Constructeurs, qu’avez-vous fait de nos intérieurs ?

Récemment, une image a beaucoup tourné sur les réseaux sociaux, c’est celle de l’intérieur de la future Mercedes Classe A. Une ode à la modernité, une immense tablette qui couvre toute la planche de bord. Plus de compteur. Plus de mano bien intégré, plus de montre, plus de voyant qui nous éclate la rétine en cas de surchauffe… Mais pourquoi nous infliger cela ?!

D’abord je vous remontre l’image en question :

C’est moderne hein ! Mais le charme ? D’où la question : chers constructeurs automobiles, qu’avez vous fait de nos intérieurs ?

1 : Les volants de jouets

Je suis un amateurs de grands volants. Celui de ma Simca est grand, fin, bref un vrai volant d’ancienne. Celui de mon mazout, est grand et un peu moins fin. Et généralement j’adore conduire des autos aux grands volants. Petit avantage un peu oublié, les grands volants minces laissent voir les cadrans à travers les branches.

Mais maintenant on se retrouve avec des volants de Kart… même pas en fait. Les volants des modernes sont petits et comptent plein de boutons… comme ceux qui nous servent à jouer aux jeux vidéos. Parfois même ils s’en rapprochent au niveau du feeling… Encore dommage.
Certains adorent, je n’aime pas. Le premier volant du genre que j’ai essayé était sur une Peugeot 2008, il faut préciser que ce petit volant est même un argument marketing dans le cas présent.

Si on doit chercher une raison à cela, c’est que les directions assistées sont passées par là. Plus besoin d’avoir d’énormes volants qui fournissaient un couple important dans la colonne de direction pour faire tourner les roues. Plus le bras de levier était long, donc plus le volant était grand, moins il y a avait de force à fournir. Néanmoins, les petits volants ne sont pas forcément des nouveautés. Regardez les volants de R5 Alpine pour vous faire une idée.

Une raison ?

Même si je rêve en souhaitant le retour de volants à l’ancienne, je me suis fait une raison. Sur leur finesse par exemple. Elle a été sacrifiée, notamment avec l’adoption massive des airbags. Et puis c’est plus simple pour y caser des commandes.

Concernant leur taille… plus difficile d’imaginer un retour en arrière. Sachant que beaucoup de concepts exposent des volants ressemblant plus à des commandes d’avions, le grand cerceau n’est pas prêt de faire son retour.


2 : Plus de montre, plus de voyants… on est face à des écrans

Qu’il est loin le temps où on était face à des dizaine de cadrans. Des fois il n’y en avait qu’un mais qui regroupait toutes les informations. Et même quand il ne fonctionnait pas parfaitement, quel plaisir de voir l’aiguille monter. Et parfois quel malheur de voir l’aiguille de température atteindre le seuil critique, et le voltmètre commencer à signaler les faiblesses de la dynamo.

Un autre monde, sans bip, sans voyants, sans code erreur. En fait ces cadrans faisaient partie de la conduite. Le conducteur ne devait pas faire qu’attention à la route, mais aussi à tous ces indicateurs qui avaient aussi leur importance dans le fait d’arriver au bout du voyage !

A l’époque, les cadrans étaient beaux et offraient une belle décoration dans l’habitacle. Les marques Junghans, Messershmitt ou Jaeger n’étaient pas que des montres qu’on portait au poignet comme celles-ci, mais de vraies plus-values pour les autos ! L’heure n’était plus affichée en haut à droite au dessus de la radio… ce n’est pas mon téléphone pourtant !

Une raison ?

Vous vous rappelez du prix des premiers écrans plats ? Et des premiers écrans tactiles ? Et bien ce n’est pas valable que pour la maison ou votre téléphone… Un écran revient moins cher qu’une batterie d’écrans. Surtout qu’il suffit de brancher le tout à un mini ordinateur de la taille d’un smartphone, et toutes les infos seront données au même endroit. Évidemment si ça tombe en panne, tout va avec…

Peu de chance qu’on voie un retour en arrière, surtout que le conducteur moderne aime bien son GPS et sa tablette intégrée…

Rendez nous des intérieurs !

Cette super modernité s’affiche maintenant dans les autos… et pas les plus chères et les plus luxueuses. Celles justement qui perpétuent la tradition. Une Bentley Mulsanne vous réconcilie avec ces beaux intérieurs quand les autos les plus populaires centralisent tout en un seul écran pour faire chic. Mais le chic, pour beaucoup d’amateurs d’autos ça reste un alignement de cadrans ronds, avec chacun sa fonction.

Alors pensez à nous, et pas seulement dans des autos au style vintage ! On veut du charme. Déjà que les extérieurs s’uniformisent, essayez de conserver une touche plus personnelle à l’intérieur !


 

Benjamin on Email
Benjamin
Redac-Chef à News d'Anciennes
Passionné d'automobile ancienne, il a créé News d'Anciennes en 2013 à force de se balader sur les salons sans savoir quoi faire de ses photos.
Conducteur occasionnel de Simca 1100 il adore conduire les voitures des autres, dès qu'elles sont un peu plus rapides !

9 commentaires sur “Constructeurs, qu’avez-vous fait de nos intérieurs ?”

  1. Totalement d’accord sur le fond . L’électronique alliée aux écrans tactiles unifie les tableaux de commandes aussi bien des appareils ménagers que des machines industrielles en passant par les caisses enregistreuses et bien d’autres pour finir par nos chères automobiles modernes et unifiées.
    Personnellement les petits volants ne me déplaisent pas mais sans remplissage internes.
    Au passage une petite remarque: avec une dynamo il y avait un ampèremètre pour indiquer la charge ou la décharge alors qu’avec un alternateur il n’y a plus qu’un voltmètre.
    Continuez sur votre voie qui touche ceux qui ont connu dans leur jeunesse ces autos qui les faisaient déjà rêver.

  2. Ah, au fait, nous ne sommes pas obligé d’acheter des voitures d’aujourd’hui. C’est ça le libre arbitre !
    Pour ma part, je n’ai jamais eu de voitures “modernes”, toujours des cadrans, des loupiotes, des odeurs de cuir, d’huile et parfois d’essence, une trousse à outils dans le coffre (au cas où) et des centaines de milliers de bornes sans ABS, airbag, capteurs, GPS, multiplexage et j’en passe. Mais toujours avec un chauffage qui fonctionne et une voiture au point 🙂
    Ma seule crainte ? Les automobilistes freinent toujours trop tard (freins trop parfaits), sans respect des distances de sécurité. Malheurs aux aides à la conduite !!

  3. Cet article, cette ode à l’instrumentation “de chair et d’os” ne peut que toucher les lecteurs amateur d’anciennes.

    Le charme des compteurs et autre appareils avec leur aiguille, typo et couleur, parfois venant de fabricants différents est indéniable.

    Tout comme le volant véritable personnalité à part à entière du véhicule, hélas (et parfois heureusement) l’électronique et les avancées en matière de sécurité sont passées par là.

    Pour ma part, j’ai cherché longtemps un véhicule offrant ce genre d’attraits, mais pouvant rouler au quotidien sans souci, j’ai porté mon dévolu sur une Mercedes SLK de première génération, avec son 6 cylindres et son intérieur “presque à l’ancienne”.

    Cuir, alu bouchonné, ensemble compteur compte tours et une batterie de boutons massifs contribuent à donner une ambiance bien sympathique. Je sais on est loin des grands classiques, mais on fait ce qu’on peut…

  4. Bel article, plein de nostalgie !
    Voir les magnifiques tableaux de bord, peints à la main, des Facel vega !
    Oeuvres d’art disparues à jamais !
    Cordialement

  5. Encore une raison pour chouchouter nos anciennes pour rouler en daily avec !!!

    Merci ma Jaguar X-type, merci ma Lancia Thema !!! Des intérieurs so british pour l’une, so kitsch pour l’autre… et pourtant quel plaisir de se retrouver à leurs volants ! Une époque où l’Alcantara était le summum de la mode italienne… ou encore avoir un téléphone de voiture signifiait un énorme truc dans l’accoudoir central… Trop plaisant !!!

    A bas les écrans… on passe déjà nos vies dessus au boulot !!!

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.