Mon Retromobile 2016, Davy

Mon Retromobile 2016, Davy

À la une sur News d'Anciennes

Les Voitures Anciennes de nos lecteurs, la Renault Alliance de Benoit

Cette semaine on vous présente une auto peu courante. Ce n'est pas une Renault 9, c'est une Alliance, la version cabriolet venue...

Renault Dauphine, succès-story d’une star de la régie

Pour diversifier sa gamme Renault avait besoin de voir plus gros que la 4CV. Mais on a pas fait les choses à...

Traversée Historique de Toulouse 2020, 10 années bien fêtées

Dimanche, avait lieu Traversée Historique de Toulouse 2020, dixième du nom. L'organisation de celle-ci aura cette année été difficile. D'abord programmée le...

Monza Historic 2020, tout simplement envoûtant !

Monza. Un nom mythique dans l'histoire du sport automobile. Un autodrome qui a vu courir les plus grands noms, pilotes et machines,...

Encore une fois, selon moi, Retromobile 2016 affirme sa position de leader, en terme de qualité j’entends. J’ai particulièrement apprécié me balader dans les allées du Parc des Expositions à tel point que je n’ai pas vu le temps passer.

On vous a déjà proposé une visite complète, visible ici, voilà ce que je retiens de Retromobile 2016.

1 : Les stands des vendeurs

Les véhicules sont tous plus rutilants les uns que les autres, les constructeurs présents jouent le jeu et accordent des moyens pour mettre en valeur les autos : quel bonheur de voir que l’automobile ancienne sait encore attirer les projecteurs sur elle !

2 : les Rhomboïdes, plus étrange, il n’y a pas

Coup de cœur Amateur d’ORNI (Objet Roulant Non Identifié), l’exposition des rhomboïdes m’a séduit ! L’occasion de découvrir la vision du futur que nos aînés avaient… et de se rendre compte que les idées évoluent avec le temps, fort heureusement !

3 : la moquette d’Artcurial

J’ai eu la malchance de me rendre dans le second hall le vendredi matin pour admirer… la moquette. En effet, la majorité des autos avaient été déplacées pour la vente aux enchères Artcurial réservée à quelques chanceux uniquement. Élitisme quand tu nous tiens…

4 : la diversité à Retromobile

Quelques motos étaient aussi de la partie pour mon plus grand plaisir car n’oublions pas que Rétromobile, ce n’est pas uniquement des voitures.
De retour dans le hall 1, l’occasion de se cultiver avec la lecture des panneaux d’information sur les chars exposés par le Musée des Blindés.

5 : les constructeurs

Chaque année, Retromobile nous permet de découvrir des véhicules qui ont marqué l’histoire. Au final, un seul regret : seuls quelques constructeurs viennent exposer des véhicules et perçoivent le potentiel de visibilité qu’apporte Retromobile. Je salue Jaguar/Land Rover qui présentait de magnifiques exemplaires de leur production (c’est décidé : je veux un Range Rover !) et attend de pied ferme des marques au passé riche comme BMW ou Fiat pour l’année prochaine à la Porte de Versailles.

Mon Retromobile 2016, Davy

Sur le même thème

1 COMMENT

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nos derniers articles

Mon Tour Auto 2020 par Gaëtan

Malgré la crise qui nous a frappé de plein fouet cette année, le Tour Auto 2020 a finalement bien eu lieu et...

Saint-Jean-Cap-Ferrat Prestige, les précieuses de la Riviera

Le week-end dernier c'était la 7è édition de Saint-Jean-Cap-Ferrat Prestige. Le Concours d’élégance a laissé place à deux rassemblements d'automobiles sur un...

Renault Dauphine, succès-story d’une star de la régie

Pour diversifier sa gamme Renault avait besoin de voir plus gros que la 4CV. Mais on a pas fait les choses à...

Monza Historic 2020, tout simplement envoûtant !

Monza. Un nom mythique dans l'histoire du sport automobile. Un autodrome qui a vu courir les plus grands noms, pilotes et machines,...