La Bourse de Redon 2018 au régime “gilet jaune”

Comme l’an passé, (reportage ici), News d’Anciennes retrouvait l’Asso AMPV pour sa traditionnelle Bourse de Redon 2018. Agréablement accueillit par une météo automnale de rêve, même si le thermomètre frise les degrés négatifs, l’ensoleillement est maxi, les tapis de feuilles colorent les lieux, pas besoin d’en rajouter. L’emplacement est d’un naturel superbe, alors évadons nous dans ce quartier du Port « Le Quai Jean Bart », malgré les barrages des gilets jaunes et des bonnets rouges.

Au p’tit matin, le Port est déjà actif, les places sont déjà rares, et désormais, le public est dirigé dans les ruelles adjacentes et les collectionneurs doivent s’éloigner, guidés par les gilets jaunes… de l’Asso, et prendre place à l’extrémité du bout du quai. Ces proximités ne manquent pas d’intérêt, puisque c’est devenu un pôle attractif. Au fil du temps les véhicules stationnent méthodiquement et l’endroit prend son allure de parc d’exposition.

La Bourse c’est la Vie

L’historique « Espace Garnier » est toujours d’actualité, et accueille un maximum de boursiers en tous genres qui profitent de son intérieur, pour quelques degrés supplémentaires bien appréciables en ce premier matin frisquet.
On chine, on retrouve les amis, on achète, et on consomme à tout va, puisqu’ici, également, les produits réconfortants sont en place pour contenter tous les appétits.

Quoi de plus normal que les deux roues soient à l’honneur de la Bourse de Redon 2018, puisque c’est l’activité principale de l’Asso AMPV, Authentiques Motocyclettes des Pays de Vilaine. Toutefois la cohabitation avec les passionnés et les spécialistes de l’automobile fait très bon ménage.

La partie portuaire s’illumine en fin de matinée, au plus grand bonheur de tout ce mix, exposants / visiteurs. Les couleurs d’automne enjolivent cette espace extérieur. On foule ces magnifiques feuilles, puis on arrive dans ce sympathique site « Chemin sous la marée » aux abords de la rivière Vilaine. La rosée s’estompe, favorisant les piétinements autour des stands, et l’admiration autour de ces belles rangées d’anciennes reluisantes au possible.

Profitons encore de cette balade où l’on associe au fur et à mesure des heures, une très belle variété de jolies automobiles d’antan.

Serait-on au pays des Simca ?

C’est à y croire et comme l’an dernier, une belle équipe composée principalement de passionnés de populaires et notamment de Simca, s’installe sur cette aire verdoyante. C’est du côté du vignoble nantais (reportage ici) où mes dernières Simca me sont apparues. Elles sont si rares, qu’à chaque rencontre, je m’empresse les mettre à l’honneur. Le Pays de Vilaine serait-il favorable aux passionnés de l’hirondelle à quatre ailes ? À visionner cet éventail en présence, pensons-le, P60, Châtelaine, Chambord, 1300, 1500, 1100 dans plusieurs versions, et puis cette nostalgique 1000 Rallye2, « Vert acide réf 7105 », visiblement dans son jus, à quelques accessoires et détails près… qu’on aimerait rencontrer bien plus souvent.

Un p’tit coup de projecteur, également sur les assidus du JP4. Redon c’est LE quartier officiel du club. Ce petit véhicule d’évasion est choyé dans la région et les actions ne manquent pas pour les rencontrer. La version « Belle Ile » mériterait un peu plus d’attention. L’avenir nous l’apprendra probablement sur un futur reportage.

Tout ce petit monde repart le long des bâtiments Garnier, joliment tagués, au bord du mail. Un autre endroit privilégié pour qui aime réaliser des photos originales.

L’Asso AMPV aura relevé encore un p’tit défi

Un p’tit moins, dans l’ensemble de la Bourse de Redon 2018, un ressenti qui probablement provient de ce grand week-end, très particulier, au niveau national  avec « l’opération Gilet jaune », qui auront ralenti bon nombre de déplacements routiers. Ce n’est qu’un ressenti, mais on se dit que sans ces blocages, la 19e Bourse de Redon aurait été un succès encore plus grand.

La Bourse de Redon 2018, c’est probablement mon meilleur coup de cœur, en ce qui concerne les bourses expos de ma région. J’ai, à nouveau, passé une agréable matinée en cette ambiance à tous les niveaux. J’envie les passionnés collectionneurs de cet environnement proche qui peuvent profiter de cet emplacement magique, toute l’année. Je valide ma présence pour le prochain rendez-vous.

Marc
Rédacteur et Photographe à News d'Anciennes
Jeune retraité, Marc, un ancien parmi les anciennes, ça ne dépareille pas trop, d'autant que sa deuxième matière grise, métallisée celle-ci, lui accorde de bonnes virées nostalgiques, une Renault R8 ragaillardie.

Il est sous le régime News d'Anciennes depuis depuis début 2016.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.