Direction le sud pour le Salon Midi Rétro Auto de Beauzelle

Direction le sud pour le Salon Midi Rétro Auto de Beauzelle
Direction le sud pour le Salon Midi Rétro Auto de Beauzelle
Xavierhttp://breizhell31.canalblog.com/
Il est le toulousain de la bande. Toujours armé de son appareil, il écume la ville rose et nous fait vivre de nombreux rassemblements mensuels sur place. Il a rejoint News d'Anciennes à l'automne 2016.

À la une sur News d'Anciennes

Où est passée l’Aston Martin DB5 DP/216/1 ?

On l'a évoqué brièvement en parlant de l'Aston Martin DB5. Une auto parmi les 1021 produite est particulièrement recherchée. Et cela fait maintenant 22...

Alpine A310 V6 : au volant d’une dieppoise embourgeoisée

Chaque amateur d’automobile française se reconnaîtra dans mon introduction, mais qui n’a jamais voulu poser son séant dans une Alpine ? Pour moi, l’exemplaire que...

Histoire de Carrossiers, ép. 19 : Vignale, vingt petites années et des beautés

Les carrossiers français ont majoritairement travaillé avant-guerre. Rares sont ceux qui se soient lancé après la seconde guerre mondiale. Du côté des italiens, il...

Nos Anciennes Abandonnées : les invisibles

Antoine est un chasseur de trésors. Pas de pièces d'or ou d’œuvres d'art... quoi que. Il sillonne les routes d'occitanie à la recherche d'anciennes......

Le week-end dernier, Beauzelle accueillait le Salon Midi Rétro Auto, sur le site de Toulouse Enchères Automobile. Organisée par l’Amicale Denis Papin, cette quatrième édition a réuni pas moins de 200 véhicules de collection dans le Grand Hall.

Le Salon Midi Rétro Auto hébergeait également une vente aux enchères et une bourse d’échange. La vente ne regroupait que quelques voitures ainsi qu’une douzaine de motos dans la plupart semblait sortir d’une grange. Quant à la bourse d’échange, elle était réduite à la portion congrue. Le mauvais temps de la matinée et celui de la veille ayant du faire fuir une bonne partie des exposants.

L’exposition, pièce maîtresse du Salon Midi Rétro Auto, se tenait dans un grand hall de 400 m2. Elle regroupait près de 200 véhicules de toutes les époques. Parmi les motos exposées, j’ai particulièrement apprécié la Gilera et la Maserati 50 T2 SS (“Il Rospo”). Coté voitures, je ne les citerai pas toutes tant elles étaient nombreuses. Parmi elles, quelques Ferrari, des Morgan, Fournier Marcadier, Avions Voisin, NSU, Renault 5 Turbo, Delahaye, de belles Bugatti, une De Dion Bouton, une Darmont Spécial et un duo de Simca Deho.

A l’extérieur était également exposé un camion Renault du Lion Truck Racing ainsi qu’une Peugeot 301 mais également le pick-up GMC du Motors and Café.

Ce Salon Midi Rétro Auto m’aura cette année une fois de plus beaucoup intéressé. Malgré cela, je me suis senti un poil déçu. Il y avait pourtant largement de quoi faire et de quoi rêver. C’était peut-être dû aux bourses d’échange et vente aux enchères trop peu fournies. Je deviens peut-être aussi trop exigeant à force de fréquenter les différents salons et expositions depuis de nombreuses années. Je ne peux cependant m’empêcher de penser qu’il manquait le petit plus qui m’aurait vraiment fait vibrer sur ce salon.

Direction le sud pour le Salon Midi Rétro Auto de Beauzelle

Sur le même thème

2 Commentaires

  1. merci pour ce reportage
    Xavier, pourquoi pas quelques lignes sur le rassemblement mensuel du Grand Rond, le premier dimanche de chaque mois?
    Cordialement

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nos derniers articles

Alpine A310 V6 : au volant d’une dieppoise embourgeoisée

Chaque amateur d’automobile française se reconnaîtra dans mon introduction, mais qui n’a jamais voulu poser son séant dans une Alpine ? Pour moi, l’exemplaire que...

Où est passée l’Aston Martin DB5 DP/216/1 ?

On l'a évoqué brièvement en parlant de l'Aston Martin DB5. Une auto parmi les 1021 produite est particulièrement recherchée. Et cela fait maintenant 22...

Histoire de Carrossiers, ép. 19 : Vignale, vingt petites années et des beautés

Les carrossiers français ont majoritairement travaillé avant-guerre. Rares sont ceux qui se soient lancé après la seconde guerre mondiale. Du côté des italiens, il...

Nos Anciennes Abandonnées : les invisibles

Antoine est un chasseur de trésors. Pas de pièces d'or ou d’œuvres d'art... quoi que. Il sillonne les routes d'occitanie à la recherche d'anciennes......