Exposition 70 ans Porsche Autoworld Bruxelles : l’anniversaire à ne surtout pas rater !

2018 a vu son année marquée par bon nombre d’événements automobiles et autres anniversaires en tout genre, mais celui que personne n’a dû louper cette année-là, c’est bien celui de la firme de Stuttgart, Porsche, qui fêtaient leurs 70 ans.

Un nombre considérable de commémorations, de rassemblements, manifestations et autres expositions ont émergées aux quatre coins du globe, retraçant 70 d’histoires mouvementées et extraordinaires. Mais aujourd’hui nous allons nous attarder sur l’exposition éphémère que le fameux musée Autoworld de Bruxelles a réservé aux plus fidèles adeptes de la marque du 14 Décembre au 27 Janvier prochain.

Les premières années

La date officielle du tout début de l’histoire de l’une des firmes les (sinon la) plus connue dans le monde de l’automobile est le 8 Juin 1948. A cette date, on y associe le jour où la première Porsche de l’histoire a obtenu son certificat d’immatriculation en Autriche, la famille Porsche s’étant réfugiée à Gmünd juste après la guerre afin d’éviter un mauvais retour de bâton des alliés et ennemis de l’Allemagne nazie.

Vous avez sûrement dû la voir en photo ou dans des magazines, la Porsche 356 n°1 immatriculée K 45 286 fait bien office de date de création de la marque Allemande, même si elle ne marque pas la première tentative de la famille Porsche en matière d’automobile. Bien sûr, à cette époque, la production dans les petits locaux de l’ancienne scierie Willi Meineke de Gmünd en Autriche reste très limitée tant par l’espace de production disponible que par la présence des différentes pièces et composants VW qui doivent principalement être rapatriés d’Allemagne en passant par la Suisse, même si près de 300 personnes s’attèlent à la tâche.

Sa majesté 911

Très vite, l’année suivante, les Porsche voient grand et reviennent dans les locaux de la « Werk 1 » dans le quartier de Zuffenhausen pour accélérer le pas et donner au petit coupé (et cabriolet) 356 la réputation qu’elle acquerras au fil du temps.

L’histoire commence donc ainsi, la production et la demande de 356 ne fera que prendre de l’ampleur au cours des années 50 et la suite de celle-ci vous la connaissez sûrement, avec bien sûr l’arrivée du mythe 911 survenu au Salon de Francfort 1963. S’en suivent 56 années de passion autour d’une seule et même auto, qui a fait, fait encore et fera encore rêver bon nombre de générations. Bien sûr, l’histoire de Porsche ne se limite pas au seul nombre 911, mais beaucoup d’autre modèles moins connus du grand public ont marqué l’histoire de la marque Allemande.

La compétition

Plutôt que de vous compter l’une des plus passionnantes histoire automobile du siècle dernier, je préfère bien évidement m’attarder sur l’essentiel et sur ce que vous aurez sans doute la chance de voir actuellement à Bruxelles, qui à mes yeux est une excellente exposition, très complète et avec son lot de petits bijoux. Pour commencer, parlons chiffres.

Pas loin d’une cinquantaine de voitures sont visibles et ont pris place sous la superbe verrière de l’Autoworld, courant une période allant de 1949 à 2018, en plus de l’exposition permanente. Classées suivant différentes catégories et époques, l’histoire de Porsche est retracée chronologiquement avec les modèles les plus mythiques de la marque. Des pancartes retraçant l’historique de chaque voiture viennent compléter le savoir des passionnés les plus aguerrit.

Une 356 remarquable

Le modèle phare de cette exposition éphémère reste tout de même le plus vieux modèle exposé sur le plancher Belge, cette somptueuse Porsche 356/2 Keibl Cabriolet de 1949. En effet, cette voiture est déjà rare par le fait que datant de 1949, cette dernière a donc été assemblée dans la petite scierie de Gmünd énoncée plut tôt dans cet article. Suivant les dires de Porsche, 52 356/2 auraient vu le jour sur les terres Autrichiennes comprenant 44 coupés et seulement 8 cabriolets. Parmi ces 8 cabriolets, 6 ont été produits chez les frères Beutler en Suisse et 2 autres ont été réalisés par Keibl, carrossier Autrichien basé à Vienne. La pureté de sa ligne en font une auto vraiment irrésistible.

Un peu plus en arrière siège le prototype 942, voiture qui préfigura la toute dernière Panamera Sport Turismo il y a de ça plus de 20 ans déjà ! Sortie en 1984 après 9 mois d’étude et offerte en cadeau à Ferry Porsche pour ses 75 printemps, ce concept 942 est basé sur une 928 mais allongée de 25 cm façon break. Phares fixes, portières plus grandes, toit surélevé, régulateur de vitesse adaptatif et climatisation, bref, tout était déjà présent pour que Porsche accueille 2 personnes de plus au sein de leurs véhicules.

Les 911 RS

La saga RS, prenant ses racines en 1973 avec la fameuse Porsche 2.7 RS est très complète et quasiment aucun modèle ne manque à l’appel. S’en suivent l’impressionnant quatuor de Supercars constitué de la 959, la 996 GT1 (prêtée par le musée lui-même), la Carrera GT et la toute récente 918 Spyder.

Au sein de toutes ces petites pépites de cette exposition se trouve aussi une Porsche 911 R (châssis 2), le véritable coupé de sport de l’année 1967, produit seulement à 20 exemplaires à l’époque. Cette 911 allégée est l’ancêtre de la 911 R type 991. Comptez aussi les premières voitures de courses de la marque telle que les 550 Spyder, 718 RSK, 904 GTS et autre 356 Abarth !

Quasiment rien ne manque à l’appel, toutes les PMA (Porsche à moteur avant) sont là, 924, 944, 928 et 968 dans des versions et teintes diverses et variées. Côté Speedster, en attendant l’arrivée imminente de la version 991 sur nos routes, 4 versions durent exposées. Un 997 dans une teinte noire, un 964 dans une teinte inhabituelle, le Wimbledon Green, un 3.2 et une superbe et très rare 356 A 1500 Speedster Carrera GS/GT. Un dernier regard la série des 356, où aucune version ne manquait à l’appel, Gmünd, Pre-A, A, B et C et je m’en vais vous parler d’une voiture montée au statu de légende du sport automobile.

La magnifique 917

Parmi toutes ces autos, figurait la sublime Porsche 917K châssis 021 du collectionneur belge Vincent Gaye. Véritable fer de lance et icone incontestée de Porsche en compétition, la Porsche 917 est sans concessions la plus réputée et connue de toutes. Présentée en 1969 au grand public et visant l’homologation en compétition et plus particulièrement au Mans, cette toute nouvelle arme de Porsche a d’abord été produite à 25 exemplaires, et celle-ci fait donc partie des 25 premières.

Sublimement redécorée aux fantastiques couleurs psychédéliques par le patron de Martini de l’époque (elle était blanche puis jaune), Hans-Dieter Dechent, cette 917 participa à bon nombres de courses telles que les 1000km de Monza en 1970 ou encore les 1000 de Spa et les 24 heures du Mans la même année, où David Piper sortira de la piste sous une pluie battante dans le virage Dunlop. Acquise en 2007 par Mr.Gaye, cette 917K a une fabuleuse histoire que je vous invite à voir sur son site internet, www.917-021.com. Quelle chance d’avoir pu observer une telle œuvre d’art sur roues.

Il vous reste à présent une seule petite semaine pour pouvoir profiter et apercevoir ces quelques raretés du constructeur Stuttgartois. Aussi didactique qu’intéressant, cette exposition temporaire n’aura pas de mal à conquérir un large public aguerri comme simple néophyte ou curieux en la matière. De part son histoire, Porsche ne peut que faire fasciner et ravir les passionnés de tout âge, et cette rétrospective ne pourra qu’enthousiasmer toute la famille.

Gaëtan on BloggerGaëtan on EmailGaëtan on FacebookGaëtan on FlickrGaëtan on InstagramGaëtan on TwitterGaëtan on Youtube
Gaëtan
Rédacteur-Photographe à News d'Anciennes
Jeune passionné d'automobile d'époque mais pas que, Gaëtan vous livre sa vision des anciennes à travers ses clichés. Propriétaire d'une BMW E30 de 1988, il aime se pavaner dans son coupé noir le dimanche après-midi façon 80's.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.