Les Japonaises et les Rat Rods au Motors & Café

Les Japonaises et les Rat Rods au Motors & Café
Xavierhttp://breizhell31.canalblog.com/
Il est le toulousain de la bande. Toujours armé de son appareil, il écume la ville rose et nous fait vivre de nombreux rassemblements mensuels sur place. Il a rejoint News d'Anciennes à l'automne 2016.

À la une sur News d'Anciennes

La MEP Daphné, le coupé chevronné et oublié

Quand on associe MEP et Citroën on pense à ces monoplaces en coin, bleu et blanches qu'on voit régulièrement sur des événements tels les...

ZFE : nouvelle menace sur les anciennes ? L’espoir est de mise

L'écologie et la qualité de l'air sont au centre de nombreux débats. Et les ZFE (Zones à Faible Émissions) placent le débat dans le...

Musée Matra, la France et pas n’importe laquelle

Mis sous le feu des projecteurs récemment quand la MS 670 a été retirée de l'exposition, il serait quand même dommage de réduire le...

Notre sélection de cadeaux de noël pour des passionnés d’anciennes

Même si on est loin de la frénésie de Noël avec l'ambiance actuelle, ça approche, c'est dans moins d'un mois maintenant ! Et si...

C’est la deuxième fois que je vous emmène au Motors & Café. Après les minis et les Fiat 500, c’étaient les Japonaises et les Rat Rods qui étaient les invités d’honneur du rasso de Toulouse.

Ce dimanche matin, avait donc lieu sur le parking de l’Esmeralda à Sesquières l’avant dernière édition du rassemblement automobile Motors & Café pour cette année 2016. Elle était consacrée aux rat-rods (hot rod rappelant les customs des origines et allant souvent à l’essentiel), ainsi qu’aux véhicules japonais et asiatiques. Bien sûr, tous les autres étaient les bienvenus.

Parmi tous ceux exposés, le rat rod basé sur une Peugeot 201 donnait un bel exemple de ce que peut donner ce type de voiture. Sa carrosserie était rouillée, surbaissée, son toit absent et l’équipement assez sommaire (absence d’ailes et de vitres à l’arrière). Certains pick-up présents pas mal non plus dans le genre notamment les GMC et Chevrolet 3100.

Concernant les voitures japonaises et asiatiques, les Mitsubishi Lancer et autres Subaru Impreza semblaient inévitables. Le reste du bataillon se composait de Toyota Celica de toutes les époques, de Datsun 260z, de Mazda MX5 et autres Nissan Skyline.

Hors Japonaises et rat rods, j’ai particulièrement apprécié cette BMW 3.0 CSL que j’ai trouvé magnifique. J’ai également croisé parmi les quelques Peugeot 205 GTI exposées une 205 GTI 2 litres TCT (Turbo Constant Torque). Cette dernière était équipée d’un moteur 2 litres turbo monté à l’origine sur les Peugeot 605 ou 806 et les Citroën XM et Xantia.

Une fois de plus, j’aurais été séduit par cette nouvelle édition du rassemblement. A noter que pour le dernier épisode de la saison 2016 de Motors & Café, l’événement aura lieu sur toute la journée. Son thème sera le dimanche racing et devrait regrouper quelques véhicules de course. Un défilé de mode et de pin-up sera également organisé.

Les Japonaises et les Rat Rods au Motors & Café

Sur le même thème

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nos derniers articles

Musée Matra, la France et pas n’importe laquelle

Mis sous le feu des projecteurs récemment quand la MS 670 a été retirée de l'exposition, il serait quand même dommage de réduire le...

Bixhope Art, des autos, des couleurs et Bull The Dog

Malgré son nom, c'est bien un artiste français qu'on vous présente aujourd'hui. Et même un jeune artiste car s'il est né en 1968, c'est...

La MEP Daphné, le coupé chevronné et oublié

Quand on associe MEP et Citroën on pense à ces monoplaces en coin, bleu et blanches qu'on voit régulièrement sur des événements tels les...

Les anniversaires automobiles de 2021

2021 c'est bientôt. Et il était temps. Dommage pour les Citroën SM et GS, Peugeot 404, pour Alfa Romeo, ou la R5 Turbo. Leur...