Auto-Moto Rétro Dijon 2017, petit à petit l’oiseau fait son nid

Auto-Moto Rétro Dijon 2017, petit à petit l'oiseau fait son nid
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Auto-Moto Rétro Dijon 2017, petit à petit l'oiseau fait son nid
Pierre
Tombé dans la marmite automobile quand il était petit, il a rejoint l'équipe de News d'Anciennes en 2015. Expatrié en Angleterre depuis Mai 2016, il nous partage les évènements de là-bas. En dehors de ça, il partage une bonne partie de son temps sur la route entre une Opel Ascona et une Mazda RX-8.

À la une sur News d'Anciennes

[À ne pas faire] Quand on conduit une ancienne pour la première fois

C'est tellement plus facile de se rater que de réussir ! Après ce qu'il ne faut pas faire en organisant un événement, c'est par...

Citroën Rosalie, achevée par sa petite sœur

La Traction l'a éclipsée. En même temps, face aux aux avancées technologiques proposées par cette nouvelle auto, la Citroën Rosalie paraissait bien banale. Et...

120 autos d’une même collection bientôt aux enchères

Il est bien rare que des ventes aux enchères rassemblent 120 autos ! C'est ce qui est au programme de la prochaine vente de...

Rassemblement de Mantes, ça déborde place Saint-Maclou !

Ça y est, les beaux dimanches de rassemblement recommencent. Cette fois, je vous emmène visiter celui de Mantes-la-Jolie organisé par l’Amicale des Vieux Volants...

Fort de plus de 18 000 visiteurs l’année dernière, le salon bourguignon rempilait pour une seconde édition. Auto-Moto Rétro Dijon 2017 attirait encore plus d’exposants et de visiteurs.  En route !

Avec pas loin de 400 véhicules exposés, dont une trentaine de Panhard. Cette nouvelle édition est un cru exceptionnel, digne de cette région viticole. Les clubs ont répondu présent et comme à leurs habitude se sont prêtés au jeu de la mise en scène, avec beaucoup d’originalité et d’humour. On y trouvait non seulement de belles autos, mais aussi des utilitaires et des motos. Les voitures de compétition n’étaient pas en reste avec une exposition de groupe B, et on pouvait également admirer un camp de GI, plus vrai que nature, afin de ravir les amateurs de véhicules militaires.

Auto-Moto Rétro Dijon 2017 était également le cadre d’un embouteillage, ce qui devient de plus en plus récurrent dans ce genre de manifestation. Après la Nationale 7 si chère à Thierry Dubois, c’était le tour de la Nationale 6.

D’ailleurs, en parlant de Thierry Dubois, il était présent, avec son célèbre Roadster Ford T. Il était là pour promouvoir le projet Vintage Bel Air, dont il est ambassadeur (ouverture prévue en 2018), mais aussi pour dédicacer ses livres et faire la promotion du Rallye qui organise le long de la Nationale 7 du 9 au 13 juillet.

Une deuxième édition qui confirme donc le potentiel de l’événement, rendez-vous l’année prochaine !

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Auto-Moto Rétro Dijon 2017, petit à petit l'oiseau fait son nid

Sur le même thème

1 COMMENTAIRE

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nos derniers articles

Histoire de Carrossiers, ép. 20 : Ghia, l’italien et ses américaines

C'est un nom qui est devenu courant, surtout pour les amateurs de Ford ! Mais Ghia c'est bien plus qu'une simple finition, c'est un...

[À ne pas faire] Quand on conduit une ancienne pour la première fois

C'est tellement plus facile de se rater que de réussir ! Après ce qu'il ne faut pas faire en organisant un événement, c'est par...

Citroën Rosalie, achevée par sa petite sœur

La Traction l'a éclipsée. En même temps, face aux aux avancées technologiques proposées par cette nouvelle auto, la Citroën Rosalie paraissait bien banale. Et...

[La Clé de 13] l’embrayage, simple et efficace

Aujourd'hui on s'intéresse à un système qu'on rencontre sur beaucoup de véhicules anciens (mais pas tous*). Il s'agit de l'embrayage, un système simple, efficace......