Honda Z600, originalité assumée

Honda Z600, originalité assumée
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Honda Z600, originalité assumée
Benjaminhttps://newsdanciennes.com
Passionné d'automobile ancienne, il a créé News d'Anciennes en 2013 à force de se balader sur les salons sans savoir quoi faire de ses photos. Conducteur occasionnel de Simca 1100 il adore conduire les voitures des autres, dès qu'elles sont un peu plus rapides !

À la une sur News d'Anciennes

Enchères Mécaniques : Maxime Lepissier nous présente la nouvelle émission auto de RMC Découverte

Si votre téléviseur ne diffuse que des émissions autos, vous êtes forcément, une bonne partie de la journée, calés sur RMC Découverte. Et vous...

Rosengart Supertraction, premières oubliées

Vous avez peut-être déjà croisé ces magnifiques autos françaises au style américaine et affirmé. Mais les Rosengart Supertraction ne sont pas que ces magnifiques...

Nos Anciennes Abandonnées : les françaises sous le soleil

Ce mois-ci on suit les traces de Philippe. Ce lecteur a découvert ce cimetière de voitures françaises. C'est un endroit plutôt caché, pas visible...

Jidé et Scora, les petites sportives de Jacques Durand

C'est le genre d'auto qu'on croise peu... et dont on se souvient. Dès qu'on l'aperçoit, on sait pourquoi elle est conçue : le sport....

C’est le genre d’auto dont on se rappelle. Un gabarit, des formes et des coloris qui marquent… et puis elle est rare ! On vous parle d’une auto qu’on connaît mieux en France que dans certains autres pays européens, c’est la Honda Z600.

Honda se lance, et passe la seconde

La marque de moto a plutôt réussi ses débuts dans le monde de l’automobile. Les ventes ne décollent pas encore mais les petites N600 sont bien présentes aux côtés de la démoniaque et atypique Honda S800. Seulement on veut dynamiser la vente des autos et ce n’est pas le roadster qui va y arriver, il quitte même le catalogue à la toute fin des années 60. Alors on s’attaque à la citadine, la mini auto de la marque.

Remplacement est en fait un bien grand mot. La toute nouvelle gamme Honda Z prend la place des Honda N en en reprenant les grands principes et surtout la base technique.

La future auto sera donc très, très, petite avec 2m d’empattement, 3,125 m de long et 1,295 m de large. Le poids est lui aussi très réduit… comme les moteurs.

On l’a dit, le style est encore plus original que sur les N360 et N360. Plus rond, plus agressif, il trahit quand même le gabarit de l’auto. L’arrière est le plus original avec la vitre entourée de plastique. En réalité, le tout s’ouvre pour donner accès au minuscule coffre qui se place derrière la banquette (toute aussi minuscule).

On va proposer plusieurs versions de l’auto. D’abord la Honda Z360 qui embarque un bicylindre en ligne de 354 cm³. Le tout est accouplé à une boîte manuelle à 4 rapports et entraîne les roues avant.

Mais celle-là, on ne la verra pas en Europe, elle sera réservée au marché Japonais. Elle vise le segment des Kei Cars, avec leur cylindrée très limitée, qui bénéficie d’avantages fiscaux. Pour autant elle sera quand même exportée, mais bien loin de chez nous : en Australie !

L’auto est lancée en 1970 avec différents niveaux de finition. Les Act et Pro sortent 31 ch à 8500 trs/min quand les TS et GS arrivent à 36 ch à 9000 trs/min. Notons d’ailleurs que ces appellations sont utilisées seulement au Japon, en Australie ce sont bien des Z360.

La “grosse” auto de la gamme : la Honda Z600

Arrive celle qui nous intéresse. La Honda Z600 qui va être proposée sur les marchés extérieurs, et évidemment au Japon. Le moteur est toujours un bicylindre en ligne, mais il cube cette fois 598 cm³, d’où le nom de l’auto. La cavalerie est alors de 36ch, comme les gros 354, mais avec du couple en plus.

Les deux autos sont présentées au Salon de Tokyo en Octobre 1970 et partent à l’assaut du monde entier. On vise tout particulièrement l’énorme marché nord-américain où les autos seront dans un premier temps distribuées par les concessionnaires moto, le réseau se développera en réalité à partir de l’arrivée de la Civic en 1972. Les Honda Z600 américaines sont d’ailleurs reconnaissables à leur tube rajouté au dessus du pare-choc !

L’Europe n’est pas oubliée. Elle a absorbé une bonne partie des productions précédentes, particulièrement la France et la Suisse. Le Royaume-Uni en reçoit quelques unes tandis qu’en Allemagne on propose même une version 240 cm³ qui permet de rentrer dans la classe IV des voitures sans-permis. Les autos européennes jouent à fond la carte de l’originalité : la plupart des Honda Z600 vendues sur le vieux continent sont Oranges !

La division automobile de Honda est en plein boom et les évolutions sont nombreuses. Dès le début de l’année on propose une version à boîte 5 vitesses au Japon, avec des freins à disques. En parallèle, la Z Hondamatic, avec donc une boîte auto à trois rapports apparaît. Pour le marché nord-américain on propose également une Honda Z600 automatique à 4 vitesses.

À la fin de l’année 1971 on allonge l’empattement en reprenant la base de la Honda Life, dont le style s’approche de la Z mais avec 4 portes. Les modèles intermédiaires profitent des évolutions technologiques de la marque et adoptent un 356 cm³, de 36 ch toujours, mais refroidi par eau. La Honda Z600 n’en bénéficie pas et restera refroidie par air jusqu’à la fin de sa carrière.

Un changement stylistique arrive en 1972 sur les Honda Z600 et Z360. On note l’apparition d’une barre centrale dans la calandre mais surtout une carrosserie dite “hard-top”. En fait on a supprimé les montants entre portière et vitre de custode.

Ce sera la toute dernière évolution des Honda Z600 et Z360. Leur production se termine en Octobre 1974 et 40.586 auto ont été produites.

Le chiffre peut sembler faible… mais il est logique. Des autos plus grosses et plus adaptées au marché ont débarqué sur le marché nord-américain tandis que le réseau grandit à peine. En Europe, c’est également le réseau qui a freiné la diffusion de l’auto. Enfin le choc pétrolier de 1973 a mis à mal les ventes de ces petites cylindrées, d’accord, mais sportive et plutôt gourmandes.

La Honda Z600 en collection

Ces autos sont des raretés. Cela se ressent dans les prix car les autos en bon état dépasseront tout de suite les 8000 € et les plus belles s’approcheront même des 20.000 € ! Le fait qu’elles soient rares les rend d’ailleurs visibles lors des ventes aux enchères. Pour des autos de connaisseurs, c’est normal.

Pour ce qui est des pièces : vous devriez vous en sortir mais il faudra bien chercher !

Photos additionnelles : Wheelsage et Automobiles Japonaises

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Honda Z600, originalité assumée

Sur le même thème

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nos derniers articles

Nos Anciennes Abandonnées : les françaises sous le soleil

Ce mois-ci on suit les traces de Philippe. Ce lecteur a découvert ce cimetière de voitures françaises. C'est un endroit plutôt caché, pas visible...

Jidé et Scora, les petites sportives de Jacques Durand

C'est le genre d'auto qu'on croise peu... et dont on se souvient. Dès qu'on l'aperçoit, on sait pourquoi elle est conçue : le sport....

On a testé : la Vaillante Académie

Ce Mercredi c'était retour à l'école. Après avoir tâté du stage pilotage de monoplace avec la Classic Racing School, cette fois le but était...

Essai d’une TVR 3000 M, moins radicale qu’il n’y paraît

Quand Thibaut me parle de l'essai d'une TVR 3000 M, je suis ravi. Il faut dire que j'ai déjà fait un tour dans une...