Vente Bonhams de Goodwood Revival 2018, Les Sportives et Anciennes Assurent un Bon Résultat

On vous parlera bientôt du Goodwood Revival 2018. En attendant de tourner l’objectif vers la piste, regard sur les résultats de la vente Bonhams de Goodwood Revival 2018. Contrairement à la vente Californienne (dont on parle ici), les stars ont répondu présent !

La vente vente Bonhams de Goodwood Revival 2018

Gros catalogue et belle vente. 14 millions de livres au total pour cette vente qui collait à l’événement. Les anglaises, les autos sportives (voire très sportives) et luxueuses garnissaient le catalogue. On notera que “seulement” deux lots franchissent la barre symbolique du million d’euros… et c’étaient les stars de la vente.

Les stars de la vente

Les deux stars dépassent le million :

Deux anciennes se disputaient le rang de star de cette vente Bonhams de Goodwood Revival 2018. Et c’est la plus ancienne qui l’emporte. Il s’agit d’une Cobra 289 compétition client, elles ne furent que 32. Estimée entre 1.3 et 1.7 million d’euros, elle atteint 1.526.486 € quand le marteau retombe.

Plus récente, la Jaguar XJR-11 de 1990 n’a pas démérité. Avec un bon palmarès et un état qui permet de l’engager dès la prochaine course, elle se présentait avec la même estimation. Elle termine elle à 1.337.781 €.

Elles auraient pu…

Deux autres anciennes auraient pu accrocher le million. Deux autos qui figurent habituellement parmi nos valeurs sures. Mais la Ferrari 250 GT Lusso ne se vend pas. Quand à la Mercedes 300 SL, son histoire tumultueuse fixait son estimation entre 770 et 940.000 €. Il aurait fallu que les acheteurs se forcent un peu pour dépasser les 7 chiffres. Finalement elle se vend à 847.149 €.

Les hypercars font pshit

Trois Hypercar étaient présentées à la vente Bonhams de Goodwood Revival 2018, avec de grosses estimations. Mais ni la LaFerrari Aperta (estimée entre 5.5 et 7.2 millions d’euros), ni la LaFerrari “normale” (estimée entre 2.5 et 3.1 millions d’euros) ni la Veyron Super Sport (estimée entre 1.5 et 2.1 millions d’euros) ne se vend…

The Heritage Collection

8 Autos du catalogue étaient présentées sous la bannière de The Heritage Collection, consacrée aux Rolls. Mais il fallait enlever une Phantom V ex-famille royale qui était réservée à une vente privée, une Silver Spur, une Corniche IV et une Phantom IV également ex-famille royale qui avaient été retirées de la vente. Finalement les résultats sont les suivants :

  • La Corniche IV de 1995 qui sort des collection de Bentley, estimée entre 220 et 280.000 €, est vendue 286.763 €
  • La toute dernière Corniche produite en 2002, retirée puis remise en vente part pour 213.135 €
  • La dernière Silver Seraph réalisée par Park Ward en 2002 et gardée par l’usine, estimée entre 78 et 120.000 € qui se vend 109.796 €
  • La Phantom VI Limousine de 1979 qui servait d’auto de démo à la marque, estimée entre 440.000 et 670.000 € ne se vend pas
  • et pour finir la dernière Silver Seraph, de 2002, estimée entre 78 et 110.000 € monte jusque 155.007 €

The Guard Bristol Collection ne rencontre pas le succès

Cette collection présentée au catalogue de la vente Bonhams de Goodwood Revival 2018 était composée de Bristol et tenait son nom de son créateur : Howard Guard. De belles autos donc qui retraçaient toute l’histoire de la marque après-guerre. 5 Voitures étaient inscrites, et c’est la plus étrange (et la plus abordable, estimée entre 17 et 22.000 €) qui se vend 25.834 €.

A ne pas rater

On avait noté une insolite et deux raretés dans cette vente. L’insolite, la Bentley 4¼ Litres de 1937 carrossée en break de chasse “Woodie” était estimée entre 110.000 et 140.000 € part pour 116.255 €.
Au rayon des raretés, la Ford P68 3 litres dont on vous raconte l’histoire ici était estimée entre 550 et 770.000 € et se vend 574.819 €. Enfin une rare Aston Martin 2 Litres, aussi appelée la DB1 (on en parle dans un article que vous retrouvez ici) Estimée entre 240 et 310.000 € elle s’envole jusque 387.518 €.

Les françaises : trois seulement

Petite délégation française avec trois autos au catalogue. La Citroën 2CV Camionnette de 1960 était estimée haut, entre 13 et 18.000 €. Elle se vend, mais en dessous de l’estimation à 11.625 €.

La vente Bonhams de Goodwood Revival 2018 proposait ensuite deux Bugatti. La Type 13 Brescia Sport de 1924, estimée entre 420 et 440.000 € ne se vend pas mais la Type 30 de la même année, estimée entre 440 et 660.000 € atteint les 607.112 €.

Tous les résultats sont à voir ici.

Photos : Bonhams et Ambroise

Benjamin on Email
Benjamin
Redac-Chef à News d'Anciennes
Passionné d'automobile ancienne, il a créé News d'Anciennes en 2013 à force de se balader sur les salons sans savoir quoi faire de ses photos.
Conducteur occasionnel de Simca 1100 il adore conduire les voitures des autres, dès qu'elles sont un peu plus rapides !
Ambroise on Flickr
Ambroise
D'habitude à l'oeuvre sur AutomotivPress où il rédige les articles concernant les automobiles anciennes.
Spécialiste es Goodwood, il nous y a déjà emmené plus d'une fois !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.