La Vente Gooding & Co de Scottsdale 2020 se concentrera sur les valeurs sures

La Vente Gooding & Co de Scottsdale 2020 se concentrera sur les valeurs sures

On le sait, chaque année c’est en Arizona que se déroule la première grosse session de ventes aux enchères de l’année. Celle qui donne le ton. Après vous avoir détaillé le catalogue de RM Sotheby’s (c’est par là) on s’est penché sur celui de la Vente Gooding & Co de Scottsdale 2020, l’autre mastodonte présent.


La Vente Gooding & Co de Scottsdale 2020

Rendez-vous donc les 17 et 18 Janvier pour une vente en deux parties. Gooding & Co présentera 140 autos, du cher et du moins cher. Pour ces dernières, la maison se concentre sur des valeurs sures, des autos connues dont les prix ont peu varié. Cela représente quelques millions de dollars d’estimation tout de même.

Les stars de la Vente Gooding & Co de Scottsdale 2020

La grosse estimation

Assez étonnamment la grosse estimation ne va pas chercher au dessus des 5 millions. C’est ici une Ferrari F50 de 1995 en specs US et forcément en très bon état. Elle est estimée entre 3.2 et 3.6 millions de dollars.

Les autres anciennes millionnaires

On parlait de valeurs sures, donc il faut parler des Ferrari. Quatre autres anciennes de la marque sont présentes dans le catalogue. La plus ancienne est une 250 GT Serie II Cabriolet de 1960, matching numbers et estimée entre 1.3 et 1.5 million de dollars.
Ensuite une auto de 1965, une 500 Superfast, méconnue puisqu’il n’y en a eu que 36 et qu’elles n’ont pas l’aura des GTO. Cette auto est estimée entre 2.5 et 3 millions de dollars.
On enchaîne avec une 330 GTS de 1967. Une belle jaune bien entretenue et estimée entre 2.2 et 2.5 millions de dollars.
Enfin une rareté. Si la 365 Daytona voit sa cote dévisser, les rares versions spider ont la cote. Celle-ci est estimée entre 2 et 2.4 millions de dollars.

On enchaîne avec un trio de 300 SL. Certes le roadster rouge de 1961 est estimé sous le million (700-900.000 $) mais c’est bas et il pourrait franchir le cap. Pour preuve, l’autre roadster, celui de 1958 est estimé entre 900.000 et 1.2 million de dollars.
La troisième auto est un coupé de 1955 dans les mêmes mains depuis 1962. Là l’estimation est fixée entre 1 et 1.2 million.

Ensuite on retrouvera deux avant-guerre. Une française, une Hispano-Suiza J12 de 1932 carrossée par Binder et estimée entre 1.5 et 2 millions de dollars, et une américaine, une des 10 Duesenberg Model JN Tourer, de 1936 et estimée entre 800.000 et 1.000.000 $.

On poursuit avec une Tucker 48. Une auto qui valait déjà chère mais celle-ci avec 6300 miles au compteur est estimée entre 1.75 et 2.25 millions de dollars !
Une italienne ensuite, une Miura P400S de 1969 estimée entre 1.25 et 1.5 million de dollars et une Porsche 914/6 GT, une des 14 compétition client de 1970, estimée entre 1 et 1.3 million de dollars !

Et les supercar

Les ventes sont de plus en plus fournies en supercars et hypercars récentes. La Vente Gooding & Co de Scottsdale 2020 ne déroge pas à la règle. On retrouve ainsi une McLaren P1 de 2014 (est. 1.2 – 1.5 m$) et une Ford GT de 2018 (est. 1.1 – 1.3 m$).

Et bien d’autres

La Vente Gooding & Co de Scottsdale 2020 ne comprend pas que des voitures à plus d’un million de dollars (vous retrouvez le catalogue ici) alors on a sélectionné quelques autres autos.

Déjà une autre 365 Daytona. Et celle-ci est estimée haut, entre 650 et 750.000 $, à surveiller. Elle est accompagnée d’autres italiennes, notamment une Alfa Romeo Giulietta SZ de 1960 estimée entre 500 et 600.000 $ ou une Fiat 1100/103 ETV Coupé de 1956, une série de 3 autos réalisée par Vignale (est. 225.000 – 275.000 $).
Côté allemand, on retrouvera une BMW M1 estimée entre 400 et 500.000$. Autre allemande tendance young, une Mercedes 190 E 2.5 16 Evo II de 1990 estimée entre 340 et 380.000 $.
Une américaine ? Il y en a plein mais on craque toujours sur les lignes particulières de la Cord 812 (est. 350-450.000 $).

On complétera avec une anglaise, une Jaguar XJ220 estimée entre 375 et 450.000 $ et, cocorico, une française, une Peugeot 403 break de 1960 estimée entre 15 et 20.000 $, l’auto la moins chère de la vente.

On verra ce qu’on verra

Contrairement à Pebble Beach où les estimations étaient déconnectées du marché, celles-ci semblent bien plus correctes. Maintenant il reste à voir ce que cela donnera sous le marteau.


Benjamin on Email
Benjamin
Redac-Chef à News d'Anciennes
Passionné d'automobile ancienne, il a créé News d'Anciennes en 2013 à force de se balader sur les salons sans savoir quoi faire de ses photos.
Conducteur occasionnel de Simca 1100 il adore conduire les voitures des autres, dès qu'elles sont un peu plus rapides !

2 commentaires sur “La Vente Gooding & Co de Scottsdale 2020 se concentrera sur les valeurs sures”

  1. Il n’y a pas un zéro en trop dans l’estimation de la Mercedes 190E 2,5 Evo II ? Même si elle n’a que 7000km, ça fait un peu cher ? Idem pour la Lancia Lambda qui est vendu 2x plus cher que n’importe quel Lambda de série déjà vendue. Idem pour la F50. Les résultats seront intéressants à voir…

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.