Dowsetts Classic Cars, les dessous de la Comet

Après vous avoir présenté la Comet il y a quelques semaines, nous nous sommes rendus dans l’atelier de Dowsetts Classic Cars, par un frais samedi de décembre.

Petite histoire de Dowsetts Classic Cars

Dowsetts Classic Cars a tous les attributs du petit constructeur britannique. L’aventure commence dans une grange, qu’Ant Anstead loue gratuitement la première année, en échange d’un nettoyage et d’une rénovation complète. Elle servira d’ailleurs de décor à la première saison de For the Love of Cars, diffusée sur Channel 4.

Depuis, les choses ont peu évolué, la grange de Dowsetts Lane est maintenant un atelier digne de ce nom, mais son implantation au milieu d’une exploitation agricole est décidément déconcertante.

Comme vous l’aurez compris, à l’instar d’un Vauxhall, Dowsetts Classic Cars tient son nom de l’endroit où l’entreprise a été fondée. Et le logo utilisé sur la Comet est à l’avenant. Le drapeau à damier parle de lui-même (Ant Anstead est connu pour ses répliques de voitures de courses), tout comme l’Union Jack. La moitié droite, quant à elle, reprend les armoiries du Hertfordshire, où se trouve l’atelier.

Des activités variées

Dowsetts Classic Cars est une entreprise aux multiples savoirs-faire. Leur cœur d’activité est la restauration d’anciennes. Et il faut bien avouer que les chantiers en cours lors de ma visite étaient des plus attirants : ici, une Aston Martin DB5, là, une Porsche 356. On notera la présence d’une XK120, sur laquelle un certain Duncan Hamilton fera ses premières armes pour Jaguar, avant d’emporter la victoire au Mans en 1953 sur Type C.

D’autre part, Dowsetts Classic Cars fabrique également des miniatures à moteur, à l’instar de celles qu’on peut voir au Little Big Mans pendant le Mans Classic.

Dernière activité, un peu marginale, les décorations murales. Dowsetts Classic Cars fabrique sur mesure des répliques d’éléments automobile à des buts purement décoratifs. Ils ont même poussé le vice jusqu’à créer un kit maquette à l’échelle 1:1 d’une Aston Martin DBR1.

Et la Comet ?

La Comet est la cerise sur le gâteau dans les activités de Dowsetts Classic Cars. Il n’est nullement prévu d’en faire l’objectif principal et ce pour plusieurs raisons. D’une part vu le nombre de personnes constituant l’équipe, d’autre part, vu la taille de l’atelier, il est impossible de s’industrialiser.

Toutefois l’équipe ne chôme pas. La production est estimée entre 7 et 8 voitures par an, avec un grand degré de personnalisation. Lors de notre visite on pouvait voir le châssis n°3 en pleine préparation, ainsi que la première Barchetta dont l’aménagement intérieur est en plein développement.

Une histoire que nous continuerons à suivre de près, tant l’aventure rappelle les petits artisans britanniques qui ont jalonné l’histoire de l’automobile anglaise.

Pierre
Rédacteur à News d'Anciennes
Tombé dans la marmite automobile quand il était petit, il a rejoint l'équipe de News d'Anciennes en 2015. Expatrié en Angleterre depuis Mai 2016, il nous partage les évènements de là-bas.
En dehors de ça, il partage une bonne partie de son temps sur la route entre une Opel Ascona et une Mazda RX-8.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.