La Fiat 508 CS Ballila Berlinetta Aerodinamica, l’élégance au milieu des caisses carrées

La Fiat 508 CS Ballila Berlinetta Aerodinamica, l'élégance au milieu des caisses carrées
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
La Fiat 508 CS Ballila Berlinetta Aerodinamica, l'élégance au milieu des caisses carrées
Benjaminhttps://newsdanciennes.com
Passionné d'automobile ancienne, il a créé News d'Anciennes en 2013 à force de se balader sur les salons sans savoir quoi faire de ses photos. Conducteur occasionnel de Simca 1100 il adore conduire les voitures des autres, dès qu'elles sont un peu plus rapides !

À la une sur News d'Anciennes

Rosengart Supertraction, premières oubliées

Vous avez peut-être déjà croisé ces magnifiques autos françaises au style américaine et affirmé. Mais les Rosengart Supertraction ne sont pas que ces magnifiques...

Enchères Mécaniques : Maxime Lepissier nous présente la nouvelle émission auto de RMC Découverte

Si votre téléviseur ne diffuse que des émissions autos, vous êtes forcément, une bonne partie de la journée, calés sur RMC Découverte. Et vous...

Nos Anciennes Abandonnées : les françaises sous le soleil

Ce mois-ci on suit les traces de Philippe. Ce lecteur a découvert ce cimetière de voitures françaises. C'est un endroit plutôt caché, pas visible...

Triumph GT6, bien plus qu’une Spitfire couverte

Une petite auto, racée, avec un 6 cylindres sous le capot. La Triumph GT6 aime se faire remarquer ! Cette auto peut faire penser...

Après avoir aperçu cette élégante auto plusieurs fois lors des 48h Automobiles de Troyes puis de Chantilly Arts et Elegance en 2016, on a profité de la vente de Printemps Aguttes mi-mars pour approcher de plus près la magnifique Fiat 508 CS Ballila Berlinetta Aerodinamica. Un nom à rallonge pour une auto très intéressante.

La Fiat 508 ce n’est pas que de petites autos populaires

La Fiat 508 CS Ballila Berlinetta Aerodinamica, l'élégance au milieu des caisses carrées

En 1932 Fiat présente lors de la foire de Milan sa nouvelle Fiat 508. Cette petite auto dispose d’un moteur de 995 cm­³ emprunté à la 108 qui sort 20 ch. Avec un poids et des dimensions réduites elle est plutôt performante en accrochant les 80 km/h. Elle gagne vite un surnom populaire, Ballila, venu d’un rebelle italien du 18e siècle.

La première série de l’auto est une vraie caisse carrée, comme c’est de coutume à l’époque. Mais dès 1933 Ghia présente la Spider Sport. Une auto avec sièges décalés, carrosserie rabaissée et un arrière effilé. Une version 508 S en est dérivée et Fiat rachète les droits pour produire deux dérivés : la Coppa d’Oro et la Mille Miglia. Le moteur est gonflé et les freins sont hydrauliques.
Dès 1934 on fait encore évoluer la voiture avec arbre à came en tête, culasse revue et la puissance grimpe à 36 ch tandis que la boîte passe de 3 à 4 rapports. C’est la Fiat 508 CS.

L’arrivée de la Fiat 508 CS Ballila Berlinetta Aerodinamica

En 1935 Fiat se lance dans l’étude d’un coupé sur la base de la CS. La carrosserie aérodynamique est en fait une des premières “goutte d’eau” à apparaître, avant que les carrossiers français, notamment Figoni, où Bugatti ne s’en emparent. C’est l’Université de Turin qui la dessine tandis que les essais se font sur l’anneau du toit de la célèbre usine Fiat du Lingotto. Outre le toit, les ailes ne sont plus les garde boue des Spider mais sont réellement profilées. Bien sûr la calandre inclinée apparue sur les découvrables est reprise. C’est ainsi qu’apparaît la Fiat 508 CS Ballila Berlinetta Aerodinamica.

Le but de l’étude de ce coupé, c’est la compétition. Et pas n’importe quelle compétition puisqu’on vise tout simplement les Mille Miglia. Evidemment la victoire absolue n’est pas l’objectif mais la classe des moins de 1L permettrait de mettre en avant la 508. D’ailleurs on peut aussi trouver cette voiture affublée du nom de Fiat 508 CS Ballila Berlinetta Aerodinamica “Mille Miglia”.

La Fiat 508 CS Ballila Berlinetta Aerodinamica va ainsi entrer en production en 1935. Elle ne sera fabriquée que pendant deux ans et si certains parlent d’une production de moins de cent autos, d’autres parlent tout simplement de 11 Fiat 508 CS Ballila Berlinetta Aerodinamica produites.

Aux Mille Miglia on notera notamment la belle 2e place dans sa classe, derrière une CS et la 14e au général, de l’équipage Comirato – Dumas en 1936.

Les Fiat 508 CS Ballila Berlinetta Aerodinamica de nos jours

Peu de modèles construits, et encore moins restants. Il n’y aurait que quatre auto existantes.

Parmi ces 4 autos, deux ont été vendues aux enchères lors de l’année écoulée. Evidemment, ces autos sont recherchées puisqu’elles sont éligibles aux 1000 Miglia.

Tout d’abord #86203 qui fut vendue par Aguttes le mois dernier (200.900 €). Anciennement propriété d’un cadre français du Groupe Fiat et fondateur du du club français, elle a appartenu à ce passionné pendant 49 ans. Totalement restaurée chez Lecoq, elle a ensuite parcouru des milliers de kilomètres sur les plus beaux rallyes d’Europe.

Ensuite parlons de #076019. Cette auto est passée sous le marteau lors de la vente RM Sotheby’s de Monaco en 2018. Elle a la particularité d’être l’auto de Comirato – Dumas des Mille Miglia 1936. C’est la seule Fiat 508 CS Ballila Berlinetta Aerodinamica restante à avoir couru cette course mythique. A ce titre elle a longtemps été exposée au musée des Mille Miglia. Elle s’est vendue 381.875 €.

Si nous croisons d’autres modèles, nous les ajouterons.

Photos : News d’Anciennes, Bonhams et RM Sotheby’s

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
La Fiat 508 CS Ballila Berlinetta Aerodinamica, l'élégance au milieu des caisses carrées

Sur le même thème

1 COMMENTAIRE

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nos derniers articles

Roadbook d’Anciennes Episode 32 : Le Viapac, la route de l’art, un itinéraire contemporain

Alexandre Pierquet est l’auteur de plusieurs guides qui permettent aux collectionneurs de voitures anciennes de vivre de beaux voyages en voiture ancienne. Dans Roadbook...

Nos Anciennes Abandonnées : les françaises sous le soleil

Ce mois-ci on suit les traces de Philippe. Ce lecteur a découvert ce cimetière de voitures françaises. C'est un endroit plutôt caché, pas visible...

Jidé et Scora, les petites sportives de Jacques Durand

C'est le genre d'auto qu'on croise peu... et dont on se souvient. Dès qu'on l'aperçoit, on sait pourquoi elle est conçue : le sport....

On a testé : la Vaillante Académie

Ce Mercredi c'était retour à l'école. Après avoir tâté du stage pilotage de monoplace avec la Classic Racing School, cette fois le but était...