Fiat 128 Rally

Vue dans la rue, la Fiat 128 Rally, version sportive de la première compacte moderne de Fiat

De nos jours une auto compacte est une traction à moteur transversal. Sauf que dans les années 60 cette conception se généralisait lentement. Et à Turin c’est la Fiat 128 qui fut la première du genre…

La 128

Alors précisons de suite : première du genre chez Fiat. En fait l’ancêtre d’une bonne partie de ces autos est l’Autobianchi Primula. Sa conception fut notamment reprise en France par la Simca 1100 et servit en fait de banc d’essai à toute une génération de Fiat.

La Fiat 128 est la première à adopter cette conception. À la conception on rencontre une figure dont on a déjà parlé : Dante Giacosa. Quand elle est présentée en 1969 elle remplace la Fiat 1100 qui est clairement hors d’age. L’auto est donc compacte avec 3.85 m de long et 1.59m de large. La disposition de son moteur, avec boîte dans l’axe du vilebrequin (donc à côté du moteur) est novatrice à Mirafiori et fait gagner beaucoup de place. Malgré le faible encombrement général, l’intérieur est spacieux.

Côté motorisation, c’est aussi le premier petit moteur moderne. Arbre à came en tête, alors même qu’on destine encore beaucoup cette architecture aux autos sportives, distribution par courroie (c’est alors novateur, dommage) et une puissance de 55 ch sortie par ce 1116 cm³. Il entraîne donc la boîte et directement les roues avant. Chez Fiat c’est quand même une première !
Les roues justement sont toutes indépendantes.

La Fiat 128 va être saluée par la critique. En résulte le titre de Voiture de l’Année en 1970.
L’année suivante Fiat propose la 128 Rally. Le moteur passe alors à 1290 cm³ sortant 67 ch. Elle est épaulée dans la gamme par les versions Sport, des coupés disponibles avec les deux motorisations.

Cette petite auto sera un véritable succès pour le groupe. Elle restera en production jusqu’en 1983 et 4.4 millions d’exemplaires sortiront des usines. Si trois millions sont produites en Italie, elle sera également produite en Allemagne (Fiat Neckar), en Argentine (Fiat Concord) et en Yougoslavie par Zastava. On note aussi des assemblages CKD en Colombie, en Egypte ou au Maroc !

La Fiat 128 Rally qu’a croisé Laurent

C’est en Lorraine que Laurent a croisé cette Fiat 128 Rally. On peut la placer entre 1971 et 1976. En effet à cette date les 128 reçoivent des pare-chocs en plastique que notre belle du jour a l’élégance de ne pas afficher.

Elle est en parfait état. Une superbe auto, peut-être fraîchement restaurée en tout cas des jantes aux bavettes en passant par la peinture, ça sent le neuf. Cette bombinette est assez peu répandue en France, pourtant il faut savoir qu’elle est éligible dans les plus fameux rallyes d’anciennes. À un prix fort correct qui plus est : entre 8 et 9.000 € !

Benjamin on Email
Benjamin
Redac-Chef à News d'Anciennes
Passionné d'automobile ancienne, il a créé News d'Anciennes en 2013 à force de se balader sur les salons sans savoir quoi faire de ses photos.
Conducteur occasionnel de Simca 1100 il adore conduire les voitures des autres, dès qu'elles sont un peu plus rapides !

4 commentaires sur “Vue dans la rue, la Fiat 128 Rally, version sportive de la première compacte moderne de Fiat”

  1. Bonsoir, En effet il n’est pas évident d’en trouver un exemplaire comme celle ci, et je suis bien placé pour en parler car c’est la mienne !!! 😉 Pour information elle est de 1973 et culmine à environ 63MKM (matching number et coloris d’origine…)
    Les jantes sont des répliques “récentes” de cromodora d’époque mais je dispose bien sûr de ses cromodora d’origines (en option d’époque) et je me suis contenté de rajouter des longues portés au centre (les extérieur sont eux aussi d’origine)
    En bref, une auto sympa au quotidien et qui fait tourner bien des têtes (en tout cas plus que certains véhicules bien plus chères mais plus courant….. c’est certain… )
    Sympa en tout cas de croiser sur le net sa voiture !!!
    N’hésiter pas si vous avez des questions 😉

      1. Merci, oui bien sûr pourquoi pas, ce serait avec plaisir 😉
        Sinon pour parfaire l’article au demeurant très bien étoffé concernant le “ticket ” d’entrée à 8 ou 9000€ ce sera un exemplaire avec des travaux, cela va plutôt chercher dans les 2 ou 3000€ de plus en très bel état… certainement la rareté du à la rouille dévastatrice des véhicules de ces années…

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.