Auto-Moto Rétro Dijon 2017, petit à petit l’oiseau fait son nid

Auto-Moto Rétro Dijon 2017, petit à petit l'oiseau fait son nid
Pierre
Tombé dans la marmite automobile quand il était petit, il a rejoint l'équipe de News d'Anciennes en 2015. Expatrié en Angleterre depuis Mai 2016, il nous partage les évènements de là-bas. En dehors de ça, il partage une bonne partie de son temps sur la route entre une Opel Ascona et une Mazda RX-8.

À la une sur News d'Anciennes

Les Voitures Anciennes de nos lecteurs, la Triumph Sebring d’Eric

Après nous avoir présenté son Checker Marathon (le taxi new yorkais, c'est par ici), Eric nous présente une autre de ses belles....

Au volant d’une Volvo 850R, quick brick

Une Volvo, c'est une auto carrée. Une Volvo c'est une auto qui est plus solide que le mur dans lequel elle rentre....

Liberté Égalité Roulez 2020, des anniversaires bien arrosés pour les Françaises !

Pour ce Liberté Égalité Roulez 2020, les Françaises ont été arrosées comme jamais sur notre anneau de Linas-Montlhéry. En même temps, elles...

ZFE : nouvelle menace sur les anciennes ? L’espoir est de mise

L'écologie et la qualité de l'air sont au centre de nombreux débats. Et les ZFE (Zones à Faible Émissions) placent le débat...

Fort de plus de 18 000 visiteurs l’année dernière, le salon bourguignon rempilait pour une seconde édition. Auto-Moto Rétro Dijon 2017 attirait encore plus d’exposants et de visiteurs.  En route !

Avec pas loin de 400 véhicules exposés, dont une trentaine de Panhard. Cette nouvelle édition est un cru exceptionnel, digne de cette région viticole. Les clubs ont répondu présent et comme à leurs habitude se sont prêtés au jeu de la mise en scène, avec beaucoup d’originalité et d’humour. On y trouvait non seulement de belles autos, mais aussi des utilitaires et des motos. Les voitures de compétition n’étaient pas en reste avec une exposition de groupe B, et on pouvait également admirer un camp de GI, plus vrai que nature, afin de ravir les amateurs de véhicules militaires.

Auto-Moto Rétro Dijon 2017 était également le cadre d’un embouteillage, ce qui devient de plus en plus récurrent dans ce genre de manifestation. Après la Nationale 7 si chère à Thierry Dubois, c’était le tour de la Nationale 6.

D’ailleurs, en parlant de Thierry Dubois, il était présent, avec son célèbre Roadster Ford T. Il était là pour promouvoir le projet Vintage Bel Air, dont il est ambassadeur (ouverture prévue en 2018), mais aussi pour dédicacer ses livres et faire la promotion du Rallye qui organise le long de la Nationale 7 du 9 au 13 juillet.

Une deuxième édition qui confirme donc le potentiel de l’événement, rendez-vous l’année prochaine !

Auto-Moto Rétro Dijon 2017, petit à petit l'oiseau fait son nid

Sur le même thème

1 COMMENTAIRE

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nos derniers articles

Des avant-guerre pour le catalogue “The Golden Age of Motoring” de Bonhams

Jusque l'an dernier c'est Bonhams qui était sponsor titre du London to Brighton. Si l'événement est désormais sous la bannière de RM...

Les Voitures Anciennes de nos lecteurs, la Triumph Sebring d’Eric

Après nous avoir présenté son Checker Marathon (le taxi new yorkais, c'est par ici), Eric nous présente une autre de ses belles....

Liberté Égalité Roulez 2020, des anniversaires bien arrosés pour les Françaises !

Pour ce Liberté Égalité Roulez 2020, les Françaises ont été arrosées comme jamais sur notre anneau de Linas-Montlhéry. En même temps, elles...

Au volant d’une Volvo 850R, quick brick

Une Volvo, c'est une auto carrée. Une Volvo c'est une auto qui est plus solide que le mur dans lequel elle rentre....