Concours on The Avenue

Monterey Car Week 2019, Chap. 1 : Concours on the Avenue

C’est l‘événement «mondial», le centre de gravité de la planète des amateurs d’automobile. Alors que grands salons (et pire encore les compétitions) attirent chaque année de moins en moins de spectateurs et ne savent pas se réinventer, la passion automobile, elle, est toujours aussi vigoureuse mais se conjugue différemment. La Monterey Car Week en est l’expression la plus pure. Durant une semaine les animations et événements se succèdent non-stop. Le coup d’envoi, c’est le Concours on the Avenue à Carmel. On vous y emmène.

Un peu d’histoire

Le Concours d’Élégance de Pebble Beach est né en 1950 sur la côte Ouest des Etats Unis. Il compte lors 3 classes (avant-guerre, après-guerre et MG) et accueille une trentaine de voitures de luxe. Le concours se déroule en parallèle de la «Pebble Beach Road Race», course organisée par le Sport Cars Club of America qui eut lieu de 1950 à 1956 sur un tracé de 3,4 kms autour de Pebble Beach.

La première course est remportée par Phil Hill (futur pilote de F1, futur Champion du monde et père du maître de cérémonies du Concours d’Élégance cette année). En 1956 le pilote Ernie McAfee se tue à bord de sa Ferrari 121 LM Scaglietti, du coup la course se déplace sur un « vrai » circuit avec tout ce que cela implique de sécurité à partir de 1957, Laguna Seca n‘étant voisin que d’une vingtaine de kilomètres.

Le Concours se déroule au «Beach Club» de Pebble Beach les 2 premières années puis se déplace au Del Monte Lodge. À partir de 1951, une donation de 1$ est demandée aux visiteurs pour aider les auxiliaires de l’hôpital de Monterey. Prenant de l’ampleur au fil des ans le Concours oriente ensuite ses recettes vers des œuvres caritatives principalement l’enfance malheureuse. Depuis 1950 ce sont plus de 25 millions de $ qui ont été reversés à des œuvres de bienfaisance. Grâce au talent de Sandra Button (Chairman du Concours) ces dons sont en progression constante et avoisinent désormais les 3M$/an.

Le Concours de Pebble Beach est unanimement reconnu comme étant toujours le plus beau, le plus prestigieux au monde, devant ceux d’ Amelia Island (Floride), Villa d’Este (Italie) et Hampton Court (Angleterre).

Le succès du Concours de Pebble Beach est tel que durant la semaine qui précède les événements (Concorso Italiano, Laguna Seca Rolex Races, Legend of the Autobahn, The Quail, Tour d’ élégance, Vente aux enchères etc) se succèdent sans interruption. Il est impossible de pouvoir assister à tous…
Le caractère exceptionnel et prestigieux est tel que pas moins de 24 constructeurs sont partenaires de Pebble Beach (21 l’ an dernier) et profitent de la manifestation pour y effectuer lancements et présentations. D’une rigueur et d’ un perfectionnisme absolus, mécanique rodée depuis 70 ans le Concours est l’événement incontournable pour la belle automobile, qu’elle soit de collection contemporaine ou même simple concept pour tester les réactions.

Concours on the Avenue lance la semaine

Cette Monterey Car Week débute le Mardi par Concours on the Avenue à Carmel, magnifique petite ville voisine. Carmel est une magnifique petite ville touristique fondée en 1902 par des artistes qui appréciaient la douceur et la beauté du lieu. Le très célèbre Clint Eastwood fut séduit par la ville lors du tournage «d’un frisson dans la nuit» (1971) à tel point qu’il acheta une propriété et se présenta comme maire de la ville dans les années 80. Son élection renforça bien évidemment la notoriété de la ville. Aujourd’hui Carmel est une destination touristique romantique peuplée de restaurants, galeries d’art et magasins de souvenirs.

Les règles du Concours de Pebble Beach sont absolument draconiennes afin d’ en préserver l’élitisme. Pour un peu plus de 200 autos admises à concourir ce sont près de 2000 qui sont refusées chaque année par Sandra Button et ses équipes… De fait est né un Concours «bon enfant» dans la ville de Carmel : c’est donc le Concours on the Avenue.

Concours informel à l’origine celui-ci s’est rapidement développé. La qualité des autos est de très haut niveau. Les restaurations sont « à l’ américaine » c’est à dire plus que parfaites.

L’édition 2019

C’était la 13ème édition. La manifestation a atteint une dimension très importante et la partie de la ville accueillant les autos à Carmel Downtown a encore augmenté par rapport à l’an dernier (on en parlait ici). C’est gratuit… et c’est de qualité ! Les autos présentes feraient saliver d’envie la totalité des Concours d’élégance européens. Le public, amateur et connaisseur, s’est déplacé en masse pour apprécier le spectacle.

On admire la qualité des restaurations, les peintures plus brillantes les unes que les autres (ceci n’est pas surprenant avec Meguiar’s partenaire du Concours). Loin d’être un concours au rabais Concours on the Avenue est désormais le 1er acte de la pièce qui va se dérouler toute la semaine. Les rues étaient noires de monde mais un monde très discipliné, on apprécie, en famille mais personne ne touche les carrosseries, pas même les enfants. On note aussi que la parité est quasiment respectée contrairement à ce qui se pratique en Europe.

Aux Etats Unis c’est en famille que l’on apprécie les belles autos. Les collectionneuses sont nombreuses. Les prix offerts aux participants et aux vainqueurs sont raisonnables et en parfaite harmonie avec le caractère « bon enfant » de Concours on the Avenue.

L’an prochain le Concours aura lieu de 10h à 17h00 sur Ocean Avenue, Carmel CA93921.
Succès aidant ce seront 178 autos qui concourront ! Plus d’infos ici.

Maintenant il ne reste plus qu’ à apprécier les photos des autos présentes cette année…