80 Autos Sorties de Grange Bientôt aux Enchères dans les Hautes Pyrénnées

Quelques fois il faut aller regarder en dehors des enchères des maisons de vente habituelles pour trouver des trésors. Fin Janvier c’est la maison Adam Enchères qui organise une vente de 80 autos sorties de grange. Avec des lots tout simplement exceptionnels.

La vente

Cette vente d’Adam Enchères aura lieu le 20 Janvier. Pour éviter tout problème le lieu d’exposition est pour le moment tenu secret. Et quand on voit le pedigree de certaines des 80 autos proposées aux enchères on comprend facilement pourquoi ! On ne connait en fait que le nom du collectionneur qui a amassé ces trésors : Henri Ruggieri. Les autos sont arrivées dans cette collection à partir des années 70.

A noter qu’en plus des autos en vente, des pièces détachées seront également proposées. Cela va des moteurs de populaire à des éléments de moteur Jaguar XK… mais aussi un kit carrosserie pour réaliser une réplique de 250 GTO !

La Star de la vente

LA très grosse star de la vente est une Lamborghini Miura de 1968. 118e Miura produite cette belle auto rouge provient initialement de Belgique. C’est une vraie sortie de grange, pas totalement complète mais elle représente une très bonne base de restauration. Sans carte grise, elle est estimée entre 400 et 600.000 € !

De belles anciennes d’après-guerre

Dans ces 80 autos sorties de grange on retrouvera de très belles après-guerre, en plus de la Miura. On en a noté deux particulièrement. La première est une Jaguar Type E de Novembre 1961, une des toutes premières, une des fameuses “flat-floor”. Une auto qui a été accidentée mais qui représente une très bonne base de restauration, estimée entre 40 et 60.000 € !

La seconde est française. C’est une Simca 9 Sport “Coupé de Ville” de 1955. Carrossée par Facel c’est une des plus belles Simca produites… Même si la corrosion est importante sur l’auto, elle a longtemps été stockée à l’extérieur, le prix permettra de lui redonner son lustre : entre 3 et 5.000 € !

Prestigieuses avant-guerre

Plusieurs avant-guerre sortiront de la grange. Et de belles autos. La plus belle, au moins par son état, est certainement la Rolland-Pillain B22 de 1924. Si la transformation n’est pas parfaite, notamment au niveau des détails, elle est complète et demandera quand même du travail pour reprendre la route. Elle est estimée entre 12 et 15.000 €.

On retrouvera également deux Panhard et Levassor X, les sans-soupapes précédent les Dynamic. Tout d’abord une X 69, un projet qui s’avère long avec beaucoup de corrosion sur l’auto, mais dont le moteur est bel et bien présent. Elle est estimée entre 2 et 3.000 €. La seconde est dans le même état. Il s’agit d’une X 72, avec la même estimation.

Enfin une Delage DM. La carrosserie a été modifiée pour être transformée en utilitaire, ce qui se retrouve sur bien d’autres autos de l’époque. Une bonne base de restauration, au moteur non bloqué, estimée entre 5 et 10.000 €.

De nombreuses américaines

Henri Ruggieri était visiblement amateur de belles américaines. Elles sont nombreuses dans cette sortie de grange et les états sont divers. On notera quelques lots :

  • une Oldsmobile Toronado plutôt saine et qui aurait appartenu à Jean Richard. Estimée entre 800 et 1500 €
  • une Cadillac Eldorado de 1967, là aussi très saine, estimée entre 1500 et 2000 €
  • une luxueuse Lincoln Continental, complète et bien conservée, même si ce fut en extérieur. Elle est estimée entre 800 et 1200 €
  • une Packard Clipper de 1947, restaurée il y a longtemps et donc à reprendre. Estimation : 1500 à 2000 €
  • une Chevrolet Corvette C3, mal stockée et sans carte grise. Estimée entre 3 et 5000 €, c’est soit pour un projet ambitieux, soit pour une donneuse…

Des insolites

Parmi les 80 autos sortie de grange, on notera deux lots insolites. La première est une Hotchkiss Grégoire, déjà suffisamment rare, mais celle-ci comporte la mention prototype sur sa carte grise ! Une auto presque complète, estimée entre 3 et 5.000 €.
La seconde auto est également française. C’est un Fourgon Citroën Rosalie recarossé par Currus pour le compte d’un magasin de meuble. Une auto unique estimée entre 3 et 5.000 € elle aussi.

Des affaires ?

Potentiellement les sortie de grange proposent pas mal de belles affaires. Si certaines autos ne sont bonne qu’à devenir des donneuses, d’autres peuvent retrouver leurs lustres d’antan. En tout cas cette vente peut proposer de belles choses… mais il faudra bien examiner les autos.
Plus d’infos, et tous les lots en cliquant ici.

Benjamin on Email
Benjamin
Redac-Chef à News d'Anciennes
Passionné d'automobile ancienne, il a créé News d'Anciennes en 2013 à force de se balader sur les salons sans savoir quoi faire de ses photos.
Conducteur occasionnel de Simca 1100 il adore conduire les voitures des autres, dès qu'elles sont un peu plus rapides !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.