La vente Mercedes-Benz by Artcurial réalise de beaux résultats

Une vente monomarque, en France ce n’est pas si souvent. C’était le cas pour la vente Mercedes-Benz by Artcurial qui se déroulait ce 15 Octobre. Une vente uniquement centrée sur la marque à l’étoile qui a bien marché.

56 lots proposés, 11 invendus et un total de 8.754.651, c’est un beau score, c’est sûr ! On avait noté quelques lots, voici leurs résultats.

Les très gros prix se vendent bien

La vente Mercedes-Benz by Artcurial présentait deux 300 SL sans lesquelles la vente n’aurait pas été la même.
Le Coupé Gullwing de 1955 d’origine française était estimé entre 900.000 et 1.3 million d’euros. Il se vend au milieu à 1.130.000 €. Le roadster, également sorti de la collection Mercedes France était estimée entre 800.000 et 1 million d’euros. Là le prix s’envole sous le marteau et atteint 1.416.000 € !


Côté avant guerre, il y avait de belles et chères autos. La 540K Cabriolet B carrossée par Sindelfingen de 1937 en parfait état et estimée entre 750.000 et 850.000 € fait partie des invendus de la vente Mercedes-Benz by Artcurial.
La Nürburg 500 Sport Tourenwagen de 1934, estimée entre 700.000 et 850.000 € part légèrement en dessous de l’estimation à 679.440 €.

On continue avec une 320 Cabriolet A de 1938, estimée entre 550.000 et 700.000 € et partie à 584.080 €. Enfin, une Mercedes-Benz 380 K Sport Roadster de 1934 elle aussi, estimé entre 380.000 et 440.000 € et vendue largement au dessus à 540.240 €.

Du luxe et du sport dans le reste du catalogue

La Pullman ne part pas

On trouvait deux Mercedes 600 dans ce catalogue Mercedes-Benz by Artcurial. La première, la bleue de 1972 est un modèle “normal” en très bon état et estimée entre 60.000 et 90.000 € est vendue 91.784 €. La seconde, la noire est la version pullman de l’auto, estimée entre 400.000 et 500.000 € ne se vend pas.

Fortunes diverses pour les 190

La vente Mercedes-Benz by Artcurial comportait 4 Mercedes 190 au catalogue. Déjà, la rouge et blanche, estimée entre 60.000 et 100.000€, ex auto de compétition du team Snobeck avait été retirée. Ensuite la Mercedes 190 E 2.5 16 Evolution II, son histoire est ici était estimée entre 170.000 et 190.000 € ! Sûrement trop, elle ne se vend pas…

La première de la lignée, la Mercedes-Benz 190 E 2.3 16 dont on raconte son histoire ici était estimée entre 35.000 et 45.000 €. Une cote raisonnable et un prix final à 40.528 €.
La suivante, c’est la Mercedes 190 E 2.5 16 Evolution. Encore plus méchante, prête pour la course, on vous en parle ici. Issue d’une série limitée à 500 exemplaires et le prix bondit, l’estimation était plus grosse, comprise entre 50.000 et 80.000 €. Elle est adjugée 60.320 €.


Grand tourisme : plutôt ancienne ou youngtimer ?

Plusieurs GT étaient au catalogue de la vente Mercedes-Benz by Artcurial. Mais d’époques différentes. Ainsi le coupé 220 S avec un moteur performant (en 1958) et une ligne permettant d’emmener luxueusement 4 personnes était estimée entre 40.000 et 60.000 € et dépasse l’estimation pour atteindre 65.560 €.
Plus rare et recherchée, la 300 Adenauer Cabriolet de 1952. Un gros cabriolet estimé entre 170.000 et 190.000 € mais qui reste invendu.

Plus près de nous le coupé 560 SEC de 1986, faiblement kilométrée et dans un superbe état était estimé entre 40.000 et 50.000 € et part pour 53.640 €.
La 300 SL blanche de 1987, une première main proposée avec son hard-top était estimée entre 35.000 et 55.000 € et se vend 52.448 €.

En bref, ceux qui pensaient que les ventes aux enchères à prix forts étaient finies se sont trompés. Pour voir les résultats, c’est par ici.

Vous aimez ? Partagez !

Benjamin on Email
Benjamin
Redac-Chef à News d'Anciennes

Passionné d’automobile ancienne, il a créé News d’Anciennes en 2013 à force de se balader sur les salons sans savoir quoi faire de ses photos.

Conducteur occasionnel de Simca 1100 il adore conduire les voitures des autres, dès qu’elles sont un peu plus rapides !


Laisser un commentaire