L’histoire du Losange Interdit de Renault

C’est à l’Autobrocante de Lohéac (à revire par ici) que Vincent est tombé sur ce logo Renault… étrange. Connu des amateur, et particulièrement prisé, il est resté rare… puisqu’il fut interdit ! Retour sur l’histoire du losange interdit de Renault.

Le losange Renault

Le Losange. Parfois on qualifie Renault directement par son emblème. Une forme géométrique apparue sur toutes les autos de la marque en 1925. Mais après la seconde guerre mondiale, Renault est pointé du doigt. La marque a collaboré avec l’occupant allemand et il en résulte une nationalisation… et une évolution du logo. La mention “régie nationale” s’affiche alors sous le nom du constructeur.

En 1959, la mention disparaît et un nouveau logo est proposé, toujours dans le même thème.

1971 : le Logo Renault évolue

Entre 1971 et 1972, Renault fit évoluer le dessin de son emblème. Jusque là, rien de bien particulier. C’est un losange, stylisé, simplifié. Les premières autos à l’arborer sont les Renault 15 et 17 sorties en 1971. Très vite les nouvelles Renault 5 en sont également frappées. Même si cette dernière n’est pas (encore) la voiture la plus vendue en France, elle s’écoule par milliers d’exemplaires.

Pourtant il est très difficile de le voir sur ces autos. Alors pourquoi ?

Le losange interdit de Renault

Il y a une marque pour qui la pilule ne passe pas du tout. Cette société c’est Kent, une société qui officie également dans l’automobile en tant que sous traitant. Ses domaines d’activité sont vastes, mais surtout, son logo est également un losange. En fait c’est simple, le losange interdit de Renault n’est ni plus moins que celui de Kent, simplement tourné de 90° !
L’entreprise contacte la régie qui fait la sourde oreille.

C’est donc devant la justice que va se dénouer cette affaire… et la Régie Renault est jugée fautive. Il faut donc arrêter d’utiliser ce logo… mais aussi le retirer des autos.
C’est l’artiste plasticien Hongrois Victor Vassarely qui est contacté. Il crée un logo reprenant le losange, qu’il texture avec des bandes sur chaque côté du losange. Ce logo apparu en 1972 restera 20 ans sur les Renault.

Et pour les autos arborant le losange interdit de Renault ? Et bien comme pour une pièce défectueuse, la marque lance une campagne de rappel. Tous les propriétaires de Renault 15, 17 et 5 reçoivent un courrier les invitant à passer en concession. Là on remplace le logo de capot, le centre du volant et la plaque qui masque l’autoradio.

Pourquoi trouve-t-on encore le losange interdit de Renault ?

A l’ère d’internet et des téléphones portables, il est bien plus simple de contacter un client lors d’un rappel. En 1972, c’est plus laborieux. Beaucoup de voitures vont recevoir la transformation mais pas toutes.

Certaines passent à côté, parce qu’elles ont été revendues entre temps, parce qu’on en a perdu la trace… ou parce que le propriétaire n’estime pas l’affaire si importante. C’est comme ça que quelques autos portent encore ce losange interdit de Renault. Et forcément, ce petit détail fait toute leur singularité !

Vincent on Facebook
Vincent
Rédacteur à News d'Anciennes
Etudiant et passionné d'automobiles , il commence en 2011 en écrivant "Auto d'Antan", une revue amateur sur les voitures anciennes.
Trois ans plus tard il se lance sur la blogosphère puis rejoint l'équipe de News d'Anciennes en 2016 .
Il partage la route avec sa Motobécane N40T et de son Vélosolex 3800.

8 commentaires sur “L’histoire du Losange Interdit de Renault”

      1. Pas vraiment. L’état a reconnu dans les années 50 que Renault n’a pas collaboré et a autorisé une indemnisation des héritiers sur les biens non industriels. En gros, ils ont volé les usines à leur propriétaire…

  1. Dans un très ancien historia dont je ne me souviens plus le numéro , les geôliers de louis Renault lui reprochent non pas d’avoir construit des véhicules pour l’occupant mais d’avoir fait reconstruire les usines par ces derniers après leurs bombardements par les alliés.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.