La Vente d’Automne Aguttes à Lyon sera sous le signe des sportives

Autour du salon Epoqu’Auto, deux ventes aux enchères auront lieu à Lyon le week-end prochain. La vente officielle du salon se tiendra le 12, mais la veille aura lieu la Vente d’Automne Aguttes dans les locaux de la maison de vente dans l’ancienne gare de Brotteaux.

Beaucoup de lots pour cette vente. L’automobilia sera bien présente et on trouvera des objets pour presque toutes les recherches. Des plaques de rallye, des affiches, de la bagagerie, des miniatures, c’est varié. Vous retrouverez tout sur le catalogue de la vente en cliquant ici.

Avant les sportives, le luxe

Avant d’attaquer les sportives qui constituent le gros du catalogue de la vente d’automne Aguttes, on trouve trois belles autos de luxe. Les deux premières sont des Mercedes. On trouve la 300 Adenauer qui était déjà présente au Grandes Heures Automobiles, estimée entre 45.000 et 65.000 € et une 220 SE Cabriolet de 1964 en superbe état et estimée entre 75.000 et 95.000 €.

Autre auto luxueuse, une belle Rolls Royce Silver Shadow de 1977. La voiture est globalement en bon état et elle est estimée entre 8 et 12.000 €. L’occasion de rouler en Rolls à un prix contenu !

Les GT de la partie

On a noté trois autos qui ne sont pas des sportives à proprement parler. Mais ces autos performantes et élégantes sont à scruter. On trouvera ainsi une belle Alfa Romeo 2600 GT de 1967. Une belle auto complète présente avec tous ses accessoires et qui a subi une restauration il y a quelques années. Elle est estimée entre 35.000 et 55.000 €.
Enfin, plus ancienne, une Georges Irat équipée d’un moteur Citroën. Une autre auto qu’on a déjà vu aux Grandes Heures. Elle est estimée entre 45.000 et 65.000 €.

Beaucoup de sportives au catalogue de la vente d’Automne Aguttes

Les plus anciennes du lot

Beaucoup de françaises parmi ces anciennes sportives… mais pas que. On commence ainsi avec une Alfa Romeo Giulia Sprint GT de 1965. Une belle auto complète qui est prête pour les rallyes historiques et estimée entre 30.000 et 40.000 €.

Suivent deux “cousines” propulsées par un moteur Renault. La plus évidente est une Alpine A110 1600 S de 1970. En bon état de fonctionnement et parfaitement préparée, l’auto est également prête pour les rallyes. Elle est estimée entre 85.000 et 115.000 €.
L’autre est une René Bonnet (et non une Matra) Djet de 1964. La 99e produite. Restaurée il y a quinze ans, elle méritera de l’attention mais se présente bien. Elle est estimée entre 38.000 et 48.000 €.

Enfin, le trait d’union entre ces deux autos : la Renault 8 Gordini. Le modèle proposé date de 1965 et c’est une auto qui emporte encore le moteur 1100 cm³. Elle a été totalement restaurée et se présente dans un très bel état. Elle est estimée entre 38.000 et 48.000 €.

Les Youngs sont énervées !

On termine le catalogue de la vente d’Automne Aguttes avec cette belle brochette de youngtimers. Beaucoup de française, mais on commence avec trois étrangères. Deux BMW M3 E36 sont au catalogue. La “normale” de 1995, peinte en violet Daytona, est en superbe état et estimée entre 25 et 30.000 €. L’autre est une M3 GT, série limitée à 356 exemplaires, peinte en British Racing Green et estimée entre 38.000 et 48.000 €.
La dernière est une italienne plus ancienne, une Lancia Beta 2000IE de 1983, une sportive qui revêt de magnifique peinture de course et qui est estimée entre 8 et 12.000 € !

Niveau françaises, deux belles Peugeot. La 104 ZS a été la première petite sportive chez Peugeot. Ce modèle de en superbe état puisque restauré est estimé entre 10 et 15.000 €. Suit une 309 GTI 16 de 1994 est elle aussi en superbe état avec un entretien avéré et soigné. Elle est estimée entre 12 et 18.000 €.

Ensuite dans le groupe Renault, on commence par une Alpine GTA de 1990, mais en série limitée Le Mans. Une série très limitée puisque 325 exemplaires seulement ont existé. Cette auto très bien entretenue a été estimée entre 30 et 50.000 €. On trouve également dans ce catalogue une Renault Super 5 GT Turbo de 1988. Une pahse 2 en superbe état estimée entre 10 et 15.000 €.
Enfin, sa descendante, une Clio Williams de phase 2, sans numérotation donc. Avec une peinture neuve, elle fait oublier ses 120.000 km. Elle est estimée entre 12 et 16.000 km.

On devrait pouvoir passer voir ces autos et on vous tiendra au courant des résultats.

Vous aimez ? Partagez !

Benjamin on Email
Benjamin
Redac-Chef à News d'Anciennes

Passionné d’automobile ancienne, il a créé News d’Anciennes en 2013 à force de se balader sur les salons sans savoir quoi faire de ses photos.

Conducteur occasionnel de Simca 1100 il adore conduire les voitures des autres, dès qu’elles sont un peu plus rapides !


Laisser un commentaire