48h de la Châtre 2020 : et des 7 qui font 10, avec le Club Caterham France

48h de la Châtre 2020 : et des 7 qui font 10, avec le Club Caterham France
Thibaut
Copilote, président de l'AutoMoto Classic de l'Ouest, Directeur de Course FFSA... et rédacteur/photographe pour News d'Anciennes (depuis 2017) lorsque les évènements s'y prêtent. C'est au volant d'un Mazda MX-5 ND (pas une vieille, désolé) que j'arpente les routes de France... c'est fort de ces différentes casquettes que je tâcherai de vous faire vivre par procuration autant d'évènements que possible : pas toujours de manière professionnelle, mais avec une constante sincérité...Viendriez-vous avec moi découvrir ce que la passion de l'auto ancienne a de plus diversifié ?

À la une sur News d'Anciennes

Essai d’une Traction 15 Six H, digne fin de règne

J'avais déjà eu la chance il y a quelque temps de m'installer au volant du mythe de l'automobile française qu'est la Citroën Traction, c'était...

Nouveau : des sérigraphies pour les amoureux d’anciennes

L'idée nous trottait dans la tête depuis quelques temps. Le salon de Rouen a été le déclic puisque nous avons trouvé LE bon partenaire...

Distribution, tout est dans le timing

La distribution est l'organe vital de votre moteur. Sans elle, tout fout le camp, mon bon monsieur ! Penchons-nous quelques instants sur son rôle,...

[Acheter Une Voiture Ancienne] Contrôle technique, ce qu’il faut savoir lors de l’importation d’une voiture ancienne

Le contrôle technique pour les voitures de plus de 30 ans est devenu un véritable casse-tête pour les collectionneurs que nous sommes. Avec l’harmonisation...

Derrière ce (superbe, évidemment) jeu de mot dont vous voudrez bien m’excuser, les 48h de la Châtre 2020 étaient le 10ème anniversaire de ce trackday spécial Caterham et autres lights que l’on fêtait (après avoir découvert ensemble la 9ème édition). Je vous invite donc à me suivre aux portes du Berry pour découvrir un plateau post-confinement qui n’a pas manqué de piquant.

Dressons le portrait des 48h de la Châtre 2020 : un club initiateur, le Club Caterham France ; un site d’accueil au passé prestigieux, le Circuit de la Châtre (dit Circuit Maurice TISSANDIER) ; une idée générale, se faire plaisir sur piste dans un esprit convivial ; une auto au concept qui n’a plus rien à prouver, la Caterham et le light is right.

Ajoutez-y, pour cette édition anniversaire, quelques pincées de gestes barrière tels que le port du masque sur les lieux communs… vous obtenez alors le cocktail gagnant de ce week-end pour le moins ensoleillé !

Fidèles au nom du club organisateur, les Caterham ont répondu présent pour garnir le plateau. Le néophyte que je suis, amoureux fou de cette auto cela dit, s’extasie simplement devant ce panel d’autos hors du commun, d’autos modernes à l’ancienne (ou inversement)… mais l’œil aguerri constatera que la quasi-totalité des modèles de la gamme sont présentés : depuis celles qui carburent et n’injectent pas jusqu’à la surpuissante 620R (rarissime en version homologuée route), en passant par des origines de moteurs aussi diverses que variées (Rover, Ford, etc.)… tous les goûts sont dans la nature Berruyère (ou Berrichonne, le débat gronde). Florilège ?

Mes deux coups de cœur des 48h de la Châtre 2020

L’énervée : David et sa formule Renault

Pas de Caterham pour lui cette année, mais une auto loin d’être inintéressante tout de même… Robe rouge pour aller vite, moteur saillant pour réjouir tant l’auditif que l’olfactif… et des numéros pour lui donner son allure de course ! David nous proposait au 48h de la Châtre 2020 cette formule Renault qui n’aura pas seulement été admirée par la galerie, elle l’aura aussi enchanté : on ne vous en dit pas plus… peut-être serait-il dans les tuyaux de faire un article détaillé sur David et sa passion pour les BBM ?

Le Caterhamiste convaincu et convaincant : du carbu au VVC avec Philippe

Philippe (ou Raoul l’Ecossais, c’est selon) est vice-Président du CCF. Et il l’aime la Seven, ça se sent… il en a d’ailleurs deux. La bleue, vous l’aviez découverte l’an dernier, notamment via un duel père-fils. C’est un modèle assez récent, embarquant un joli VVC (moteur Rover donc).

Celle qu’il a amenée au 48h de la Châtre 2020, c’est “sa vieille” comme il l’appelle : une Seven à carburateurs, moteur Crossflow-Kent, 110CV pour 550kg… Et ses Caterham, c’est à toutes les sauces qu’il les consomme : en piste comme ce week-end, certes, mais aussi en balade avec le CCF qui propose une belle dizaine de sorties sur route…

Le coup de coeur “joker” : Jean Claude ou le Chef sans brigade

Pour avoir fait assisté à un certain nombre de trackdays, ils ont souvent pour dénominateur commun de se présenter avec une intendance limitée, notamment pour les repas… pas à la Châtre. Du moins pas à la Châtre lorsque le CCF s’en mêle ! J’avais simplement évoqué l’an dernier un couple aussi tonitruant qu’impressionnant qui en avait la charge.

Aux 48h de la Châtre 2020, une nouvelle fois, Jean Claude (sans son binôme, une fois n’est pas coutume) aura déballé sa cuisine de campagne et aura proposé de véritables repas complets aux équipages… forcément encore moins motivés à reprendre la piste à l’heure où la sieste aurait été des plus bienvenues : au menu, magret de canard mariné aux herbes, macédoine maison, riz au lait maison, etc. ! Doublez ce cuistot hors paire d’une jolie Caterham à la robe alu et d’un nounours comme copilote, vous tombez sur un gars sympa, qu’on ne peut que féliciter…

Un clin d’œil en image

Julien, de La Petite Lotus Verte, s’arme de son drône et propose au plateau de produire la photo présentée en couverture : écrire “10 ANS” à l’aide des Caterham du plateau. Cette Lotus, on en avait parlé l’an dernier, n’hésitez pas à vous rendre sur leur page et y lire ses aventures, racontées à la première personne. L’occasion pour moi de filmer la parade ramenant le cortège de “rouleurs du samedi” (ont-ils quelque chose à envier à ceux du dimanche ?)… bref, à l’année prochaine la Châtre !

48h de la Châtre 2020 : et des 7 qui font 10, avec le Club Caterham France

Sur le même thème

4 Commentaires

    • Bonjour Luc. J’apprécie sincèrement de lire qu’on a lu mon papier avec attention : merci à vous ! Cependant, s’il est communément admis que vous avez raison, la chose n’est pas si tranchée : origines sémantiques qui ont varié dans le(s) temps, divergences de points de vue entre auteurs et théoriciens… mais rien de clair ni d’officiel en matière de gentilés, il semble donc qu’à l’instar du duo Limougeaud/Limousin, les deux choix soient tout à fait corrects ! A l’inverse, et bien évidemment, plates excuses pour le N qui s’est fait la malle, je l’ajoutes derechef !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nos derniers articles

Les Voitures Anciennes de nos lecteurs, la MG B d’Arthur

Après un cabriolet italien la semaine dernière, voici une anglaise. Et pas n'importe laquelle puisque Arthur a le cabriolet qui fut longtemps le plus...

Nouveau : des sérigraphies pour les amoureux d’anciennes

L'idée nous trottait dans la tête depuis quelques temps. Le salon de Rouen a été le déclic puisque nous avons trouvé LE bon partenaire...

Distribution, tout est dans le timing

La distribution est l'organe vital de votre moteur. Sans elle, tout fout le camp, mon bon monsieur ! Penchons-nous quelques instants sur son rôle,...

Essai d’une Traction 15 Six H, digne fin de règne

J'avais déjà eu la chance il y a quelque temps de m'installer au volant du mythe de l'automobile française qu'est la Citroën Traction, c'était...