Le Rotary Club de Bailly aime la bagnole

Le Rotary Club de Bailly aime la bagnole
Paul Guy
Paul aime passer son temps à courir après les véhicules anciens. Au sens large puisque les autos côtoient les trains et les avions ! Il a rejoint l'équipe à l'été 2018.

À la une sur News d'Anciennes

ZFE : nouvelle menace sur les anciennes ? L’espoir est de mise

L'écologie et la qualité de l'air sont au centre de nombreux débats. Et les ZFE (Zones à Faible Émissions) placent le débat dans le...

Musée Matra, la France et pas n’importe laquelle

Mis sous le feu des projecteurs récemment quand la MS 670 a été retirée de l'exposition, il serait quand même dommage de réduire le...

La MEP Daphné, le coupé chevronné et oublié

Quand on associe MEP et Citroën on pense à ces monoplaces en coin, bleu et blanches qu'on voit régulièrement sur des événements tels les...

Le Calendrier des Courses Historiques 2021

En 2020 on a pu voir quelques courses historiques sympathiques. Mais il faut bien dire que la saison a été réduite et ultra condensée....

Les Rotary Club, comme d’autres associations (on pense notamment au Méca-Coeur cher à Xavier) aiment à mettre en place des actions permettant de récolter des fonds pour des associations caritatives. Ce dimanche, c’était au profit de l’Institut d’Education Motrice de Bailly.

Afin de rendre la collecte de fonds agréable pour les visiteurs, l’association faisait appel à des chauffeurs bénévoles pour proposer des baptêmes en voiture d’exception ou de collection. Votre serviteur participait modestement à cette animation.

Malgré la météo plus que maussade de ce dimanche matin, quelques courageux font leur apparition, tel ce propriétaire d’une 911 Gts type 996, au volant d’un bolide orange pétant qui ne manquera pas d’attirer les enfants… petits et grands !

Le Rotary Club de Bailly aime la bagnole

Une élégante en Triumph Spitfire et sa conductrice faisaient également une divine apparition. Foulard sur les cheveux et lunettes à la Grace Kelly, accompagné de son mari dans une jolie Alfa Romeo Giulia 2.0 au son du mythique Balbiero, deux belles autos arrivaient d’un coup.

Le Rotary Club de Bailly aime la bagnole

Les nuages et la pluie abondante décidant enfin à se dissiper aux alentours de la mi journée, ce sont des véhicules un peu plus hétéroclites qui rejoignèrent le plateau mis à disposition des badauds intrigués.

Quelques notoires avant-après guerre, telle cette Ford V8 très “Bonnie & Clyde”, cette élégante Citroën Traction 15/6 à suspension hydropneumatique, ou ce magnifique coach Delahaye bicolore.

Tout aussi originale mais plus moderne, le propriétaire de cette Renault Sport Spider grise avec pare brise n’hésitait pas à mouiller la chemise pour le bonheur des visiteurs.

Un circuit d’une trentaine de minutes était proposé aux généreux donateurs, à travers la campagne Yvelinoise, passant par Noisy le Roi, les routes champêtres entre Rennemoulin et Villepreux, puis Chavenay.

Quelques américaines faisaient rugir leur généreux V8 en glougloutant et attirant le chaland. Bons représentants, une Ford Mustang (chabadabada, chabadaba) et une Chevrolet Corvette Pace Car officiel.

Enfin redevenu célèbre grâce à l’émission Vintage Mecanic de François Allain, une Austin Fx4 à l’élégante livrée bicolore, permettait aux familles nombreuses de se promener avec une distinction toute britannique.

Le Rotary Club de Bailly aime la bagnole

Une bien belle initiative à reproduire dès l’année prochaine.

Le Rotary Club de Bailly aime la bagnole

Sur le même thème

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nos derniers articles

Au volant d’une Facel III, élégante douceur

Plus d'une centaine d'essais sur News d'Anciennes. Et enfin une Facel Vega. D'accord on ne démarre pas avec un gros V8 sous le capot....

Le Calendrier des Courses Historiques 2021

En 2020 on a pu voir quelques courses historiques sympathiques. Mais il faut bien dire que la saison a été réduite et ultra condensée....

Musée Matra, la France et pas n’importe laquelle

Mis sous le feu des projecteurs récemment quand la MS 670 a été retirée de l'exposition, il serait quand même dommage de réduire le...

Bixhope Art, des autos, des couleurs et Bull The Dog

Malgré son nom, c'est bien un artiste français qu'on vous présente aujourd'hui. Et même un jeune artiste car s'il est né en 1968, c'est...