Rolex Historic Races

Une semaine à la Monterey Car Week, Chapitre 2 : les Rolex Historic Races de Laguna Seca

Le développement du Concours d’élégance de Pebble Beach n’est pas sans conséquences. S’il est un talent qu’ont les américains et que personne au monde ne peut leur nier c’est celui du marketing. Dès lors que le Concours prenait de l’ampleur en attirant collectionneurs et passionnés des USA et même au-delà de nouveaux événements vinrent profiter de cette présence. Précédemment nous avons vu le «Concours de Rue» à Carmel qui lance cette fameuse Monterey Car Week, c’est à relire ici, intéressons-nous aujourd’hui aux Rolex Historic Races sur le circuit de Laguna Seca.

Ce circuit a été construit en 1957, il est situé dans une cuvette au milieu de (petites) montagnes (tout est relatif , quelques centaines de mètres d’altitude) au milieu d’une végétation assez hostile, c’est très sec et chaud. Le circuit accueille des courses auto et moto dont les championnats AMLS et Grand Am. Il compte 11 virages pour un tracé de 3,6 km, c’est un circuit très technique. Situé en pleine nature (hostile rappelons-le) Laguna Seca bénéficie d’ un avantage que lui envieraient nombre de nos circuits : pas d’ habitation à la ronde = aucun risque de plainte pour les nuisances sonores… Pour un circuit c’est appréciable, demandez donc à Dijon, Charade etc…

Les Rolex Historic Races existent depuis 1974 et sont d une richesse inouïe accueillant pas moins de 15 catégories ! Une classe au-dessus de ce que nous connaissons sur le vieux continent hormis peut-être les démonstrations de Goodwood. Jugez un peu :

  • Sports racing et touring cars d’avant 1940
  • 1947-1955 sport & racing GT cars
  • 1955-1961 sport racing > 2000 cm³
  • Formule 1 de 1967 à 1984
  • 1973-1981 FIA, IMSA, GT, GTX, GTU, AAGT
  • 1966-1972 TRANS AM
  • FIA Championnat des Constructeurs
  • 1968- 1976 Formule 5000
  • 1955-1962 GT
  • 1955- 1961 Sport Racing de moins de 2000 cm³
  • 1961-1966 GT de moins de 2500 cm³
  • 1958-1963 Formule Junior
  • 1966-1974 CAN-AM
  • 1963-1966 GT de plus de 2500 cm³
  • 1981-1991 IMSA GTO , GTP, Trans Am

Comme vous pouvez le constater c’est un spectre extrêmement large qui recouvre à peu près tout l’âge d’or de la course automobile à des époques où la notion de sécurité n’arrivait que loin derrière la recherche de performances…

Aujourd’hui les choses ont évolué et la sécurité n’est plus négligée : tout d’abord les pneumatiques ont considérablement évolué, idem au niveau des fluides (freins, huiles moteur) pour prévenir les risques d’accident pour cause de casse mais si accident/incident il devait y avoir il y a pléthore d’ambulances prêtes à intervenir, des aires de dégagement soigneusement étudiées, un service médical pointu et surtout : les pilotes sont des gentlemen drivers et conscients de l’être ! Ils viennent pour s’amuser, prendre du bon temps entre copains ce qui n’exclut pas la bagarre sur la piste mais ne se prennent pas pour le champion du monde qu’ils n’ont jamais été…

Les tarifs d’engagement sont extrêmement raisonnables pour ces Rolex Historic Races : moins de 1500$ par auto ! Le spectacle est tout autant sur la piste que dans les paddocks. Certains organisateurs français feraient bien de s’en inspirer… Le supplément «paddocks» ? Vous plaisantez, le billet d’entrée donne accès à TOUT, ABSOLUMENT TOUT ! Pas de spectateurs de 1ère, 2ème, 3ème ou 4ème classe. Le spectateur est respecté et là pour prendre du plaisir, pas être pressé jusqu’à la dernière goutte.

L’ accueil des spectateurs au sein des paddocks relève du même esprit «bon enfant» passionné. Un exemple : étant avec un petit garçon de 10 ans qui avait les yeux émerveillés écarquillés ce sont de très nombreux concurrents propriétaires ou mécaniciens qui lui proposaient spontanément de s’installer dans le baquet pour lui faire plaisir. On ne peut que saluer une telle mentalité.
J’ai trouvé que les autos étaient toutes dans des états absolument impeccables : aux USA les loisirs c’est sérieux, mais sans se prendre au sérieux !

Les essais et qualifications ont lieu les jeudi et vendredi les courses elles-mêmes les samedi et dimanche.
Peut-être peut on formuler un reproche : les finales se déroulent le dimanche après-midi empêchant de facto le passionné d’y assister en même temps qu’au concours de Pebble Beach… Rolex étant le sponsor des deux ne serait-il pas possible d’ avancer les courses d’une journée et de les conclure le samedi afin de ne pas être obligé de choisir ?

Un détail qui m’a bien plu : des petites navettes gratuites depuis les parkings pilotées par d’ ex militaires vétérans. Les spectateurs donnent ce qu’ils veulent pour les œuvres caritatives. C’est tout bête mais cela rend la vie des spectateurs bien agréable

Maintenant, cher lecteur , place au plaisir des yeux : tu es invité(e) à déguster le spectacle des paddocks et aussi des courses des Rolex Historic Races.
Pour nous ce fut un plaisir incomparable et comme le disait un ex-gouverneur de Californie au cinéma : I’ll be back !

Remerciements à Brad Littlefield du circuit de Laguna Seca
1021 Highway 68, Salinas, CA 93908 tel : + 1 (831) 242 – 82 01

Marie d'Herbais de Thun

1 commentaire sur “Une semaine à la Monterey Car Week, Chapitre 2 : les Rolex Historic Races de Laguna Seca”

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.