Carto'Cagouille 2019

Retour sur le Carto’Cagouille 2019

Plassac (17240), village de Charente Maritime, accueillait ce samedi 23 mars, les 45 engagés du Carto’Cagouille 2019, 5e du nom, organisé par le “Râleurs Racing Team”.

Créée le 21 mars 2015, cette épreuve, comme son nom l’indique est essentiellement cartographique et se voulait dédiée aux débutants. Mais, au fur et à mesure des éditions, les pièges sont devenus de plus en plus pointus et ce sont les “cadors” de la région qui venaient en découdre.

Cette année, pour revenir à la philosophie du rallye, deux catégories sont proposées: “Découverte” pour les néophytes et “Expert” pour les confirmés mais avec même parcours et mêmes contrôles (c’est dans la présentation des road-books que résident les différences). 

Soleil radieux et température plus que printanière ont encouragé les cabriolets à décapoter et, à l’arrivée, certaines peaux étaient bien rouges… Lors des 70 km de la 1ère étape du Carto’Cagouille 2019, les Fiat 126 ou Cinquecento, les Porsche Cayman ou Boxster, les rares Saab Sonett ou Nissan 300ZX ou encore les kit-cars 2cv Lomax ou Burton essayaient de déjouer les pièges tendus par Patrice.

Au moment de la pause chez les adorables producteurs de Pineau et Cognac que sont Sylvie et Manu, on fait les comptes. Seuls les Nantais Patrick et Gérard Guyot (Porsche Boxster) réalisent un sans-faute mais, derrière, ça se bouscule déjà avec 13 équipages qui n’oublient qu’un seul contrôle.

La 2ème étape, longue, elle aussi, de 70 km, emmenait les belles mécaniques dans la vallée de la Seugne jusqu’à une délicieuse auberge habituée au passage des rallyes de la région.Dans la catégorie “Découverte”, Joël Roquet (Opel Manta 1300GT de 1983), navigué par son fils Clément (10 ans) remporte le scratch. Du coup, les Nantais à la Porsche rouge rétrogradent à la 3ème place, précédés par les locaux Gérald Lapertot et Patrick Gergouil (Burton 1982) qui leur volent la 2ème place.Chez les “Experts”, on prend les mêmes et on recommence.

Vainqueurs ici même lors du Haute Saintonge Classic de novembre dernier, Marie Hantier et José Bazilet (Fiat 128 Coupé 1977 venue de Villeneuve sur Lot) récidivent devançant les vendéens Lysiane Chevrier et Jacques Phelippeau (Matra Murena 1981) et les girondins Christiane et Alain Fourcaud (Opel Ascona 1986). Seuls quelques dixièmes de points de pénalité séparent les lauréats tant la lutte fut intense.

Texte et Photos Patrice Gâcon

Patrice Gâcon on Email
Patrice Gâcon
Rédacteur-photographe à News d'Anciennes
Patrice a découvert le Sport Automobile lors du passage du Tour de France automobile à Royan. Il devient ensuite navigateur en rallye avant de raccrocher le casque et devenir commissaire.
François Baudin, grand photographe de rallye, l'initie à la photo et il va par la suite être correspondant à Echappement, Auto-Passion, Rallyes Magazine, Nitro...
Depuis 2008 il a repris la navigation sur des rallyes historiques dans l'Ouest et organise deux rallyes : le Carto'Cagouille et Haute Saintonge Classic

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.