Nos Anciennes Abandonnées : au hasard des broussailles

Antoine est un chasseur de trésors. Pas de pièces d’or ou d’œuvres d’art… quoi que. Il sillonne les routes d’occitanie à la recherche d’anciennes… qui attendent patiemment de reprendre la route. Ou du moins qui en rêvent ! Pour retrouver les épisodes précédents de Nos Anciennes Abandonnées, cliquez ici.

Pas de balade dans les bois ce mois-ci. C’est en me rendant chez un ami que j’aperçois à travers des broussailles quelques formes qui me parlent. Personne n’est en vue, pas grave. Je vais attendre plus d’une heure avant qu’une vieille dame ne vienne à ma rencontre.

Elle m’explique alors que ces autos sont celles de son mari récemment décédé. Après lui avoir expliqué que j’aime photographier ce genre d’autos, elle me donne l’autorisation de pénétrer sur le terrain.

Et là c’est la surprise. C’est une trentaine d’autos qui m’attendent. Des autos de toute provenance, Type H, Traction, 2CV et DS pour les Citroën, R16, Dauphine, R5TS et Alpine Turbo pour les Renault ainsi que bien d’autres belles endormies.

Au départ la Mercedes 220 S me fait de l’œil. Pourquoi ne pas tenter un sauvetage ? Et puis après examen plus approfondi, elle apparaît vraiment trop abîmée. Même quand on a le coup de cœur, il faut savoir dire non face à des travaux qui nous dépassent.

Je termine alors mon tour, appareil photo en main et passe mon chemin. Finalement, comme souvent dans ce genre d’histoire, entre demandes des autorités et désintérêt de la famille pour ces trésors, les autos seront envoyées à la casse quelques temps plus tard.

Antoine Jacquiaux on FacebookAntoine Jacquiaux on FlickrAntoine Jacquiaux on Instagram
Antoine Jacquiaux
Photographe

1 commentaire sur “Nos Anciennes Abandonnées : au hasard des broussailles”

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.