La FIVA a tranché : une ancienne électrifié… ne sera pas un véhicule ancien

La conversion électrique fait parler d’elle, de plus en plus régulièrement (et on vous en reparlera en détail la semaine prochaine). Même les départements classiques des constructeurs s’y mettent, c’est dire. Dans un communiqué du 17 octobre, La FIVA a jugé bon de clarifier sa position sur le sujet.

Même si les législations évoluent à travers le monde, permettant d’homologuer des véhicules convertis, la FIVA rappelle que c’est d’adord et avant tout une question de goûts personnels. Si vous souhaitez (ou non) le faire, la décision est vôtre.

En revanche, si vous souhaitez convertir votre ancienne à l’électrique et lui faire obtenir le statut collection, là, ça coince. Les arguments avancés par la FIVA s’entendent parfaitement.

[…] la FIVA, en tant qu’organisation dédiée à la préservation, à la protection et à la promotion des véhicules anciens, ne peut pas promouvoir l’utilisation de composantes des véhicules électriques modernes (moteurs et batteries) pour remplacer le groupe motopropulseur d’un véhicule ancien auprès des propriétaires ou des organismes de réglementation.

La conversion des véhicules anciens des moteurs à combustion interne d’origine à l’énergie électrique est contraire à la définition de la FIVA d’un véhicule ancien et n’appuie pas l’objectif de préservation des véhicules anciens et leur culture associée. Selon le point de vue de la FIVA, les véhicules ainsi convertis cessent d’être considérés comme des véhicules anciens, sauf s’ils subissent des modifications ” de l’époque”.

En résumé, sans le ramage, le plumage ne sert à rien, même si dans certains cas, les numéros de série sont conservés (comme au Royaume-Uni par exemple).

On notera par ailleurs que la législation européenne s’harmonise sur ce point et tend à rencontrer ce que définit la FIVA. En effet, pour une électrification, le constructeur change… mais pas le modèle. Dans le cas de IAN Motion et sa Mini, c’est IAN Motion le constructeur. Par conséquent, c’est un véhicule neuf, et plus une Mini. Il est donc impossible que ce soit un véhicule de collection.

Une mention étonnante pour définir les véhicules de collection

La FIVA en profite d’ailleurs pour rappeler ses critères pour qu’un véhicule soit considéré de collection :

Selon la FIVA, un véhicule ancien est un « véhicule à propulsion mécanique » :

– âgé d’au moins 30 ans ;

– conservé et entretenu dans des conditions correctes d’un point de vue historique ;

– qui ne sert pas de mode de transport au quotidien ;

– qui fait partie de notre patrimoine technique et culturel.

La plupart des arguments sont communs et connus. Par contre définir que le véhicule ancien est un “véhicule à propulsion mécanique” est un étrange. Cela voudrait dire qu’un véhicule de plus de 30 ans, éléctrifié dès le départ comme ce fut le cas pour certaines citadines ne serait pas éligible au statut de véhicule de collection ?

Pierre
Rédacteur à News d'Anciennes
Tombé dans la marmite automobile quand il était petit, il a rejoint l'équipe de News d'Anciennes en 2015. Expatrié en Angleterre depuis Mai 2016, il nous partage les évènements de là-bas.
En dehors de ça, il partage une bonne partie de son temps sur la route entre une Opel Ascona et une Mazda RX-8.

10 commentaires sur “La FIVA a tranché : une ancienne électrifié… ne sera pas un véhicule ancien”

  1. Ne pas confondre mécanique et thermique. Un moteur électrique nécessite un procédé de transmission mécanique ( en général un réducteur, parfois une boîte de vitesse) donc il est possible que les véhicules anciens à moteur électrique ne soient pas interdits de collection. Ce n’est que mon interprétation .

    1. Certes, mais dans ce cas, on ne parle pas de propulsion mécanique, mais électromécanique, les termes utilisés sont soumis à interprétation, et nous n’avons obtenu aucune réponse permettant de clarifier ce point.

  2. “Cela voudrait dire qu’un véhicule de plus de 30 ans, électrifié dès le départ comme ce fut le cas pour certaines citadines ne serait pas éligible au statut de véhicule de collection ?” Exactement ! De telle voitures ne seront jamais que des voitures électriques, et non des voitures à moteur à explosion ! C’est une évidence. Collectionables et/ou jetables, comme les dessous de verre en carton, elles rejoindront, dans 30 ans, la FIVE : “Fédération Internationale des Véhicules Électriques (à créer, dans 30 ans, cela va sans dire . . .)

    1. La Jamais Contente n’est donc pas un véhicule de collection, reflétant le patrimoine technique ? C’est pousser le trait bien loin, j’en conviens. Mais même si elles ont toujours été à la marge, il y a des véhicules électriques depuis tout aussi longtemps que des véhicules thermiques, mais eux n’ont pas le droit au statut collection ?

  3. que deviendront les vehicules thermique “collection” sur leurs carte grise une fois passé en electrique????
    Sachant que la legislation française interdit le retour en “normal” d’une cg collection sauf à passer par le service des mines en individuel

    1. La législation française ne permet pas à l’heure actuel le rétrofit, que ce soit électrique, ou même thermique, CGC ou non. A partir de là, difficile de répondre à cette question, car nul ne sait comment la législation est appelée à évoluer.

  4. Personnellement je suis d’accord de ne plus considérer un véhicule converti comme collection. je n’ai rien contre les véhicules électriques mais il faut pas oublié que la FIVA et la FFVE sont la pour aider les collectionneurs à conserver le patrimoine industrielle/automobile.
    Pour moi il faut juste lire la qu’un véhicule modifié n’est plus un véhicule de collection (et non un véhicule électrique), comme disait Alain Guillaume (ex président de la FFVE) il y a quelques années une traction avec des freins à disques et un moteur de DS n’est plus un véhicule de collection au sens propre du terme.
    Après les codes évolues et les véhicules électriques modernes deviendront des véhicules de collections, il y a quelques années il était impensable de venir à un rassemblement avec un youngtimer …

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.