ont majoritairement travaillé avant-guerre. Rares sont ceux qui se soient lancé après la seconde guerre mondiale. Du côté des italiens, il...

Ambiance British et Sport pour la vente Osenat du 25 Avril à Versailles

Ce n'est pas parce qu'il y a un confinement que le monde de l'automobile ancienne s'arrête de tourner ! Les maisons de vente aux...

Où est passée l’Aston Martin DB5 DP/216/1 ?

On l'a évoqué brièvement en parlant de l'Aston Martin DB5. Une auto parmi les 1021 produite est particulièrement recherchée. Et cela fait maintenant 22...

Nos Anciennes Abandonnées : les invisibles

Antoine est un chasseur de trésors. Pas de pièces d'or ou d’œuvres d'art... quoi que. Il sillonne les routes d'occitanie à la recherche d'anciennes......

Antoine est un chasseur de trésors. Pas de pièces d’or ou d’œuvres d’art… quoi que. Il sillonne les routes d’occitanie à la recherche d’anciennes… qui attendent patiemment de reprendre la route. Ou du moins qui en rêvent ! Pour retrouver les épisodes précédents de Nos Anciennes Abandonnées, cliquez ici.

C’est sur un petit chemin agricole que j’ai découvert cette beauté, une Opel GT ! D’après le paysan du coin, il sagit d’une voiture ayant appartenue a un monsieur aujourd’hui disparu. Elle à été sauvée de la grange qui s’effondrait, puis laissée à l’abandon ici, non loin de son abri.

Apparue sur le marché en 1968, la GT est de ce point de vue une icône. Sa ligne, particulièrement réussie, fait indéniablement penser à la Chevrolet Corvette de la même année, certains l’appelant même la mini-Corvette ! La GT est donc bâti sur un châssis d’Opel Kadett équipé soit d’un 1100cc de 60cv soit d’un 1900 cm³ de 90cv issu de la Rekord, autorisant une vitesse de 185 km/h et qui assurera l’essentiel des ventes. Pour en savoir plus sur sa conduite, Pierre en avait pris le volant, c’est ici.

Une des particularité de la GT, c’est que sa coque était assemblée et peinte en France, chez Chausson et Brisonneaux & Lotz avant d’être expédiée à Bochum pour l’assemblage final. Toute la partie avant est constituée de caissons déformables soudés. C’est bien pour la sécurité, mais ça rend l’ensemble assez sujet à la corrosion. Celle-ci parait saine d’extérieur, une seule vitre est manquante mais malheureusement les parties de chasse voisines ont laissés quelques trous sur la carrosserie. L’intérieur est complet, un miracle.

Un jour peut être, ses propriétaires viendront la récupérer pour s’en occuper et espérons le, cette petite merveille retrouvera les routes. Ou bien un collectionneur persuasif saura la récupérer… En attendant elle patiente sous la nuit étoilée…

Nos Anciennes Abandonnées : l'Opel GT

Sur le même thème

2 Commentaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nos derniers articles

Où est passée l’Aston Martin DB5 DP/216/1 ?

On l'a évoqué brièvement en parlant de l'Aston Martin DB5. Une auto parmi les 1021 produite est particulièrement recherchée. Et cela fait maintenant 22...

Histoire de Carrossiers, ép. 19 : Vignale, vingt petites années et des beautés

Les carrossiers français ont majoritairement travaillé avant-guerre. Rares sont ceux qui se soient lancé après la seconde guerre mondiale. Du côté des italiens, il...

Nos Anciennes Abandonnées : les invisibles

Antoine est un chasseur de trésors. Pas de pièces d'or ou d’œuvres d'art... quoi que. Il sillonne les routes d'occitanie à la recherche d'anciennes......

Ambiance British et Sport pour la vente Osenat du 25 Avril à Versailles

Ce n'est pas parce qu'il y a un confinement que le monde de l'automobile ancienne s'arrête de tourner ! Les maisons de vente aux...