HVMC Motors tiendra aussi une vente à Monaco ce week-end

On vous a déjà parlé de la vente aux enchères d’Artcurial qui aura lieu à Monaco ce week-end. Ce ne sera pas la seule vente de véhicules anciens à se tenir sur le rocher. HVMC Motors sera également de la partie avec une vente installée sur les quais du Yacht Club de Monaco.

HVMC Motors signifie tout simplement Hôtel des Ventes de Monté-Carlo. La maison monégasque proposera ce Samedi une belle vente comprenant de l’autoimobilia, des motos, des autos et même des bateaux ! Au total un catalogue riche et varié.

Niveau automobilia, les affiches côtoient les BD, les mascottes mais aussi des dessins techniques ! De superbes lots !

Belles motos pour HVMC Motors ce week-end

Au niveau des motos, HVMC Motors présentera de très beaux spécimens ce samedi.
On commence par les motos « civiles » mais surtout sportives. On trouvera ainsi :
– une Moto Guzzi Falcone Tourisme de 1961, qui demande une remise en route et qui est estimée entre 6 et 8.000 €.
– une magnifique Norton 88 de 1954, fiabilisée et estimée entre 12.000 et 14.000 €
– du même propriétaire, une BSA Rocket 3 « Cadre Blanc » de 1972 estimée entre 24.000 et 26.000 €
– une moto unique, une Triumph X75 de 1973, trois cylindres et autant de pots. Elle est estimée entre 39.000 et 45.000 €

Ensuite deux belles motos de course. La première est une ancienne Yamaha TZ750 d’usine, pilotée alors par Christian Estrosi et avec laquelle il devient champion de France en 1976. La moto est estimée entre 75.000 et 85.000 €.
La seconde est une Aprilia RS 125, la moto avec laquelle Arnaud Vincent a été champion du monde de cette petite catégorie en 2002. La moto est encore dans son jus et estimée entre 55.000 et 65.000 €.

Deux bateaux au catalogue

HVMC Motors proposera deux bateaux à la vente. Le premier est un beau Riva Florida de 1962. Avec un V8 révisé, le bateau est prêt à vous emmener voguer sur n’importe quel lac. Il est estimé entre 35.000 et 45.000 €.

L’autre est un Runabout français, le dernier survivant des G Seyler. Il est de 1963 et animé par un petit 4 cylindres Chevrolet. Il est estimé entre 20.000 et 30.000 €.

Beaucoup d’autos, et pour tous les goûts

HVMC Motors n’est pas forcément une maison très (re)connue. Cela entraîne une certaine prudence sur les estimations, surtout comparé aux estimations de la vente Artcurial qui se tiendra également ce week-end à Monaco ! Le catalogue de cette vente est à voir ici.

Trois avant-guerre remarquables

Un catalogue varié qui comporte des ancêtres, mais aussi des voitures de l’immédiat avant-guerre.
On trouvera ainsi :
– Une MG SA Saloon de 1937 qui a subi une grosse restauration et qui se présente en parfait état avec une estimation comprise entre 45.000 et 55.000 €
– Une Lancia Astura 3000cc de 1934, l’une des quatre carrossée par Van den Plas et propriété du musée du Roi d’Angleterre. Cette auto est estimée entre 180.000 et 220.000 € !
– Une Aston-Martin 2L 15-98 Tourer de 1937, une auto rare, sortie à 24 exemplaires et en parfait état. Elle est estimée entre 170.000 et 220.000 €

Luxe et sport pour les après-guerre

On commence ces belles après-guerre avec une Facel Vega FV3B de 1958. Une magnifique auto dénichée par HVMC Motors, parfaitement restaurée et dont l’historique est parfaitement connu. Une auto estimée entre 200.000 et 240.000 €.

Côté anglaise, on trouvera une Aston Martin V8 Volante du type Oscar India de 1979. Une magnifique auto, en parfait état et estimée entre 130.000 et 150.000 €.

Dans cette catégorie on aura aussi une italienne, mais qui emporte un V6 3L qu’on connait, le même que la Citroën SM 3L qu’on a essayé dans cet article. C’est une Maserati Merak en bon état l’auto est également abordable, puisqu’elle est estimée entre 45.000 et 55.000 €.

Enfin on termine avec une rare Toyota S800 de 1967. Une auto vraiment pas courante, en bon état, et tout juste sortie de grange. C’est une des 17 S800 en conduite à gauche à avoir survécu. Elle est estimée entre 40.000 et 50.000 €.

Chères Youngtimers !

On trouvera aussi des Youngtimers à la vente HVMC Motors. Sauf que là on ne parle que des années. Pour les prix, on trouvera :
– Une Testarossa Monospechio et Monodado de 1985 estimée entre 130.000 et 150.000 €. Pour le coup elle a beau être rare, elle est chère.
– Une Porsche 964 Carrera RSR, 26e d’une série de 51 autos, elle est estimée entre 1 et 1.2 millions d’euros ! Rien que ça ! Et on sait qu’elle peut les atteindre !
– Une « simple » Porsche 964 Carrera RS de 1992, verte pomme, estimée entre 160.000 et 200.000 €
– Une BMW M3 mais ici une rare Evolution 2 de 1989. Une auto particulière estimée entre 75.000 et 85.000 €

De la populaire à des prix de populaires

Étonnamment les quelques populaires du catalogue sont à des prix très corrects… pour une vente aux enchères.

Les deux Simca, une 1000 Coupé sortie de grange et une Aronde qui a couru en rallye sont estimées respectivement entre 6 et 8.000 et 4 et 6.000 €.
On trouve aussi une Mehari. Ok ce n’est pas une 4×4 mais elle est 3 fois moins chère que celle d’Artcurial, pour une belle auto en 4 places (6 à 8.000 €).
Même chose pour la Mini Moke, celle-ci est estimée entre 9 et 11.000 €, deux fois moins cher « qu’en face ».
Enfin, la Mini Cooper MkII de 1969 est elle aussi estimée à un prix intéressant : entre 8 et 10.000 €.

L’intégralité du catalogue est à consulter ici.

Et n’oubliez pas que vous pouvez aussi trouver des autos, aux enchères mais directement sur Internet, chez notre partenaire Catawiki en cliquant ici.

Vous aimez ? Partagez !

Benjamin on Email
Benjamin
Redac-Chef à News d'Anciennes
Passionné d'automobile ancienne, il a créé News d'Anciennes en 2013 à force de se balader sur les salons sans savoir quoi faire de ses photos.
Conducteur occasionnel de Simca 1100 il adore conduire les voitures des autres, dès qu'elles sont un peu plus rapides !

Laisser un commentaire