Résultats de la vente des réserves du Conservatoire Citroën : le prix de l’image

C’était ce week-end. La maison de vente Leclère dispersait une partie des réserves du conservatoire Citroën d’Aulnay sous Bois. Une vente attendue, avec des autos assez banales, mais aussi des prototypes et de vraies raretés. Les résultats sont tombés.

Salon Automédon 2018

Rappel : une vente “de surplus”

Cette vente était doublement motivée. Du côté du conservatoire Citroën, que vous pouvez découvrir ici si vous ne connaissez pas, ces réserves… étaient plus ou moins “sacrifiables”. En discutant avec un des membres de l’Aventure Peugeot Citroën DS lors du Salon Epoqu’Auto, on nous disait en substance que :

  • avoir plusieurs Xsara berline a peu d’intérêt au niveau du patrimoine par exemple
  • les collections Citroën doivent déménager, le site d’Aulnay est vendu, et c’est toujours ça de moins à bouger

Il est vrai que les prix estimés étaient bas. Mais “en vendant ces surplus on pourra peut-être racheter des modèles plus intéressant pour notre patrimoine”. Par contre on beaucoup entendu parler de cette vente. Et ensuite des prix. Et au fur et à mesure, l’engouement était tel que ces prix bas… on les sentait trop bas.


Les résultats

Chez Leclère on annonce fièrement 100 % de lots vendus (les lots étaient proposés sans prix de réserve) et plusieurs records pour des Citroën. Le fait est que les prix se sont bien envolés. Avec 690.000 € récoltés, effectivement on va pouvoir acheter d’autres morceaux de patrimoine. Ce montant est le double de celui des estimations !

Du côté des anciennes, on trouve donc de gros résultats :

  • une Type 5HP de 1924 vendue 14.520 € pour une estimation comprise entre 3 et 6.000 €
  • une GS de 1973 à refaire en grande partie partie pour 11.200 € pour une estimation comprise entre 2500 et 5000 €
  • la Mehari 4×4 jaune était dans un était décrépi mais monte à 20.160 € ! Elle était pourtant estimée entre 2 et 4000 €
  • la Mehari 4×4 marron de 1979, estimée entre 2 et 4.000 € grimpe à 24.640 €
  • la Mehari 4×4 au capot vert, elle aussi de 79 et estimée entre 6 et 10.000 € part pour 28.000 € !!!
  • une FAF de 1980, estimée entre 1500 et 3500 € s’envole à 21.280 € !
  • une Traction de 1953 estimée entre 5 et 7.000 € part pour 14.000 €


Quelques autres exemples avec des autos “récentes” :

  • la XM ex Navarro est vendue 12.320 € pour une estimation entre 5 et 7.000 €
  • une autre XM, V6 Exclusive Phase 2 part pour 33.600 €, record pour une XM, elle était estimée entre 4 et 6.000 € !
  • une AX qui monte à 7.840 € pour une estimation entre 3 et 6.000 €

Le pire c’est que ces prix ne s’arrêtent pas aux automobiles. De l’automobilia était aussi proposée, et elle aussi atteint des sommes folles :

  • 5200 € pour la combinaison de Jacky Ickx au Dakar 1991 (estimée 200-250 €)
  • 4200 € pour une maquette de C6 au 1/6e !
  • 100 € les trois notices de Citroën GS
  • La maquette du Tubix à l’échelle 1 part pour 33.000 € !

Tous les résultats sont consultables sur le site de Leclère, en cliquant ici.

 

Le prix de l’image ?

Au départ les estimations étaient basses. Citroën cherchant plus à faire de la place que de l’argent, on partait sur des choses raisonnables. Sachant que certaines autos ne pouvaient pas être immatriculées en l’état…

Mais cette vente des réserves du Conservatoire Citroën a été victime d’un mal qu’on avait déjà pu entrevoir avec les collection Baillon et La Gombe. Ou plus généralement… des ventes de collection vendues sans prix de réserve. En fait certains acheteurs viennent faire une bonne affaire, et d’autres viennent chercher une part d’histoire. Avoir une auto sortant d’une collection bien en vue vaudra (peut-être) plus cher par la suite. Surtout quand la maison de vente a bien fait son travail et a communiqué en faisant monter la sauce. C’est ce qui semble s’être passé ici.

Mettre 33.300 € dans une Citroën XM, au delà même de se poser la question de la qualité de la voiture reste totalement marginal…

Photos : Matthieu Turel et Leclère


 

Benjamin on Email
Benjamin
Redac-Chef à News d'Anciennes
Passionné d'automobile ancienne, il a créé News d'Anciennes en 2013 à force de se balader sur les salons sans savoir quoi faire de ses photos.
Conducteur occasionnel de Simca 1100 il adore conduire les voitures des autres, dès qu'elles sont un peu plus rapides !

9 commentaires sur “Résultats de la vente des réserves du Conservatoire Citroën : le prix de l’image”

  1. Belle réussite ! Mais à présent la cote pour la marque Citroën ne vas cesser d’augmenter et dommage pour les futurs acquéreurs … Le prix des épaves vont se vendre plus cher que du neuf !
    Bref , il y a toujours un client pour tout !
    Perso , j’étais intéresser par la maquette C6 (1/6e) mais à ce prix (4200 €) je vais me rabattre sur une C6 (1/1e) !!

  2. j’étais parti pour enchérir pour la photo de l’usine, l’établi, la ou les gs quand j’ai vu les premiers des enchères je me suis lever et suis parti au fond de la salle je pire étant la vente de l’ami 6 (à l’état épave complétement pourri) vendu de mémoire pour plus de 7000€
    bref la maison Leclere a très bien fait taff et moi je suis pas prêt de retourné dans ce type d’enchère
    Les acheteur étaient plus des acheteurs d’œuvre d’art que des collectionneur

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.