Les Têtes Givrées, 40 autos se sont baladé du côté de Saumur

Ce dimanche 17 Novembre c’était la dernière sortie de l’année 2019 du club Rétroviseur Saumurois. Et c’était un rallye qui était au programme : les Têtes Givrées.

C’est une quarantaine de véhicules anciens qui se sont rassemblés sur le parking de la Ronde de Vivy. Au programme de ce rallye les Têtes Givrées (à ne pas confondre avec le Rallye des Givrés), pas moins de 60 km de petites routes de campagne au nord de Saumur.

Première partie de la balade, direction le Château de Salvert. C’est un attelage de chevaux autrichiens qui ouvre le passage aux autos à leur arrivée. Ensuite les équipages traversent le parc du château avant de repartir.

L’étape suivante le situe à La Lande Chasles. Une pause café attend tout le monde dans un jeu de boule. La boule de fort est une coutume locale et La Société de l’Union va faire la démonstration de ce jeu méconnu pour le bonheur de son public du jour.

Juste après, c’est un passage par la mairie du bourg où on découvrait uns massive sculpture d’Écureuil, taillé à la tronçonneuse dans un bloc de bois issu d’un des arbres du parc de la mairie. L’Écureuil et la pomme de pin sont en fait les emblèmes de La Lande Chasles, plus petite commune du Maine et Loire. M. le Maire attendait les équipages pour une séance photo avec chaque participant avant de leur offrir un souvenir.

Les têtes givrées reprenaient ensuite leur chemin de Mouliherne. Les Têtes Givrées passaient ainsi devant l’église au clocher tors, une tradition du pays Baugeois.

Dernière étape : Cuon. Là les participants rejoignaient le château de la Graffinière. On stationnait les autos sur les pelouses du parc tandis que les équipages pouvaient ensuite suivre le propriétaire des lieux pour une visite guidée du parc et des grandes dépendances.

Les participants reprenaient ensuite brièvement la route pour se retrouver sur la Place de l’Eglise pour le déjeuner. Restait ensuite à revenir à Saumur et à se dire à l’année prochaine.

Une auto remarquable du rallye Les Têtes Givrées

Parmi les bolides présent, une belle Hotchkiss prête pour la course, sans capote avec à son bord un équipage anglais. Pour une fois il ne pleut pas, mais l’humidité est bien présente, avec un plafond très bas et gris. Aucun cabriolet de la colonne n’a décapoté… mais l’équipage de cette belle bleue a donné de sa personne pour tous les autres !

Henri Auriacombe
Henri Auriacombe a rejoint l'équipe de News d'Anciennes à l'été 2019. Belle occupation de retraite pour un photographe de presse dont la carrière a commencé en 1966 !

1 commentaire sur “Les Têtes Givrées, 40 autos se sont baladé du côté de Saumur”

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.