Vue dans la rue : Maserati 3500 GT et Sebring

Ce n’est pas vraiment dans la rue, mais il est rare que deux Maserati soient vue, et encore plus rare, qu’elles le soient ensemble ! L’occasion pour nous de fêter le centenaire de Maserati qui est révolu depuis hier, 1er Décembre.

20141201_160718_resultat

On va commencer par la plus ancienne, celle au second plan sur la première photo, la Maserati 3500 GT, pour être précis une 3500 GTI, le I voulant dire Injection. Cette italienne mue par un 6 cylindres en ligne de 3485 cm³ développant 240 ch et 31,4 MKg a été produite de 1957 à 1964. Carrossée par Touring, elle arbore le sigle Superleggera qui signifie tout bonnement que la carrosserie est en aluminium.
Avec un poids (à vide, on parle d’un italienne) de 1420 kg, la Maserati 3500 GT est un véritable 2+2 avec des performances plutôt bonnes à l’époque, 230 km/h en pointe et seulement 7,7 seconde sur le 0 à 100 km/h.

La seconde voiture est une Maserati Sebring, la remplaçante de la 3500 GTI S. Produite à seulement 591 exemplaires entre 1963 et 1969 elle reçoit le même moteur dans un premier temps.
Le 3485 cm³ y développe 235 ch, puis une seconde version du moteur porte la cylindrée à 3694 cm³ pour 245 ch avant une ultime version de 4014 cm³ développant 255 ch.
La carrosserie est une collaboration entre Michelotti et Vignale et repose sur un châssis dérivé de celui de la 3500 GT, mais raccourci. Le poids est du coup contenu entre 1200 et 1230 kg suivant les versions. Côté performances, la vitesse maxi est de 220 km/h, le 0 à 100 est couvert entre 6,6 et 6,9s.

Vous aimez ? Partagez !

Benjamin on Email
Benjamin
Redac-Chef à News d'Anciennes

Passionné d’automobile ancienne, il a créé News d’Anciennes en 2013 à force de se balader sur les salons sans savoir quoi faire de ses photos.

Conducteur occasionnel de Simca 1100 il adore conduire les voitures des autres, dès qu’elles sont un peu plus rapides !


2 commentaires sur “Vue dans la rue : Maserati 3500 GT et Sebring”

Laisser un commentaire