Les Voitures Anciennes de nos lecteurs, la MG TD de François

Les Voitures Anciennes de nos lecteurs, la MG TD de François
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Les Voitures Anciennes de nos lecteurs, la MG TD de François
Benjaminhttp://newsdanciennes.com
Passionné d'automobile ancienne, il a créé News d'Anciennes en 2013 à force de se balader sur les salons sans savoir quoi faire de ses photos. Conducteur occasionnel de Simca 1100 il adore conduire les voitures des autres, dès qu'elles sont un peu plus rapides !

À la une sur News d'Anciennes

Il n’y a pas que les MG A et B dans la vie. François est tombé amoureux d’une auto de lé génération précédente, il nous la présente.

Mon MG TD en quelques mots :

C’est une MG TD de novembre 1952, exportée aux USA après production (comme 70% de ce modèle et à cette époque) et qui a eu une seconde vie en Hollande avec un propriétaire qui l’a gardée de longues années. La voiture a été complètement restaurée.

Les plaques d’identification dans la baie moteur côté gauche sont authentiques et d’origine. Le moteur (d’origine également) est un XPAG de 1250 cm³ équipé de 2 carburateurs SU H2, boite de 4 vitesses non synchronisée sur la première et la marche arrière. Les compteurs sont en miles.

Les particularités de cette voiture : un “baquet tonneau ” tout en bois (du frêne) dont les tôles ont été rapportées en habillage,  un “odometer ” sur l’avant du capot permettant de veiller à la température d’eau de refroidissement (il faut une vue d’aigle quand on conduit mais heureusement il y a un autre indicateur de température d’eau au tableau de bord). On note aussi un essuie glace avec un moteur qui peut être actionné manuellement par une manette (à disposition du passager coopérant) mais également en mode électrique. Autre particulier, les 4 freins à tambour dont le niveau du maitre cylindre se contrôle par une trappe d’accès en bois dans le plancher conducteur.

La jauge du réservoir d’essence est une réglette en bois graduée en gallons US et qui permet la lecture du niveau de carburant en la plongeant dans le réservoir.

La MG TD fût la vedette de la bande dessinée du colonel Clifton et a participé à de nombreux films d’époque avec les acteurs Gary Grant, Marylin Monroe entre autres (voir “classic cars in movies MG TD” sur google).

Pourquoi elle ?

Après avoir restauré pas moins de 6 2cv (il m’en reste encore une pour aller faire les courses) et grand amoureux des roadsters anglais, la MG TD était un rêve qui a mûri petit à petit et cette voiture et moi avons le même âge à quelques mois prés !

L’esthétique de ce roadster, sa relative simplicité d’entretien, la disponibilité des pièces à coût raisonnable, l’ambiance (y compris sonore) à bord, tout cela a fini par emporter la décision. Certains possèdent des tableaux de maître et bien de mon côté j’ai fait le choix d’une œuvre d’art automobile.

Ce qui a été fait dessus :

J’ai acquis cette voiture dans un état quasi parfait de restauration et à part quelques améliorations (rallonges de pédales, barre de badges à l’avant) et une attention spécifique aux réglage des carburateurs SU, rien n’a vraiment été restauré… mais entretenu, c’est sûr !

Quelques souvenirs à son volant :

Acquise très récemment je n’ai pas encore beaucoup d’expérience de cette voiture si ce n’est qu’il vaut mieux éviter la pluie (tenue de route de la propulsion, temps de manœuvre de la capote, side screens non étanches).

La conduite avec casque de cuir avec oreillettes est recommandée, non seulement pour les intempéries mais aussi pour le volume sonore rauque de la mécanique. Il ne faut pas chercher à passer inaperçu…

La MG TD est beaucoup plus confortable que le modèle précédent TC notamment grâce à la suspension indépendante à l’avant. Les bosses et dos d’âne sont franchis sans inconfort notable. La consommation (difficile à évaluer avec la jauge en bois) est de l’ordre de 10 à 11L aux 100 kms (mais je suis en miles) car en quatrième et à 50 miles (env 80 km/h) le moteur tourne à 3000 trs.

Certaines MG TD on équipés cette voiture d’une boite 5 vitesses tous rapports synchros… mais je préfère garder “l’authenticité” quand bien même et même si les rapports accrochent un peu. La position de conduite est un brin physique (pédales assez éloignées, visibilité réduite, freinage d’époque) et c’est déjà un sport de s’installer au volant et de ressortir de la voiture (mais j’ai un très fidèle ostéopathe à proximité !). J’attend le printemps prochain avec impatience le car le grand charme de cette voiture est bien entendu de rouler décapoté cheveux au vent.

Et maintenant :

J’espère la garder jusqu’à un grand âge (moi même et l’auto), tant que je n’ai pas trop de courbatures et rhumatismes pour m’installer à son volant !

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Les Voitures Anciennes de nos lecteurs, la MG TD de François

Sur le même thème

4 Commentaires

  1. Bizarre, c’est une auto qui freine très bien. A 50 km/h on bloque parfaitement les 4 roues, ce freinage performant à sauver un cyclisme qui aurait du finir sur la calandre

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nos derniers articles