2017 dans le rétro de Thomas

2017 dans le rétro de Thomas
2017 dans le rétro de Thomas
Thomashttp://southcarphotography.fr/
Passionné d'anciennes en général mais vouant surtout un culte aux Facel Vega (au grand dam de son entourage...), il a rejoint News d'Anciennes en 2015 suite à une discussion impromptue lors de Rétromobile avec Benjamin. Pour le moment non propriétaire d'une auto intéressante, il espère bientôt passer le cap !

À la une sur News d'Anciennes

Les Panhard de la collection Duranteau font un carton sous le marteau

Bien que la maison de vente ne soit pas l'une des plus connues, la collection qui était dispersée le week-end dernier avait...

US Motor Show 2020 : Vous avez dit V8 ?

Deuxième week-end de roulage pour la saison de l’autodrome de Linas-Montlhéry et malheureusement deuxième huis-clos après United Colors of Autodrome… Il en...

Essai d’une Datsun 180B SSS, fruit exotique

Si on vous parle de Datsun, des années 70 et de sport, une lettre vous vient à l'esprit : Z. Mais on...

Renault Dauphine, succès-story d’une star de la régie

Pour diversifier sa gamme Renault avait besoin de voir plus gros que la 4CV. Mais on a pas fait les choses à...

2017 vivant ses dernières heures, le moment est venu de dresser un bilan de ces douze derniers mois. Même si l’année fut plus calme que d’habitude pour moi, elle n’en reste pas moins mémorable et jalonnée de belles rencontres, aussi bien humaines qu’automobiles. Revenons ensemble sur mes coups de cœur de 2017 à travers un événement, une voiture et une photo !

Un événement : le Pujaut Auto Rétro

Le rassemblement annuel de Pujaut n’est pas connu au niveau national, mais il incarne certainement ce que je préfère dans le milieu de l’automobile ancienne. Chaque année, le club JAVA se démène pour organiser une exposition de qualité dans le petit village gardois au mois de mai. Et les régionaux l’ont bien compris, puisque ils viennent toujours nombreux à bord de véhicules divers et variés. La convivialité est le maître-mot, la journée du dimanche se passant en effet dans la bonne humeur.

Certes, la vocation locale de la manifestation limite le nombre de participants. Mais là n’est pas l’important puisque l’idée de passion pure est respectée. Une notion qui semble avoir disparu petit à petit de nombreux événements de plus grande échelle hélas… Pour cette édition, il était possible d’admirer sur la place du village une Jaguar XK150 Coupé, une Saab 96, une Corvette C2 ou encore une Renault 4 immaculée et une D.B. Le Mans. Ce plateau n’avait pas à rougir au vu de sa diversité. Il faut espérer que ce sera au moins aussi bien en 2018 !

Mon article complet est ici.


Une voiture : une Citroën Traction 7A de 1934

La Traction ayant été produite de 1934 à 1957, il est donc normal d’en voir régulièrement lors des manifestations liées aux automobiles anciennes. Déclinée en de nombreuses carrosseries et disponible dans différentes versions, elle fait partie des monuments historiques français. Si les exemplaires que l’on rencontre le plus souvent sont des berlines 11 noires, il serait dommage d’oublier qu’il en existe bien d’autres.

Retour au mois de septembre dernier. Lors de l’événement Ventabren Rétro dans le Vaucluse, hommage fut rendu aux soixante-dix ans de Ferrari. En dehors des autos ornées d’un cheval cabré, de multiples véhicules s’offraient aux spectateurs, parmi lesquels des Alpine, des Mercedes, des Lotus, etc.
Mais une auto attira particulièrement mon attention. Arrivée sagement pendant l’après-midi, cette Traction se démarquait déjà par sa teinte. Et la joie ne s’arrêta pas là lorsque je pus admirer les détails qui permirent aussitôt de l’identifier : c’était une 7A. Toute première version du modèle, elle ne fut produite que pendant quelques mois lors du millésime 1934 avant son remplacement par la 7B, jugée plus fiable. Moins d’une centaine d’exemplaires seraient aujourd’hui en état de rouler, ce qui rend chaque rencontre d’une authentique 7A incroyable ! Celle en question porte le numéro de série 4515 et constitue sans aucun doute ma rencontre imprévue favorite de l’année 2017.

Une photo : MG et plaisir

Ce cliché pris lors du Trophée Potherat n’a pas été choisi pour des raisons esthétiques ou artistiques, mais plutôt en raison de ce qu’il évoque : la liberté. Y-a-t’il plus grand plaisir pour un passionné d’automobile ancienne que de monter à bord d’un véhicule d’époque et de rouler ? C’est cette fuite en avant qui est ici (modestement) symbolisée à travers cette photographie, avec cette MG de l’entre-deux guerres en partance pour les plus belles routes du sud de la France. Peu importe l’âge et la valeur de sa monture, la sensation éprouvée est la même pour tous : rester de grands enfants émerveillés.


 

C’est après ces quelques mots que se termine mon bilan de 2017. J’espère multiplier les articles l’année prochaine pour partager avec vous mes rencontres, notamment dans le sud de la France. Je vous souhaite un joyeux réveillon de la Saint-Sylvestre et rendez-vous en 2018 !

2017 dans le rétro de Thomas

Sur le même thème

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nos derniers articles

917 made for Le Mans, la Porsche mythique à l’honneur du musée des 24 Heures

Comme il est de coutume l'ACO, via le musée des 24 heures, nous gratifie d'une nouvelle exposition temporaire de qualité. Après Le...

US Motor Show 2020 : Vous avez dit V8 ?

Deuxième week-end de roulage pour la saison de l’autodrome de Linas-Montlhéry et malheureusement deuxième huis-clos après United Colors of Autodrome… Il en...

Des belles anciennes pour la bonne cause à l’hippodrome d’Angers

C'est la 11e fois que Méningite de France organisait une exposition de voitures anciennes, mais aussi de modernes de prestige autour de...

Essai d’une Datsun 180B SSS, fruit exotique

Si on vous parle de Datsun, des années 70 et de sport, une lettre vous vient à l'esprit : Z. Mais on...