Des belles anciennes pour la bonne cause à l’hippodrome d’Angers

Des belles anciennes pour la bonne cause à l'hippodrome d'Angers
Des belles anciennes pour la bonne cause à l'hippodrome d'Angers
Henri Auriacombe
Henri Auriacombe a rejoint l'équipe de News d'Anciennes à l'été 2019. Belle occupation de retraite pour un photographe de presse dont la carrière a commencé en 1966 !

À la une sur News d'Anciennes

Pourquoi les françaises sont-elles mal aimées à l’international ?

Il y a une certaine part de frustration à suivre les enchères des voitures anciennes les plus prestigieuses. On y retrouve rarement nos belles...

Le Top du Mois : 6 histoires insolites des 24h du Mans

Vous êtes peut-être habitués à retrouver des articles longs et très fouillés sur News d'Anciennes. Mais puisque c'est le week-end et que c'est la...

Simca Vedette, le dernier V8 français

Jamais Simca n'aurait étudié un modèle du genre. Pourtant c'est bien la marque à l'hirondelle qui commercialisa le dernier V8 "Made in France" entre...

Ronde des Bannies, ça déconfine sévère place Vauban !

Ayé enfin ! Après presque trois mois de disette, cause COVID19, c’est avec le rasso des Bannies que j’ai pu enfin re-goûter aux plaisirs des...

C’est la 11e fois que Méningite de France organisait une exposition de voitures anciennes, mais aussi de modernes de prestige autour de la piste de l’Hippodrome d’Angers. Sauf que cette année… l’événement a été plus que particulier.

Avec le concours du club Auto Virus France, le parrainage de Jean-Louis Fraquet, vice-champion de France des rallyes, et l’association Audrey comme bénéficiaire, tout était réuni pour faire un bel événement.

Problème : COVID. L’événement a été remanié par les directives préfectorales. Du coup, les baptèmes en auto ont été supprimé et l’événement n’a pu se tenir que le Vendredi après-midi.

Malgré des gouttes d’eau, un grand vent très froid, une centaine de courageux étaient présent sur le parking. Mais le cœur n’y était pas sans les tours de piste habituellement au programme (voir notre reportage de l’an dernier).

Un panache de voitures toutes marques a enthousiasmé le public présent sur le parc, mais déçu de pouvoir tourner sur la piste comme les autres années.

Côté exposition on retrouvait des Porsche anciennes restomodées du garage GT Passion, ainsi que des Mercedes du garage de Bretagne.

On ajoutait quelques animations dont un simulateur de conduite qui amenait les amateurs sur le circuit des 24 heures. Merci d’ailleurs à Antoine landron pour ses bons conseils de conduite sur le circuit.

Heureusement les élus de la ville d’Angers sont venus sur place et leurs encouragements pour l’année prochaine ont été salués.

Un grand merci à Jimmy le président de l’association qui a tout fait pour maintenir la manifestation malgré les contraintes du code 19 et de la préfecture.

Rendez-vous l’année prochaine pour une manifestation plus… normale !

Des belles anciennes pour la bonne cause à l'hippodrome d'Angers

Sur le même thème

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nos derniers articles

Pourquoi les françaises sont-elles mal aimées à l’international ?

Il y a une certaine part de frustration à suivre les enchères des voitures anciennes les plus prestigieuses. On y retrouve rarement nos belles...

Le Top du Mois : 6 histoires insolites des 24h du Mans

Vous êtes peut-être habitués à retrouver des articles longs et très fouillés sur News d'Anciennes. Mais puisque c'est le week-end et que c'est la...

Simca Vedette, le dernier V8 français

Jamais Simca n'aurait étudié un modèle du genre. Pourtant c'est bien la marque à l'hirondelle qui commercialisa le dernier V8 "Made in France" entre...

Au Rasso Mensuel de Préfailles, c’est l’affaire de Patrick

Dimanche, à Préfailles, c’était un nouveau rendez-vous mensuel, et il a la particularité de perdurer. Il n'a été annulé que pendant les confinements de...