Le Grand Prix de l’Âge d’Or 2018 vu par Ludovic

Le Grand Prix de l'Âge d'Or 2018 vu par Ludovic
Le Grand Prix de l'Âge d'Or 2018 vu par Ludovic
Ludovic
Ayant rejoint News d'Anciennes courant 2017, Ludovic et sa fidèle Coccinelle parcourent les rassemblements à la conquête de reportages photos.

À la une sur News d'Anciennes

Alpine A310 V6 : au volant d’une dieppoise embourgeoisée

Chaque amateur d’automobile française se reconnaîtra dans mon introduction, mais qui n’a jamais voulu poser son séant dans une Alpine ? Pour moi, l’exemplaire que...

Enchères Mécaniques : Maxime Lepissier nous présente la nouvelle émission auto de RMC Découverte

Si votre téléviseur ne diffuse que des émissions autos, vous êtes forcément, une bonne partie de la journée, calés sur RMC Découverte. Et vous...

Les Grandes Marques à Monaco, Bonhams sort l’artillerie lourde

Oui, le Grand Prix de Monaco Historique 2021 aura bien lieu (Cedric vous détaillait les plateaux par ici). Et les événements qui vont avec...

Où est passée l’Aston Martin DB5 DP/216/1 ?

On l'a évoqué brièvement en parlant de l'Aston Martin DB5. Une auto parmi les 1021 produite est particulièrement recherchée. Et cela fait maintenant 22...

Le weekend dernier, j’ai eu la chance d’assister à ma toute première course automobile (!) et pas n’importe laquelle : le Grand Prix de l’Âge d’Or 2018 ! Pas mal pour une première, sans compter l’accréditation me permettant d’assister à l’événement de très près ! Après l’article de Mark, c’est à mon tour de vous emmener au coeur du circuit de Dijon-Prenois.

Passé le portail de sécurité, l’ambiance est déjà différente. Je rencontre la première portion de circuit avec plusieurs voitures déjà en piste atteignant des vitesses folles, vu leur age, en ligne droite. Je suis déjà très impressionné par tant de vitesse et de précision mais ce fut un peu plus loin que le mot course prend tout son sens. En marchant, les premiers virages arrivent et ce n’est pas pour autant que les pilotes ralentissent. Hop, il est temps de dégainer le reflex pour essayer d’immortaliser ces moments de compétitions.

Pas si simple pour les filés, ça change de nos petites balades pour les essais. En mode rafale, je mitraille les voitures tout en espérant maitriser mes prises autant que les pilotes maitrisent leurs bolides ! Les voitures sont vraiment poussées à bout, le bruit des moteurs est vraiment appréciable mis à part quelques-un dont mes tympans se souviendront longtemps !

Placé en virage, on voit clairement le déplacement latéral des voitures. Inutile de préciser qu’une maitrise du véhicule est importante mais cela ne suffit pas parfois, c’est ainsi que j’ai pu assister à plusieurs sorties de routes sans grande gravité heureusement !


Outre l’accès au bord des pistes, j’ai fait un rapide passage dans les paddocks ainsi que sur l’espace club de cette 54ème édition du Grand Prix de l’Age d’Or, l’occasion pour moi de tester mon nouvel objectif ultra grand angle. Mon seul petit regret : j’aurais bien fait le tour complet mais les courses étaient tellement intéressantes qu’il fallait faire vite.

Pour terminer et conclure cette rapide synthèse, j’ai vraiment apprécié cette journée de Grand Prix de l’Âge d’Or 2018, 15 kilomètres de marches qui en valent vraiment la peine grâce à des pilotes acharnés et leurs véhicules préparés pour notre plus grand plaisir. Une chose est sûre, je ferais en sorte d’être de la partie l’année prochaine !

Le Grand Prix de l'Âge d'Or 2018 vu par Ludovic

Sur le même thème

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nos derniers articles

La DeLorean DMC-12 a 40 ans, retour sur le passé de cette légende du futur !

Cette année la mythique DeLorean DMC-12 souffle ses 40 bougies. L’histoire aurait pu être écrite par un scénariste tant sa courte vie a été...

Les Grandes Marques à Monaco, Bonhams sort l’artillerie lourde

Oui, le Grand Prix de Monaco Historique 2021 aura bien lieu (Cedric vous détaillait les plateaux par ici). Et les événements qui vont avec...

Renault F1, les années Turbo – Partie 2 (1978-1979)

Dans cette série d'articles, alors que Renault Sport a passé le flambeau à Alpine en Formule 1, nous continuons de retracer la saga de...

Alpine A310 V6 : au volant d’une dieppoise embourgeoisée

Chaque amateur d’automobile française se reconnaîtra dans mon introduction, mais qui n’a jamais voulu poser son séant dans une Alpine ? Pour moi, l’exemplaire que...