Auto-Moto Rétro Dijon 2017, petit à petit l’oiseau fait son nid

Auto-Moto Rétro Dijon 2017, petit à petit l'oiseau fait son nid
Auto-Moto Rétro Dijon 2017, petit à petit l'oiseau fait son nid
Pierre
Tombé dans la marmite automobile quand il était petit, il a rejoint l'équipe de News d'Anciennes en 2015. Expatrié en Angleterre depuis Mai 2016, il nous partage les évènements de là-bas. En dehors de ça, il partage une bonne partie de son temps sur la route entre une Opel Ascona et une Mazda RX-8.

À la une sur News d'Anciennes

Alpine A310 V6 : au volant d’une dieppoise embourgeoisée

Chaque amateur d’automobile française se reconnaîtra dans mon introduction, mais qui n’a jamais voulu poser son séant dans une Alpine ? Pour moi, l’exemplaire que...

Où est passée l’Aston Martin DB5 DP/216/1 ?

On l'a évoqué brièvement en parlant de l'Aston Martin DB5. Une auto parmi les 1021 produite est particulièrement recherchée. Et cela fait maintenant 22...

Enchères Mécaniques : Maxime Lepissier nous présente la nouvelle émission auto de RMC Découverte

Si votre téléviseur ne diffuse que des émissions autos, vous êtes forcément, une bonne partie de la journée, calés sur RMC Découverte. Et vous...

Histoire de Carrossiers, ép. 19 : Vignale, vingt petites années et des beautés

Les carrossiers français ont majoritairement travaillé avant-guerre. Rares sont ceux qui se soient lancé après la seconde guerre mondiale. Du côté des italiens, il...

Fort de plus de 18 000 visiteurs l’année dernière, le salon bourguignon rempilait pour une seconde édition. Auto-Moto Rétro Dijon 2017 attirait encore plus d’exposants et de visiteurs.  En route !

Avec pas loin de 400 véhicules exposés, dont une trentaine de Panhard. Cette nouvelle édition est un cru exceptionnel, digne de cette région viticole. Les clubs ont répondu présent et comme à leurs habitude se sont prêtés au jeu de la mise en scène, avec beaucoup d’originalité et d’humour. On y trouvait non seulement de belles autos, mais aussi des utilitaires et des motos. Les voitures de compétition n’étaient pas en reste avec une exposition de groupe B, et on pouvait également admirer un camp de GI, plus vrai que nature, afin de ravir les amateurs de véhicules militaires.

Auto-Moto Rétro Dijon 2017 était également le cadre d’un embouteillage, ce qui devient de plus en plus récurrent dans ce genre de manifestation. Après la Nationale 7 si chère à Thierry Dubois, c’était le tour de la Nationale 6.

D’ailleurs, en parlant de Thierry Dubois, il était présent, avec son célèbre Roadster Ford T. Il était là pour promouvoir le projet Vintage Bel Air, dont il est ambassadeur (ouverture prévue en 2018), mais aussi pour dédicacer ses livres et faire la promotion du Rallye qui organise le long de la Nationale 7 du 9 au 13 juillet.

Une deuxième édition qui confirme donc le potentiel de l’événement, rendez-vous l’année prochaine !

Auto-Moto Rétro Dijon 2017, petit à petit l'oiseau fait son nid

Sur le même thème

1 COMMENTAIRE

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nos derniers articles

Les Grandes Marques à Monaco, Bonhams sort l’artillerie lourde

Oui, le Grand Prix de Monaco Historique 2021 aura bien lieu (Cedric vous détaillait les plateaux par ici). Et les événements qui vont avec...

Renault F1, les années Turbo – Partie 2 (1978-1979)

Dans cette série d'articles, alors que Renault Sport a passé le flambeau à Alpine en Formule 1, nous continuons de retracer la saga de...

Alpine A310 V6 : au volant d’une dieppoise embourgeoisée

Chaque amateur d’automobile française se reconnaîtra dans mon introduction, mais qui n’a jamais voulu poser son séant dans une Alpine ? Pour moi, l’exemplaire que...

Où est passée l’Aston Martin DB5 DP/216/1 ?

On l'a évoqué brièvement en parlant de l'Aston Martin DB5. Une auto parmi les 1021 produite est particulièrement recherchée. Et cela fait maintenant 22...