Entre un Musée et une Cathédrale, une belle Triumph TR6

Entre un Musée et une Cathédrale, une belle Triumph TR6
Entre un Musée et une Cathédrale, une belle Triumph TR6
Benjaminhttps://newsdanciennes.com
Passionné d'automobile ancienne, il a créé News d'Anciennes en 2013 à force de se balader sur les salons sans savoir quoi faire de ses photos. Conducteur occasionnel de Simca 1100 il adore conduire les voitures des autres, dès qu'elles sont un peu plus rapides !

À la une sur News d'Anciennes

À la Visite de La Virée d’Antan à Brassac-Les-Mines

C'est au sud du Puy-de-Dôme, entre Clermont-Ferrand et le Puy en Velay qu'on peut découvrir un beau musée dédié à l'automobile :...

Fin Septembre Artcurial dispersera l’éclectique Collection André Lurton

Septembre sera le mois des collections chez Artcurial. La vente Trigano (certes prévue au printemps et repoussée) dont on vous parlait ici,...

Renault Dauphine, succès-story d’une star de la régie

Pour diversifier sa gamme Renault avait besoin de voir plus gros que la 4CV. Mais on a pas fait les choses à...

Beau succès pour la vente Aguttes de l’Aventure Peugeot

À l'occasion des journées du patrimoine il y aura de l'animation du côté de Sochaux et du Musée de l'Aventure Peugeot. En...

Mark a le don de faire de belles photos. Que ce soit de Porsche 914, comme dans cet article, de BMW 1600, comme dans celui-ci, ou même dans la rue. Il a ainsi déniché cette belle Triumph TR6 juste à côté de la Cathédrale de Troyes.

Cette Triumph TR6 est la digne descendante d’une belle lignée de sportives anglaises. La lignée en question débute avec la Triumph TR2 et son 4 cylindre dérivé d’un bloc Massey Ferguson agricole ! La TR3 suivra en modernisant le look. La Triumph TR4 offrira une ligne encore plus travaillée, dessinée de main de maître par l’italien Giovanni Michelotti. La Triumph TR5 en fut une belle descendante. Mais pour aller plus loin dans la performance, on la dote d’un 6 cylindres en ligne à injection mécanique. Elle n’est produite que deux ans avant de laisser sa place à la Triumph TR6.

Cette nouvelle Triumph apparaît donc en 1969. On rompt avec le design des TR4 et TR5, sans tout changer. On pourrait en fait parler d’un restylage. L’avant de la Triumph TR6, tout comme son arrière sont profondément modifiés. Grâce à cela, l’auto est vraiment dans les seventies.

Le moteur est toujours le 6 cylindres en ligne de 2.498 cm³ dont la puissance varie entre 125 et 150 ch en fonction du pays de destination. Avec 1130 kg, la voiture file à une vitesse de pointe de 194 km/h.
Elle sera produite jusqu’en 1976 à 94.619 exemplaires. C’est alors le record de production pour la série des TR. Elle ne sera battue que par la TR7, dont le style n’aura, cette fois, rien à voir.

Entre un Musée et une Cathédrale, une belle Triumph TR6

Sur le même thème

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nos derniers articles

À la Visite de La Virée d’Antan à Brassac-Les-Mines

C'est au sud du Puy-de-Dôme, entre Clermont-Ferrand et le Puy en Velay qu'on peut découvrir un beau musée dédié à l'automobile :...

Mon Tour Auto 2020 par Gaëtan

Malgré la crise qui nous a frappé de plein fouet cette année, le Tour Auto 2020 a finalement bien eu lieu et...

Saint-Jean-Cap-Ferrat Prestige, les précieuses de la Riviera

Le week-end dernier c'était la 7è édition de Saint-Jean-Cap-Ferrat Prestige. Le Concours d’élégance a laissé place à deux rassemblements d'automobiles sur un...

Renault Dauphine, succès-story d’une star de la régie

Pour diversifier sa gamme Renault avait besoin de voir plus gros que la 4CV. Mais on a pas fait les choses à...