Les résultats de la Vente de Printemps 2021 d’Aguttes

Les résultats de la Vente de Printemps 2021 d'Aguttes
Les résultats de la Vente de Printemps 2021 d'Aguttes
Benjaminhttps://newsdanciennes.com
Passionné d'automobile ancienne, il a créé News d'Anciennes en 2013 à force de se balader sur les salons sans savoir quoi faire de ses photos. Conducteur occasionnel de Simca 1100 il adore conduire les voitures des autres, dès qu'elles sont un peu plus rapides !

À la une sur News d'Anciennes

La Peugeot 404, populaire classique ET innovante !

La Peugeot 404 est restée 19 ans au catalogue de la marque au lion. Belle performance ! Et cette auto qu'on pourrait croire classique...

J’ai regardé Wheeler Dealers France, voilà ce qu’en pense

Cet article date du lancement de Wheeler Dealers France. Nous en sommes à la saison 3 et notre avis sur l'évolution du programme est...

Sur les pistes de l’Histoire : Reims, Gueux mais pas que

Après vous avoir emmené en Bourgogne pour parler des circuits autour de Dijon, direction une autre ville française qui a vu défiler les F1,...

La Renault 3, le chaînon manquant

Si tout le monde connaît la R4, devenue la 4L, il faut savoir que Renault a également produit la Renault 3. Celle qui se...

C’était ce dimanche. Le reconfinement francilien n’a pas annulé la Vente de Printemps 2021 d’Aguttes. Une vente avec un catalogue sportif dont voici les résultats.

La Vente de Printemps 2021 d’Aguttes

Au total 57 lots étaient proposés. Après plusieurs jours d’expo publiques (qui se sont terminées juste au moment du confinement) et des rendez-vous réservés aux clients, la vente commençait.

Une vente qui a occupé tout l’après-midi ce dimanche 21 mars. Au final 39 lots sont vendus, un score honorable par les temps qui courent.

Les stars de la vente

Cinq autos ressortaient vraiment de ce catalogue de la Vente de Printemps 2021 d’Aguttes, cinq autos qui présentaient les plus grosses estimations.

D’abord la française : une Peugeot 205 T16 ! Une auto de la série des 200 particulière : elle serait l’une des 4 seules à avoir été peinte en blanc et surtout elle aurait été l’auto de Jean Todt. Peu kilométrée, estimée entre 300 et 400.000 €, elle part pour 419.260 €.

Suivaient deux allemandes. La plus rare et la plus originale c’était la BMW 503 Série 2 Coupé, un des 273 exemplaires produits, estimé entre 150 et 200.000 € mais qui ne se vend pas.

Même insuccès pour la Porsche bien préparée : c’est une Porsche 911 Carrera RS 3.0. Basée sur une SC modifiée et préparée, avec PTH et 300 ch elle était estimée entre 170 et 200.000 €.

Enfin deux italiennes. D’abord une Fiat 1100 ES Coupé de 1950 carrossée par Pinin Farina. Estimée entre 120 et 180.000 €, sa rareté n’a pas entrainé son succès : non vendue.

Par contre la Ferrari 512 BB achétée et entretenue en France, en bel état, termine à 180.020 € pour une estimation entre 170 et 200.000 €.

Beau résultat pour les françaises

Beaucoup de belles autos françaises étaient présentes au catalogue de la Vente de Printemps 2021 d’Aguttes.

On avait noté deux avant-guerre : une Unic Type 2 Torpédo de 1924 au bel historique, annoncée joueuse, qui ne part pas (est. 35-45.000 €) et une belle Derby 9HP Sport blanche de 1926, toute aussi désirable et sportive, qui se vend 52.280 € (est. 45-65.000 €).

Plus récentes on retrouvait une D.B HBR5 de 1958, restaurée et connue des courses historiques. Estimée entre 55 et 75.000 €, elle ne se vend pas. Sa descendante (puisque née René Bonnet), la Matra Djet V estimée entre 35 et 55.000 € atteint, elle, 47.560 € sous le marteau.

Du côté des bombinettes récentes, le catalogue de la Vente de Printemps 2021 d’Aguttes était fourni, particulièrement en Peugeot.

D’abord deux classiques : la 205 GTI 1.9 de 1987, peu kilométrée part pour 34.580 € (est. 30-40.000 €), la 405 Mi 16 de 1991 dépasse son estimation (14-18.000 €) avec 21.642 €.

On trouvait surtout la seule 309 GTI revue par Dimma. Avec un kit carrosserie, un arceau mais surtout un compresseur, l’auto, estimée entre 28 et 40.000 € est vendue pour 39.342 €.

Plus populaire… quoi que, on retrouvait une Peugeot 203 Cabriolet de 1953, dans son jus, estimée entre 40 et 50.000 € et vendue 54.404 €. Surtout la 2CV de 1961, dans son jus est estimée entre 8 et 12.000 € part pour 10.432 €.

Les classiques

Côté grands classiques on commençait avec la Ferrari Testarossa de 1988, estimée entre 80 et 120.000 € et vendue 89.012 €.

Plus radicale, la F355 Challenge de 1995 qui sortait de révision était estimée entre 100 et 150.000 € et qui part à 102.140 €.
Si vous êtes plus rallyes, il y avait une Opel Kadett GTE Gr. IV à culasse Conrero. Estimée entre 50 et 70.000 € elle ne se vend pas.

Si vous préférez l’originalité d’une petite auto, deux choix se proposaient à vous dans ce catalogue. D’abord la BMW Isetta de 1961, entièrement restaurée, estimée entre 35 et 45.000 € et vendue 42.840 €. Autre choix, une Honda Z600, avec pas mal de frais récent et une estimation entre 5 et 7000 € et un prix de vente bien au delà à 13.930 €.

Pour voir les résultats, c’est par ici.

Les résultats de la Vente de Printemps 2021 d'Aguttes

Sur le même thème

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nos derniers articles

Sur les pistes de l’Histoire : Reims, Gueux mais pas que

Après vous avoir emmené en Bourgogne pour parler des circuits autour de Dijon, direction une autre ville française qui a vu défiler les F1,...

La Peugeot 404, populaire classique ET innovante !

La Peugeot 404 est restée 19 ans au catalogue de la marque au lion. Belle performance ! Et cette auto qu'on pourrait croire classique...

[La Clé de 13] Zoom sur les roues élastiques !

Dans ce nouvel article technique, on va revenir sur une technologie qui n'a pas fait long feu. Apparues peu de temps après les automobiles,...

Ferrari & Porsche, deux marques légendaires, pas pour les mêmes raisons

Qu'on soit sensible, ou non, à leurs charmes et à leurs autos, on ne peut pas le nier. Ferrari et Porsche sont deux marques...