[À ne pas faire] Quand on participe à un rallye d’anciennes

[À ne pas faire] Quand on participe à un rallye d'anciennes
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
[À ne pas faire] Quand on participe à un rallye d'anciennes
Benjaminhttp://newsdanciennes.com
Passionné d'automobile ancienne, il a créé News d'Anciennes en 2013 à force de se balader sur les salons sans savoir quoi faire de ses photos. Conducteur occasionnel de Simca 1100 il adore conduire les voitures des autres, dès qu'elles sont un peu plus rapides !

À la une sur News d'Anciennes

On en trouve partout de ces rallyes qui n’ont rien de sportif malgré leur nom. Des gros, des petits, organisés par des clubs ou des pros. Les rallyes de voitures anciennes sont nombreux. Et nombreux sont ceux qui y vont un peu trop “à l’arrache” et n’apprécient pas. Du coup, voici quelques conseils.

Ne pas avoir de copilote

C’est une erreur faite par beaucoup de monde. Certains s’en sortent, mais la majorité va galérer pendant une journée à rouler sans copilote.

En effet, un rallye de voiture ancienne n’est pas qu’une journée où on rallie un point A et un point B. Pour que ce soit fun, il faut forcément qu’il y ait quelques pièges, quelques détours. Et ce n’est pas toujours un événement qui se fait en convoi (et c’est tellement plus marrant quand ce n’est pas le cas !).

Du coup, partir sans copilote, quelle que soit la raison, c’est prendre le risque de devoir choisir entre porter son attention à la route devant soi OU la route à prendre. Ce n’est pas très agréable et ça peut vite virer dangereux.

Alors si madame ou votre pote vous dit “peut-être”, choisissez plutôt celui ou celle qui dira “compte sur moi”.

Ne pas savoir manier un roadbook

Vous avez votre copilote, il a le roadbook dans les mains… mais c’est quand même la galère. Oui, ça arrive.

Les rallyes d’anciennes proposent généralement des roadbooks assez détaillés. Mais certains sont plus joueurs, c’est d’ailleurs pour cela que leurs participants reviennent année après année. Car la qualité du roadbook, ça change tout !

Du coup, il faut quand même un minimum savoir lire un roadbook, sinon il faudra se trouver un poisson-pilote. D’ailleurs, on en profite pour vous rappeler qu’il n’y a pas qu’une sorte de roadbook, alors vérifiez que vous avez les bases ! D’ailleurs Thibaut vous en donne pour l’un des plus courants : le Fléché-métré, c’est par là.

[À ne pas faire] Quand on participe à un rallye d'anciennes

Ne pas préparer son auto

L’équipage est prêt, d’accord. Mais l’auto ? Contrairement à la sortie du dimanche qui ne vous emmènera qu’à quelques kilomètres de la maison et où vous aurez des copains tout autour de vous, là vous partez vers un événement un peu plus conséquent.

Vous avez beau rouler toute la semaine avec votre auto, pour un oui ou pour un non, cela ne veut pas dire qu’elle est prête à bouffer 200 bornes dans la journée. Alors on fait ses niveaux, on vérifie les pneus, l’équipement à bord, etc.

Et puis on essaye de la démarrer 2/3 jours avant, histoire d’identifier la panne éventuelle et pouvoir la réparer. Parce que les organisateurs n’aiment pas trop quand on annonce venir avec une belle Austin Healey et qu’on arrive finalement avec son SUV allemand…

Ah, tiens, pensez aussi à faire le plein la veille. Ça décrassera la mécanique et puis ça vous évitera un détour sur le chemin du point de rendez-vous. Ce serait bête d’arriver alors que les croissants sont terminés !

Ne pas regarder le profil du rallye

Cette étape là, vous devez en fait la faire tout au début. On vous explique.

Selon l’âge et les performances de votre auto… et les vôtres, tous les rallyes ne sont pas indiqués. Certaines fois vous devrez couvrir 200km dans la journée. Facile pour la plupart des autos… mais pour une avant-guerre c’est souvent plus compliqué. Il ne faudrait pas que vous vous retrouviez largué en queue de peloton et que vous soyez en retard à chaque rendez-vous !
Idem si vous préférez les balades, regardez bien que c’est ce qui est proposé par le rallye, et pas une succession de jeux à énigmes avec des délais à tenir. Ca pourrait vous gâcher la journée.

Vérifiez également la logistique. Est-ce que le repas est compris ? Si non, est-ce que vous serez dans des endroits où vous pourrez aller vous ravitailler facilement ? Cela vaut aussi pour le carburant d’ailleurs.

Enfin, regardez comment sont répartis les départs. Certains préfèrent rouler en groupe, entre potes. Sauf que, si l’ordre de départ est donné à l’avance plusieurs minutes entre chaque départ, ça va vite être galère de les retrouver !

Voilà tout un tas de conseil pour que vous puissiez bien vivre vos rallyes en anciennes. Vous avez d’autres idées ? Donnez-les nous en commentaire !

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
[À ne pas faire] Quand on participe à un rallye d'anciennes

Sur le même thème

3 Commentaires

  1. Rien à redire sur vos recommendations toutefois j’ajouterai qu’un tripmaster rend la balade plus agréable.De plus facile à télécharger sur votre smartphone ( gratuitement).

  2. Voici un article qui survole sympathiquement un sujet extrêmement complexe:
    “rallye” est un terme très générique qui ne concerne pas que des automobiles.
    Pour rester dans l’application à nos quatre roues: distinguo entre compétition et loisir, modernes et anciennes, entre sportives et moins ou pas. Et qui contient un phénomène au niveau des anciennes : rallyes de régularité (tout un monde!).
    Il faut toujours comprendre et analyser ce que propose l’organisateur pour ne pas être parfois déçu parce que l’on s’en était fait une autre idée.
    Je suis quasi inépuisable sur le sujet …

  3. De quoi scotcher ou fixer vos numéros ou plaques de rallye d’équipage, même si l’organisation vend parfois des ventouses…
    Noter à l’avance le numéro de l’organisateur sur son smartphone la veille pour parer à toute éventualité (retard, abandon, signalement problème sur le tracé ou ppur un autte équipage).
    1 trousse de secours pour soi ou pour les autres ainsi que lampe torche et tous les outils utiles à un dépannage de fortune.
    Et surtout sa bonne humeur et son sourire car on fait de belles rencontres.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nos derniers articles