AvD Oldtimer 2019, le meilleur de l’automobile ancienne sur la piste du Nürburgring !

Mi-août, 53.500 spectateurs s’étaient donnés rendez vous sur le plus mythique des circuits allemands, afin d’assister à l’AvD Oldtimer 2019, 47e édition tout de même ! Véritable institution pour tout fan d’automobile qui se respecte, c’était l’occasion d’y voir plus de 500 voitures en piste. Comme tous les ans nous y étions, et bien sur, nous vous y emmenons !

FIA Masters Historic Formula One Championship

Au classement des catégories les plus attendues de l’AvD Oldtimer 2019, la course de F1 est certainement en bonne place. Et le spectacle fut comme toujours à la hauteur des attentes. Les qualifications ont été dominées par Martin Stretton, qui a devancé d’un souffle Matteo Ferrer. Le tout sur une piste détrempée qui a pourtant pas intimidé les pilotes. Martin Stretton, au volant de sa Tyrrell 013 aux couleurs Benetton a également remporté les deux courses du week end. Mike Cantillon terminant la première course dans ses échappements à seulement 6 dixièmes.

Course 1 :
1.Martin Stretton ( Tyrrell 012 ) : 26:23.625
2.Mike Cantillon ( Williams FW07C ) : +00.675
3.Jamie Constable ( Tyrrell 011 ) : +25.100

Course 2 :
1.Martin Stretton ( Tyrrell 012 ) : 26:37.073
2.Matteo Ferrer ( Ligier JS11/15 ) : +01.565
3.Henry Fletcher ( March 761 ) : +04.903

FIA Lurani Trophy For Formula Junior Cars

En Formules Junior, la bataille a été très rude tout le week end, entre Manfredo Rossi Di Montelera et Bruno Weibe. Tous les deux, au volant de Lotus 22, ils se sont battus à coup de millièmes. C’est finalement l’italien qui a remporté les deux courses avec moins de 2 dixièmes d’avance à chaque fois.

Richard Bradley, qui était le pilote le plus rapide en qualif, a quant à lui eu moins de chance, puisqu’il a eu des ennuis durant les deux courses. Avec plus de 40 voitures au départ, il s’agit d’une catégorie très disputée qui mérite vraiment qu’on s’y intéresse. On y croise principalement des Lotus, Cooper et Brabham. Mais également des marques moins connues comme Stanguellini, Scorpion, Faranda, Taraschi ou encore Branca pour ne citer qu’elles.

Course 1 :
1.Manfredo Rossi Di Montelera ( Lotus 22 ) : 26:28.063
2.Bruno Weibe ( Lotus 22 ) : +00.195
3.Mark Shaw ( Brabham BT6 ) : +14.774

Course 2 :
1.Manfredo Rossi Di Montelera ( Lotus 22 ) : 26:37.016
2.Bruno Weibe ( Lotus 22 ) : +00.144
3.Pierre Tonetti ( Brabham BT6 ) : +13.996

FIA Masters Historic Sports Car Championship

Concernant cette catégorie, j’ai malheureusement pas eu l’occasion d’assister à la course. Il a fallu faire des choix et malgré le fait qu’elle fasse partie de mes préférés, elle est, tout comme l’AvD Touring Car And GT Trophy passée à la trappe. En piste, Lola T70, Chevron B8 & B16, Porsche 906 & 910, Mclaren, Cooper Monaco mais également des italiennes puisqu’il y avait en piste une fantastique Alfa Romeo 33T3 ainsi qu’une Ferrari 365GTB/4 Daytona. C’est finalement la Lola T70 du duo Jason Wright / Andy Wolfe qui l’a emporté.

Course :
1.Jason Wright / Andy Wolfe ( Lola T70 ) : 1:00:42.189
2.Henry Fletcher ( Chevron B26 ) : +24.518
3. Manfredo Rossi di Montelera ( Abarth Osella PA1 ) : +46.427

Revival German Racing Championship 1972 – 1981

Mélanger des anciennes gloires du DRM avec des Can Am c’était osé ! Et pourtant c’est le pari fou du Revival German Racing Championship. Un pari payant puisqu’il s’agit certainement d’une des catégories les plus impressionnantes du week end. Une catégorie où les Porsche et BMW ont fort à faire pour suivre le rythme des Ford Capri, des Lola et des Can-Am. Surtout lorsque la monstrueuse McLaren M8-F est pilotée par le triple vainqueur du Mans Marco Werner. Second lors de la première course derrière la Lola T294 de Felix Haas, l’ancien pilote Audi a remporté la seconde course.

Course 1 :
1.Felix Haas ( Lola T294 ) : 30:12.444
2.Marco Werner ( McLaren-Trojan M8-F ) : +50.521
3.Peter Mücke ( Ford Capri Zakspeed ) : +1:42.245

Course 2 :
1.Marco Werner ( McLaren-Trojan M8-F ) : 30:57.058
2.Felix Haas ( Lola T294 ) : +00.874
3.Fatemi Afschin ( Porsche 934/5 ) : +1:28.178

Two-Seater Race Cars And Gt Up To 1960/61

Surement la course la plus attendue de l’AvD Oldtimer 2019 par les photographes, puisqu’il s’agissait d’une course se courant à la tombée de la nuit. On a tous croisé les doigts pour que le ciel, qui était nuageux jusqu’alors se dégage, et ça a fini par porter ses fruits. Le résultat ? des couleurs tout simplement exceptionnelles. En piste, c’est Michael Gans qui a remporté la course 1 au volant de sa Lotus 15 devant Mark Lewis et Julian Majzub sur leur Lister Chevrolet Knobbly. Mark et Julian qui ont quant à eux remporté la course 2 le dimanche.

Course 1 :
1.Michael Gans ( Lotus 15 ) : 1:00:42.189
2.Mark Lewis / Julian Majzub ( Lister Chevrolet Knobbly ) : +32.183
3.Wulf Goetze / William Nuthall ( Elva Mk VII S ) : +1 Tour

Course 2 :
1.Mark Lewis / Julian Majzub ( Lister Chevrolet Knobbly ) : 31:51.757
2.Wolfgang Friedrichs / Simon Hadfield ( Aston Martin DB 4GT ) : +20.023
3. Bernardo Hartogs / William Nuthall ( Elva Mk VII S ) : +33.002

Historic Grand Prix Cars Up To 1965

Dans cette série qui regroupait les F1 de Grand Prix d’avant 1965, c’est de nouveau Michael Gans qui a gagné. Il avait cette fois troqué sa Lotus 15 pour une Cooper T79. Ce fut une course disputée, puisque William Nuthall a terminé à 5 dixièmes seulement. La course 2 fut elle, moins disputée puisqu’elle a vu Peter Horsman et sa très belle Lotus 18/21 l’emporter avec 15 secondes d’avance sur Michael Gans et 30 sur la Brabham BT11A de Barry Cannell.

Course 1 :
1.Michael Gans ( Cooper T79 ) : 26:44.049
2.William Nuthall ( Cooper T53 ) : +00.532
3.Peter Horsman ( Lotus 18/21 ) : +12.416

Course 2 :
1.Peter Horsman ( Lotus 18/21 ) : 26:09.013
2.Michael Gans ( Cooper T79 ) : +14.958
3.Barry Cannell ( Brabham BT11A ) : +30.247

Avd Touring Car And Gt Trophy

50% des voitures inscrites dans cette catégorie étaient des Alfa Roméo et pourtant ce sont deux Ford Escort RS1600 qui ont conclu l’unique course du week end aux avants postes, très loin devant l’Alfa Romeo 1600GT d’Alexander Furiani troisième. Une course à laquelle j’ai malheureusement pas pu assister.

Course :
1.Pete Stöhrmann jr. ( Ford Escort RS1600 ) : 1:06:43.580
2.Heinz Schmersal / Mike Stursberg ( Ford Escort RS1600 ) : +06.410
3.Alexander Furiani ( Alfa Romeo 1600GT ) : +1:00.903

A Gentle Drivers Trophy

Depuis 2015, la série “A Gentle Drivers Trophy” permet aux GT et aux voitures de courses produites entre 1947 à 1965 de concourir ensemble. Divisées en deux catégories, freins à tambour et à disque à disques, on peut y voir des voitures exceptionnelles telles que des Aston Martin, Ferrari 330 GTO, Mercedes 300SL entres autres. Mais c’est finalement les Lotus qui ont tiré le mieux leur épingle du jeu. Puisque Felix Haas sur Lotus 23B et Markus Jörg sur Lotus Eleven se sont partagés les victoires. “Light is Right” comme disait le fondateur de la marque, Colin Chapman.

Course 1 :
1.Felix Haas ( Lotus 23B ) : 31:41.408
2.Markus Jörg ( Lotus Eleven ) : +07.356
3.Ovid Vasut ( Corvette C2 Sting Ray ) : +43.639

Course 2 :
1.Markus Jörg ( Lotus Eleven ) : 31:39.595
2.Felix Haas ( Lotus 23B ) : +40.916
3.Christopher Stahl ( TVR Griffith ) : +1:08.085

Gentlemen Drivers (Gt Up To 1965)

Il s’agissait de la course la plus longue du week end puisqu’elle durait 1h30. Le top 3 composé de deux Cobra Daytona et d’une 250 GTO fait rêver ! Malheureusement il s’agit de trois répliques. Trois très belles répliques faites totalement dans les règles de l’art. Mais qui, même si elles sont très plaisantes à voir rouler, n’ont pas l’historique, ni l’aura des vrais. Comme les plus attentifs d’entres vous l’auront remarqué, l’écart entre les deux premiers est de moins de 2 secondes. Sur une course d’endurance, c’est relativement rare. Nicky Pastorelli restant au contact tout le long de la course sans jamais pouvoir dépasser la redoutable Cobra de Julian Thomas et Andy Wolfe.

Course :
1.Julian Thomas / Andrew Wolfe ( Shelby Cobra Daytona ) : 1:30:53.008
2.Nicky Pastorelli ( Ferrari 250GTO ) : +01.898
3.Leo Voyazides / Simon Hadfield ( Shelby Cobra Daytona ) : +44.331

Tourenwagen Cars Classics

Je me répète à chaque événement qui a lieu Outre Rhin, mais la catégorie DTM est une catégorie que le public Allemand affectionne particulièrement. C’est culturel ! Dans l’unique course du week end, c’est Peter et Stefan Mücke qui sont montés sur la plus haute marche du podium. Face à des voitures plus récentes, leur Ford Capri Zakspeed, débarrassée des CanAm de la catégorie “Revival German Racing Championship 1972 – 1981” a été incroyable. De 20 ans leur aînée, elle a créé un écart de 2 minutes sur ses poursuivantes en seulement 7 tours !

Course :
1.Peter Mücke / Stefan Mücke ( Ford Capri Zakspeed ) : 23:07.259
2.Jörg Koslowski ( BMW E46 WTCC ) : +1:49.461
3.Yannik Trautwein ( Mercedes CLK DTM ) : +2:15.326

Aston Martin Masters Endurance Legends

Une catégorie qui n’a pas vraiment sa place sur News D’Anciennes mais qui finalement s’intègre bien dans le programme pourtant bien chargé de l’AvD Oldtimer 2019. Composée essentiellement de voitures ayant participé aux 24h du Mans après 1990, cette série a vu Christophe d’Ansembourg et Mike Cantillon se rendre coup pour coup dans les deux courses du week end. Dans les deux cas, c’est le belge qui a eu le dernier mot sur sa Lola Aston DBR1-2.

Course 1 :
1.Christophe D’Ansembourg ( Lola Aston DBR 1-2 ) : 41:12.997
2.Mike Cantillon ( Pescarolo LMP 1 ) : +00.697
3.Keith Frieser ( Oreca 03 LMP 2 ) : +1:11.069

Course 2 :
1.Christophe D’Ansembourg ( Lola Aston DBR 1-2 ) : 41:04.994
2.Mike Cantillon ( Pescarolo LMP 1 ) : +00.547
3.Mike Newton ( MG Lola EX 257 ) : +44.610