Retromobile 2019, Les Trésors Des Vendeurs !

C’est une mission périlleuse dont j’ai hérité pour ce Rétromobile 2019. J’avais pour objectif de sélectionner les fabuleuses autos que les vendeurs exposent à nos rétines avides de belles carrosseries aux galbes magnifiques, voir sensuel. C’est donc à la limite de la conjonctivite et du torticolis que je vous livre ma sélection !

Il est l’or des vendors !

C’est donc avec bravoure que je m‘attaque à ma mission, avec deux objectifs principaux, infiltration des vendeurs, puis prises d’images de leurs plus beaux spécimens. Mission délicate car avec une bonne trentaine de maison de vente présente sur ce Retromobile 2019, j’avais autan d’embarras que de choix du coup ! Cette année encore nombreux étaient ceux qui nous avaient amené des autos rares et surtout tous plus belles les unes que les autres, qu’elles soient sportives ou routières, d’avant-guerre ou plus récente, toutes étaient là !

Fiskens on en raffole !

Comme tout les ans l’anglais Fiskens, nous présentait un plateau de malade ! J’ai sélectionné plusieurs sportives avec pour commencer une Alfa Romeo Tipo 33, une des nombreuses présentes sur le salon. Je ne pouvais pas passer a coté de la BMW ! Fan des 24H, la Bentley 6,5L de 1927 m’attira aussi, car c’est un modèle identique à celui qui courut l’épreuve Mancelle. Pour terminer et comme je suis chauvin, j’ai choisi la F1 Shadows DN5, auto sur laquelle Jean-Pierre Jarier courut en 75 et 76. Il aurait été pêcher de la rater. C’est fini ? ah bah non, y’a du dessert ! il est rouge ce dessert est c’est juste une Ferrari 365GTB4 Daytona, celle là même qui termina sixième des 24H du Mans en 1972, excusez du peu !

Girardo on en déguste !

Plateau aussi très sportif chez la maison Londonienne Girardo & Co ! Elle aussi nous présentait, non pas une mais deux Alfa Tipo 33, une de 1974 au nez vert et de 1972 celle au nez blanc. Toujours en Italie, une superbe Lancia 037 de groupe B nous était présenté. Voiture au pédigrée sportif assez conséquent. Outre Rhin c’était une Porsche 935 K3 de 1978, elle aussi possède un carnet de bal pas mal rempli. Car avec 3 participations au 12H de Sebring et 3 autres aux 24h de Daytona, dont une seconde place en 80, ce n’est pas une feignante. Je vous l’ai dit, je suis chauvin, c’est donc avec une Bugatti que je terminerai. Ce modèle est un type 37/A datant de 1929, son historique est clair et connue. Elle fut engagée notamment au GP de Reims et dans plusieurs courses à Montlhéry. Juste un bijou !

Lukas Hüni le palais de la Stratos !

Comme tous les ans le suisse Lukas Hüni nous présentait un plateau de malade, après les Ferrari de l’année dernière. C’était cette fois un déferlement de Lancia Stratos avec pas moins d’une dizaine de modèles exposé. La présentation des modèles “civils” devait représenter la palette de couleur disponible pour ces modèles. En plus de ces dernières deux modèles de course, des fameuses Groupe B, étaient également présentes. Lancia étant a l’honneur une 037 Evo II et une Delta HF venaient illustrer le passé sportif de la marque. Mais c’est la barquette Lancia D23 Pinin Farina qui remporta mon coup de cœur. Une auto qui couru la Targa Florio, Le Mans ou les Mille Miglia… une légende quoi !

Tradex et William i’anson sous le signe du sport !

Les Italien de Tradex, nous exposaient plusieurs Porsche de compétition avec une fabuleuse 936 du Mans ou une barquette 908. Autre barquette avec une rare Ferrari 712 engagée en CanAm. Une belle et surtout méga rare, car juste produit à 11 exemplaires, c’était la Lancia Beta Montercarlo Turbo Gr 5, une auto mythique.

C’était aussi ambiance sport chez les anglais de William i’anson. La maison nous présentait une Chevron B26 en couleur ‘’Chocolat Drop’’ juste magnifique. Une belle rareté avec une Connaught C de 1957. Mais avec la BMX 3.0L CSL on était en terrain connu, une superbe Gr 2 de 1978.

Axel Schuette, des Merco ou rien !

C’était un spécial Mercedes chez l’allemand. Un des rare a nous proposer des avants guerre avec une superbe voiture datant de 1923 et au nom barbare de 6/40/65 Targa Florio, épreuve qu’elle courue. Mais c’est la fabuleuse 45HP de 1908 qui me séduit ! Une voiture superbe de luxe et de raffinement.

Osenat et Aguttes sont en forme !

Chez Agutte, on pouvait découvrir un cabriolet Delahaye 135M carrossé par Capron en 1938. Cette voiture a la particularité de n’avoir jamais été touchée ni restaurée. Une superbe découverte !

Les Lyonnais avaient fait fort en nous proposant trois voitures magnifiques, une Porsche 904 GTS de magnifique facture et au palmarès prestigieux. Palmarès il en était également question avec cette Alpine A110 1800 GR 4, une ex Jean Vinatier. Un exemplaire historique dans un état remarquable. Autre bête de course on remarquait une F1 March 711, modèle similaire sur lequel un certain Nikki Lauda s’illustra.

F & F Collection, nous c’est l’Italie !

On se souvient de nos amis chez qui nous avions essayé la Fiat Morreti, l’article est a relire ici ! Leur spécialité étant les italiennes. Ils nous proposaient une superbe Maserati Ghibli Série 1, une auto que je verrai bien dans mon garage. Tout comme l’Alfa Romeo 2000 GTV dans une restauration superbe.

Mon best of show !

J’ai eu du mal a choisir, il faut dire qu’avec le nombre et la qualité des voitures proposé c’était pas facile. C’est chez Movendi, qui exposait de bien belles choses également ! Mon choix c’est donc porté sur une sublime Mercedes-Benz 770K. Datant de 1931, ce cabriolet surnommé ‘’Grosser Mercedes’’ et juste superbe dans sa robe noir et argent, c’est le luxe a l’état pure. Construit a seulement 18 exemplaires, cette auto fait partie de la première série. Elle possède une moteur huit cylindre en ligne et cube 7 750cm². Son intérieur est d’un luxe presque ostentatoire mais tellement magnifique. Cette perle rare est annoncée au prix de 3 200 000 euros…tout ce qui est rare est cher !

bertrand
photographe/reporter
rédacteur et photographe à news d'anciennes.
Passionné d'histoire et de véhicules anciens, il rejoint la rédaction de news d'anciennes en 2015. Armé de son fidèle Nikon, il écume les rasso et salons pour vous les faire découvrir.

10 commentaires sur “Retromobile 2019, Les Trésors Des Vendeurs !”

  1. Oups…,

    Ronnie Peterson n’a jamais été champion du monde en F1 et de mémoire n’a pas gagné de GP sur March, mais un peu plus tard avec Lotus.
    1971= J Stewart

  2. Bonjour

    Tres jolies photos. Peterson n’a jamais été champion du monde, tout comme Jarier dont deux de ses autos sur lesquelles il a courues sont presentes, Shadow F1 et Ferrari Canam. Le monde de la courses auto est parfois injuste

  3. Bonsoir,
    Très belles photos mais vous ne devriez pas faire des éloges de la Berlinette Alpine vendue chez Aguttes, avant d’avoir vérifié les propos du vendeur.
    Cette berlinette 1800 1970 Tour de corse n’ a plus rien à voir avec la voiture de cette époque (si c’est vraiment celle là).
    La carrosserie ne correspond pas au modèle qui notamment n’avait pas ces ailes là apparues bien plus tard sur les GR4.
    Même chose pour la couleur qui ne correspond pas (le bleu blanc rouge est arrivé plus tard aussi.
    Et sans parler du moteur. En 1970, il y avait 1 seul 1800, tous les autres étaient des 1440. ET aujourd’hui, les 1800 sont nombreux, dont beaucoup montés avec des éléments modernes….
    Chez un autre vendeur, il y a une berlinette à vendre avec un 1950 !! et une injection. Jamais existé.
    Cordialement

  4. Le stand de Lukas Huni à la particularité rare de n’avoir aucune voiture à vendre parmi les 28 splendides Lancia exposées, seulement pour le plaisir des yeux …
    Un peu de professionnalisme chez les (jeunes ?) journalistes serait le bienvenu !

      1. Haha cette mauvais foi 😀

        Dommage qu’il n’y ait pas le stand de Simon Kidston du coup, avec les Miura. Qui n’étaient pas toutes à vendre non plus pour le coup.

        Et “on n’a”, et “un vendeur” aussi. En même temps vous ne vous êtes jamais présentés comme journalistes, ce serait déplacé de la part de types qui ont monté une agence de communication.

        1. Si c’est de la mauvaise foi, la prochaine fois on fera un article “les vendeurs qui avaient un stand mais pas d’autos à vendre”. Comme ça on pourrait y mettre le stand avec les Miura 😉 Sur ce point, on ne peut pas tout montrer non plus.
          Ensuite oui, on est pas journaliste mais l’agence de com’ n’a rien à voir. C’est simplement qu’on avait des demandes correspondant plus à une activité d’agence que d’édition. Fin je suppose que là aussi c’est de la mauvaise foi ?

  5. Bonjour Bertrand
    Merci pour ce superbe reportage , je ne vois pas Serge Heitz qui présente toujours de magnifiques modèles de Porsche 356 et 911
    Profitez bien

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.