Estoril Classics 2021 : c’était la Finale des Peter Auto Series

Publié le par JanL

Estoril Classics 2021 : c’était la Finale des Peter Auto Series

Depuis quelques années l’organisateur français visite des circuits étrangers, y compris pour sa finale. C’était le cas cette année encore avec Estoril Classics 2021 du 8 au 10 Octobre. pour la première fois, on y était.

Bem vindo ao autódromo de Estoril (Portugal) !

Le circuit a été inauguré le 16 juin 1971 avec une distance initiale de 4.350m. Aujourd’hui, il mesure 4.182m sur la ligne centrale et 4.140m sur la trajectoire idéale. Le circuit comporte 13 virages (4 à gauche et 9 à droite) avec des variations d’élévation importantes (6.75% en montée et 5.56% en descente) et une longue ligne droite de 985 mètres Les bolides tournent dans le sens des aiguilles d’une montre. Le circuit se trouve à l’ouest de Lisbonne (35 minutes en voiture).

Le circuit d’Estoril a accueilli le Championnat du Monde de Formule 1 de 1984 à 1996. Tout le monde se rappelle de la formidable et 1ère victoire de sa carrière lors d’un Grand Prix d’Ayrton Senna le 21 avril 1985. L’épreuve d’Estoril a été retirée du calendrier de F1 lors en 1997.

Le circuit a continué à accueillir des épreuves de haut niveau (monoplace, voiture de sport, voiture de tourisme) et des grands événements dont le Championnat FIA GT, le DTM , la World Series by Renault, le Moto GP de 2000 à 2012 et notamment les Le Mans Series by Peter Auto en 2011.

Le soleil, la mer et la proximité de Lisbonne font d’Estoril une destination idéale pour la dernière épreuve de la saison. Finir dans le sud de l’Europe prolonge la période des vacances en se prélassant sous la chaleur de l’été indien. On en oublie même être en octobre !

Plus de 270 voitures de compétition étaient au rendez-vous. Toutes les grandes disciplines étaient représentées : Endurance (24h du Mans), Rallye, Tourisme, F1…

En piste à Estoril Classics 2021

En plus des séries Peter Auto, le meeting portugais a présenté des plateaux extérieurs venus apporter de la nouveauté.

De la F1 !

On commence ainsi avec les Formule 1 avec le plateau Classic GP – Pré 1986.

La McLaren M26 (1976) n°26 remporte la 1ère course, suivie par la Lotus 91 (1982) n°12 et la Williams FW08C (1983) n°16.

La Lotus 91 (1982) n°12 remporte la 2ème course. La Williams FW08C (1983) n°16 et la Ligier JS 11 (1979) n°69 se classent respectivement 2nde et 3ème.

C’est avec une Lotus 91 qu’Ayrton Senna a gagné son 1er Grand Prix de F1 et à Estoril !

L’Iberian Historic Endurance

La grille compte 44 voitures sur le circuit d’Estoril donne un aperçu d’une grande course avec des voitures fantastiques en piste.

Rally of Portugal Exhibition

L’Automobile Club du Portugal (ACP) nous fait partager une expérience enrichissante avec quelques véhicules de Rallye Historique.

Nous voyons ces véhicules emprunter des trajectoires un peu différentes sur le bitume du circuit d’Estoril. Certains font des 360° pour amuser les spectateurs. En tout cas, ils m’ont donné envie d’aller les voir sur terre. J’espère un jour participer au Rallye Historique du Portugal et même au Championnat du Monde des Rallyes !

The Greatest’s Trophy

C’est la première course de cet Estoril Classics 2021 et elle est menée par les Bizzarrini de Dirk et Leon Ebeling (n°68) et Christian Bouriez (n°46). La Morgan SLR 1963 (n°157) finit sur le podium à la 3ème place.

Les pilotes se donnent à fond. Ils n’ont pas peur de pousser les moteurs, même si de la fumée blanches blanche sort régulièrement de la Bizzarrini (n°88) de Malte Fromm.

Il se bat sur tous les fronts contre la Porsche 904/6 Carrera GTS (1964) du portugais Hipolito Pires (n°49) qui ne finira pas la course (panne mécanique).

Les mêmes causes ont donné le même résultat pour la Bizzarrini 5300 GT (1965) des pilotes espagnols Carlos de Miguel et Luis Delso (n°53) : un abandon. Ces différents abandons ont provoqué beaucoup de drapeaux jaune et rouge (pour faire rentrer la dépanneuse sur le circuit).

Dans la seconde course, c’est Bouriez qui l’emporte devant les Ebeling. C’est Charles de Villaucourt qui prend la troisième place sur sa Lister Jaguar Knobbly.

Endurance Racing Legends

C’est la deuxième course du dimanche et on se croirait aux 24h du Mans.

30 voitures et ensuite 18 voitures se présentent sur la grille de départ pour les courses 1 et 2 de cet Estoril Classics 2021.

Grosse bataille entre James Cottingham (n°15) et Mike Newton (n°25) pour la 1ère et la 2nde place sur le podium. La voiture n°25 fait alors une sortie de piste sans trop d’incidences au virage 4. Trois Porsche 993 GT2 Evo se disputent respectivement à la quatrième (n°22), cinquième (n°52) et sixième place (n°11).

La 2ème course du plateau est palpitante pour le combat pour 4ème place : la Porsche 993 GT2 de Sebastien Glaser (n°22), alors parti à l’arrière de la grille de départ, semble faire une remontée extraordinaire. Le moteur donne alors des signes de fatigue, il ralentit et termine la course en 7ème position.

Group C Racing

Avec sa longue ligne droite et ses normes F1 modernes, le tracé portugais convient parfaitement aux Groupe C.

Le français Olivier Galant, avec sa Jaguar XJR12 (n°1), prend la tête de la course 1 au 15ème tour après une lutte acharnée et de tous les instants. Nous entendons enfin résonner la Marseillaise sur le circuit d’Estoril !

Dans la course 2, la lutte est tout aussi virile avec tous ces dépassements entre les 4 premiers concurrents. Malgré les arrêts au stands (certains pilotent tentent l’undercut) et les revirements de situations, le français Olivier Galant gagne aussi cette course. On entend à nouveau la Marseillaise !

L’anglais Tony SINCLAIR finit 3ème sur sa SPICE SE90 (1990).
L’allemand Hans-Jörg HÜBNER finit 5ème sur sa PORSCHE 962 C (1991).

Sixtie’s Endurance

Comme sur la plupart des meetings Peter Auto, c’est la dernière épreuve du samedi d’Estoril Classics 2021 et c’est pour 2h de course !

Les 55 bolides s’élancent sur la piste vers 18h, et nous emmènent jusqu’à la tombée de la nuit.

Les 3 premières places sont réservées aux Shelby Cobra 289 de 1963 et 1964. Après 2h de course, moins de 2 secondes séparent les 2 premiers. Cook et Stanley l’emportent devant Cottingham et Girardo, Firmenich et Moser terminent 3e.

Heritage Touring Cup

Lors du départ du tour de formation, Guillaume Mahe et sa Ford Capri RS 3100 (n°60) restent scotchés sur la 2ème place de la piste, ce qui provoque un drapeau rouge.

On peut apercevoir Martin Brundle, ancien pilote de Formule1, au volant d’une FORD Capri RS 3100 de 1975 (n°113). Maxime GUENAT (n°50) remporte la course.

Classic Endurance Racing 1

Le grand animateur de la course d’Estoril Classics 2021, c’est Steve Brooks. Au volant de sa Lola T70 MkIII de 1968 (n°169) il s’élance dernier. 28 dépassements plus tard, le voilà deuxième d’une course remportée par la Lola T212 d’Armand Mille. Emberson sur une Chevron B19 complète le podium.

Classic Endurance Racing 2

Il n’y a pas photo à l’arrivée ! Maxime Guénat remporte cette course sur sa Lola T286 avec 13 secondes d’avance sur un Yves Scemama. C’est le premier d’un trio de TOJ. Lui court sur une SC304, il est suivi par Dominique Guénat sur une SC303 et Frank Morel sur une SC206.

La belle Lola T600 de Philippe Scemama aura été remarquée même si elle ne coupe la ligne qu’en 6e position.

2.0L Cup

Les 13 voitures qui courent dans cette catégories sont identiques : des Porsches 911 2.0L.

Seuls le talent des pilotes devrait faire la différence mais la préparation des autos joue également. C’est Marc Sumpter (n°12) qui ouvre la course, il est suivi de Xavier Dayraut (n°37) et Marc Siebenthal (n°16). Marc Sumpter (n°12) remporte la course.

Un tour dans les Paddocks d’Estoril Classics 2021

Ce qui est super à Estoril, c’est que vous pouvez voir de nombreuses voitures appartenant à des catégories variées et vous permet de voyager à différentes époques et dans différents univers. Tout est sur place, au même endroit !

Un autre avantage : vous pouvez voir les voitures se battre sur la piste, mais aussi les approcher de très près dans les paddocks. C’est formidable pour les spectateurs et surtout les passionnés de mécanique de pouvoir s’approcher des voitures et des pilotes. Tout le monde peut se côtoyer dans un climat tranquille malgré la pandémie.

Clap de fin

C’est la fin de cet Estoril Classics 2021 et de la saison des séries Peter Auto.

Si vous avez déjà des regrets que cette saison soit terminée avec des images plein la tête et que vous avez hâte d’être déjà à l’année prochaine, c’est que vous avez la « saudade » !

Estoril Classics reviendra à Estoril le du 7 au 9 octobre 2022 ! Save the date !

Serez-vous là ? La télévision portugaise est déjà prête à diffuser les images.

Photos additionnelles : Peter Auto

JanL

http://janl-photographe.com

Bordelais depuis toujours, passionné de photo et d'automobile, [email protected] concilie ses deux passions en photographiant les plus beaux événements automobiles qui puissent exister. Il a rejoint l'équipe de News d'Anciennes en 2021.

Commentaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.