Les autos de nos Lecteurs : la BMW 3.0 CSi de João

Les autos de nos Lecteurs : la BMW 3.0 CSi de João
Benjaminhttps://newsdanciennes.com
Passionné d'automobile ancienne, il a créé News d'Anciennes en 2013 à force de se balader sur les salons sans savoir quoi faire de ses photos. Conducteur occasionnel de Simca 1100 il adore conduire les voitures des autres, dès qu'elles sont un peu plus rapides !

À la une sur News d'Anciennes

Acheter Une Voiture Ancienne : attention aux restaurations « made in USA »

Qu’elles semblent belles certaines anciennes venues d’Amérique. Des véhicules rutilants à prix très concurrentiels. Une Ford Mustang GT de 1967 à 16.000...

Certificat d’Immatriculation de Collection (ancienne Carte Grise Collection) : quelques rappels

En France on adore les lois. Et on en a tellement, qui sont amendées tellement souvent qu'on peut s'y perdre facilement. Du...

ZFE : nouvelle menace sur les anciennes ? L’espoir est de mise

L'écologie et la qualité de l'air sont au centre de nombreux débats. Et les ZFE (Zones à Faible Émissions) placent le débat...

Renault Dauphine, succès-story d’une star de la régie

Pour diversifier sa gamme Renault avait besoin de voir plus gros que la 4CV. Mais on a pas fait les choses à...

Aujourd’hui c’est un de nos lecteurs… portugais (!) qui nous présente sa BMW 3.0 CSi ! Une petite fierté pour nous d’être suivis à l’étranger… mais également de vous présenter cette belle auto !

Si l’idée vous plaît et que vous voulez proposer votre auto, on vous explique tout par ici.

Mon auto en quelques mots

La BMW 3.0 CSi (connue en interne par le code E9) a été construite à 8359 exemplaires entre 1971 et 1975 (2741 en 1973).

Mon auto a été construite le 10 Janvier 1973, chez Karmann, acheminée vers le Portugal le 9 Février de la même année et immatriculé là bas le 23/03/1973. Sa couleur originale était bleu Baikal (code couleur 042), l’habitacle est noir. En plus de la direction et des freins assistés, que toutes les voitures avaient en série, elle a l’air conditionné et les vitres électriques comme options d’origine.

Pourquoi elle ?

Je suis, à ma connaissance, son cinquième propriétaire.

Je suis tombé amoureux de ma BMW 3.0 CSi il y a seize ans. C’est alors un ami très proche l’a achetée. Il a fait faire quelques travaux qui se sont éternisés pendant cinq années. Ce temps était beaucoup trop long et il s’est désintéressé de la voiture.

Je lui ai alors acheté avec une condition : s’il se avait des regrets par la suite, elle retournerait dans son garage. Le deal était fait et la voiture était mienne !

Ce que j’ai fait dessus ?

Grâce à des amis, j’ai trouvé un excellent professionnel de la restauration automobile qui l’a entièrement démontée. C’est à ce moment qu’on a découvert deux choses : la couleur originelle et l’horreur qui se cachait sous la peinture.

La rouille était partout ! J’ai décidé de n’utiliser que des pièces de rechange de BMW (chères, mais ça vaut la peine) et de conserver la couleur noire qu’elle avait quand je l’ai achetée. Tout a été refait à nouveau, en utilisant un maximum de pièces originales.

L’intérieur était en excellent état. Les chromes, presque parfaits, n’ont eu besoin que d’un chiffonnage. Le volant, les assises et quelques commodos n’ont pas été restaures, je l’ai voulue comme ça.

Quelques moments mémorables à son volant

La ligne de cette BMW 3.0 CSi est éblouissante, encore plus avec les quatre vitres ouvertes. Sa conception “hard-top” prend la tout son sens en été, au frais grâce a une climatisation efficace, on voyage comme dans un cabriolet, avec une visibilité totale, merci les montants très fins.

Ses dimensions d’un autre temps (466 cm x 167 cm) sont parfaites pour qu’on puisse rouler rapidement sur route secondaire, en profitant d’une mécanique rageuse, 200 ch, fournis avec une sonorité musicale… Elle est encore capable d’en remontrer à la plus grande partie des autos modernes. Le moteur est combiné à un châssis sûr, confortable, survireur à la demande mais toujours contrôlable.

Il ne lui manque, sur autoroute, qu’un cinquième rapport, le bruit devenant envahissant au-delà des 120 km/h… et franchement inconfortable quand on touche les 220 km/h revendiqués à l’époque et confirmés par GPS…

Je pars partout avec elle. Aucun besoin de s’interroger avant un petit voyage de 100 ou de 1000 km. J’ai même fait les 500 miles de l’Automobile Club du Portugal avec elle. Pas même un hoquet.

Et maintenant ?

Ce genre de voitures est un antidote parfait contre la monotonie de beaucoup de voitures actuelle. À part ça, la BMW 3.0 CSi est aussi un excellent placement ! Malgré ce point, je n’ai aucune intention de m’en séparer !

Les autos de nos Lecteurs : la BMW 3.0 CSi de João

Sur le même thème

3 Commentaires

  1. Auto magnifique au design intemporel, merci pour le partage Joao !! Malheureusement et c’était à prévoir la côte de ces autos s’est envolée et le coupé 3.0 CS est devenu inaccessible …

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nos derniers articles

La Elkhart Collection cartonne sous le marteau de RM Sotheby’s

Deux jours d'enchères pour une énorme collection. Dans l'Indiana la Elkhart Collection a attiré les regards par son ampleur... mais aussi par...

On a lu : “Dossier Michel Vaillant – Circuit Paul Ricard”

Lancée en 1995 avec un album consacré à James Dean, la série "dossiers Michel Vaillant" revient pour retracer l'histoire du circuit Paul...

Vu dans la rue : un “Coupé” Rover P5

Dans la série "au marché", après l'ID Break, l'Amazon Break et la Daimler Double Six c'est une autre anglaise que j'ai dénichée....

Acheter Une Voiture Ancienne : attention aux restaurations « made in USA »

Qu’elles semblent belles certaines anciennes venues d’Amérique. Des véhicules rutilants à prix très concurrentiels. Une Ford Mustang GT de 1967 à 16.000...