Modèles à la une : Lotus Mk VIII

Modèles à la une : Lotus Mk VIII
Benjaminhttps://newsdanciennes.com
Passionné d'automobile ancienne, il a créé News d'Anciennes en 2013 à force de se balader sur les salons sans savoir quoi faire de ses photos. Conducteur occasionnel de Simca 1100 il adore conduire les voitures des autres, dès qu'elles sont un peu plus rapides !

À la une sur News d'Anciennes

ZFE : nouvelle menace sur les anciennes ? L’espoir est de mise

L'écologie et la qualité de l'air sont au centre de nombreux débats. Et les ZFE (Zones à Faible Émissions) placent le débat dans le...

Musée Matra, la France et pas n’importe laquelle

Mis sous le feu des projecteurs récemment quand la MS 670 a été retirée de l'exposition, il serait quand même dommage de réduire le...

La MEP Daphné, le coupé chevronné et oublié

Quand on associe MEP et Citroën on pense à ces monoplaces en coin, bleu et blanches qu'on voit régulièrement sur des événements tels les...

Le Calendrier des Courses Historiques 2021

En 2020 on a pu voir quelques courses historiques sympathiques. Mais il faut bien dire que la saison a été réduite et ultra condensée....

Lors de notre visite sur le salon Retromobile, on a tous vu cette étrange auto sur le stand de Movendi. Une voiture profilée, massive, et on a été d’autant plus étonné quand on a su qu’il s’agissait d’une Lotus Mk VIII.

Et Chapman créa la Lotus Mk VIII

Nous sommes en 1953. Colin Chapman a créé la Lotus MkI en 1948 et la marque Lotus en 1952. Le génial ingénieur a une catégorie de course en point de mire : les Sports 1500. Il commence l’étude de la voiture dans l’année pour viser la saison 1954.

Il étudie donc la Lotus Mk VIII. Pour cela, il étudie une voiture autour d’un châssis tubulaire, une solution qui marquera l’avenir du constructeur britannique. Le châssis est une création de Chapman, aidé Peter Ross et Gilbert McIntosh qui s’appuient eux sur leur expérience aéronautique.
C’est une première à tel point que le passage du moteur est impossible, il faut le démonter pour le remonter entre les tubes ! A l’avant les roues sont indépendantes, à l’arrière on fait confiance à un pont de Dion.

Le moteur est un bloc MG, un 1500 cm³ de 85 ch. Sa puissance est correcte et devrait permettre à la Lotus Mk VIII de lutter contre les Porsche 356 et autres OSCA.

Pour la carrosserie, ce sont les début de l’aérodynamique ! La carrosserie est étudiée par Frank Costin, un an avant sa mort, et entièrement sortie de ses connaissances acquises au service de l’aviation. Son frère est particulièrement connu des fans de courses automobiles, Michael Costin est le COS de Cosworth ! La forme définie, elle est réalisée en aluminium, le poids est déjà une des hantises de Chapman.

Au total, Lotus en construira 9 exemplaires.

Débuts en course en Avril 1954

Pour ses débuts c’est Colin Chapman qui va la piloter lors du British Empire Trophy à Outlon Park le 10 Avril 1954. Ces débuts sont prometteurs, le meilleur tour en course est enlevé avant un abandon sur rupture du joint de culasse.
Elle court pour Pâques à Goodwood et termine sa première course au Silverstone International le 15 Mai où elle remporte au passage sa classe !

Les Lotus Mk VIII vont être inscrites à 52 courses en 1954 !
A Goodwood pour le BARC le 7 Juin, elle gagne sa classe avec Chapman au volant.
A Brands Hatch le 4 Juillet elle est 2e de classe derrière une Lotus Mk VI.
A Outlon le 10 Juillet, elle gagne sa classe. en étant 4e au général.
Au British GP a Silverstone le 17 Juillet, Chapman gagne et Coombs se classe 4e avec un moteur Connaught.

Les victoires de classe s’enchaînent, 8 au total sur la saison. La course la plus prestigieuse de l’année, le Tourist Trophy, couru le 11 Septembre, mais aucune des trois voitures engagée ne termine la course.

En 1955, la saison commence bien avec la victoire de la Lotus Mk VII de Coombs au BARC à Goodwood. Cette année là, ce sont 71 départs que vont prendre les Lotus MkVIII.
Deux courses particulières sont à retenir.

Au Tourist Trophy, le 18 Septembre, en championnat du Monde, Coombs et Burgess sont à l’arrivée, en 27e et dernière position, les Porsche 550 Spyder sont loin devant.

A la Targa Florio, le 16 Octobre, toujours en championnat du monde, Young et Richardson ne feront qu’un tour avant une sortie de piste !

En 1956, la Lotus Mk VIII est encore vaillante, quatre victoires de classe seront décrochées. Mais Lotus mise désormais sur la Lotus XI, toujours étudiée par Costin.
Elle courra encore jusqu’en 1968, aux mains de privés, sans résultats probants.

La Lotus Mk VIII de nos jours

La voiture est forcément confidentielle. Celle vue à Retromobile parcourt les salons et les ventes. A Goodwood en 2013, Bonhams l’avait estimée entre 150.000 et 190.000 €.
Son vrai soucis, c’est que contrairement à la Lotus XI, elle n’est ni éligible à Le Mans Classic, ni aux Mille Miglia.

Elle reste une voiture de course avec une carrosserie très spécifique, à ne pas rater !

Photos : News d’Anciennes, Movendi, Bonhams, Revs Stanford.

Modèles à la une : Lotus Mk VIII

Sur le même thème

1 COMMENTAIRE

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nos derniers articles

Au volant d’une Facel III, élégante douceur

Plus d'une centaine d'essais sur News d'Anciennes. Et enfin une Facel Vega. D'accord on ne démarre pas avec un gros V8 sous le capot....

Le Calendrier des Courses Historiques 2021

En 2020 on a pu voir quelques courses historiques sympathiques. Mais il faut bien dire que la saison a été réduite et ultra condensée....

Musée Matra, la France et pas n’importe laquelle

Mis sous le feu des projecteurs récemment quand la MS 670 a été retirée de l'exposition, il serait quand même dommage de réduire le...

Bixhope Art, des autos, des couleurs et Bull The Dog

Malgré son nom, c'est bien un artiste français qu'on vous présente aujourd'hui. Et même un jeune artiste car s'il est né en 1968, c'est...