Course de cote de Chanteloup-les-Vignes, les anciennes remontent la pente !

Depuis 1998, le premier dimanche de juin, est commémoré la première course de côte, qui eut lieu de 1898 à Chanteloup-les-Vignes, dans les Yvelines. Cette année, un beau plateau réunissait une cinquantaine de voitures et une quinzaine de motos, pour effectuer les 900 mètres de grimpette !

Il est à noter, que lors de la première édition de novembre 1898 de la course de Chanteloup-les-Vignes, c’est une voiture électrique qui remporta l’épreuve ! Après une édition en 1899, la course fut stoppée jusqu’en 1926, où elle reprit régulièrement, pour être définitivement stoppée en 1935, suite à de trop nombreux accidents survenus lors des dernières courses. Puis en 1998, à l’occasion du centenaire, une poignée de passionnés relance l’épreuve, mais cette fois sans aucun esprit de compétition, juste pour avoir le plaisir de voir et surtout d’entendre, de nouveau de belles anciennes au cœur du village.

Ce dimanche, on ne pouvait pas rater le lieu de départ, un char Sherman nous marquait l’endroit ! Le départ, donc, est donné en plein cœur du village, juste devant l’église de Chanteloup-les-Vignes, derrière laquelle se trouve le paddock des concurrents. Première surprise, il y a beaucoup de monde et la seconde, est que cette course est ouverte à tous les types de voitures sans distinction, sportives ou pas. Aussi on peut voir, un Renault 4CV, des Traction, même une Talbot Horizon, au milieu de voitures nettement plus typé racing comme une Bugatti type 47, les sublimes Talbot Lago et surtout une Delage D6. Le rayon sport était français ce dimanche, car on trouvait une petite Amilcar aux côtés de l’immense Vagat et son capot démesuré, en bref un très beau plateau.

Les Françaises étaient en force, et pas forcément que des sportives, mais aussi avec des marques très luxueuses avec, c’est assez rare pour ne pas le signaler, pas moins de trois Hispano-Suiza, toute plus belles les unes que les autres. Il est vrai que l’on est plus habitué à les rencontrer à Chantilly plutôt qu’à ce colleter avec des Alpine et autres R8 Gordini !  Bien sur ces trois Dames participeront à la montée.

Cette fameuse montée de 900 mètres, se situe au cœur même de l’ancien village de Chanteloup-les-Vignes et bien sur route sont fermées et hautement sécurisées, avec barrières, ballots de pailles et commissaires de piste, plaisir et sécurité allant de pair. Au contraire de 1898, on ne chronomètre plus, c’est même plus une ballade qu’un run ‘’pied dedans’’ ! On monte en famille dans les autos, on fait coucou aux nombreux spectateurs, bref on prend du plaisir.

Les motos inaugurent les séries, et quand tout le monde est monté, on redescend en convoi, ce qui fait deux passages pour le publique. Le second plateau sera pour les voitures d’avant-guerre et le dernier pour les après 45 qui viennent clore cette première série. Les montées seront aux nombres de trois dans ce dimanche, avec une durée de deux heures a chaque fois.

La course de côte de Chanteloup-les-Vignes est devenue, au fil du temps, un rendez-vous incontournable, avec un très bon esprit et une super ambiance. On monte à la vitesse qu’on veut, avec qui on veut et même sur qui on veut ! Bref avec une Mobylette,  un karting, dans une Mustang du moment qu’on prend du plaisir.

Ce rendez -vous attire, même, des voisins européens car des Belges et des anglais étaient engagés ce dimanche. Cette manifestation est entièrement gratuite et possède tous les atouts pour réussir, un charme incontestable et un plateau juste énorme ! Bravo à l’organisation et merci pour l’accueil des commissaires de pistes.

La galerie est ici.

 

Vous aimez ? Partagez !

bertrand
photographe/reporter

rédacteur et photographe à news d’anciennes.

Passionné d’histoire et de véhicules anciens, il rejoint la rédaction de news d’anciennes en 2015. Armé de son fidèle Nikon, il écume les rasso et salons pour vous les faire découvrir.


3 commentaires sur “Course de cote de Chanteloup-les-Vignes, les anciennes remontent la pente !”

  1. Bonjour, je voudrais participer à course de côte l’année prochaine, pouvez-vous m’envoyer le formulaire d’inscription dès qu’il paraît?
    Je possède une moto BMW r51rs de 1939.
    Merci d’avance.
    Christian Thibaut.

  2. Bonjour,
    Merci pour cet article. L’éclectisme du plateau est toujours surprenant et sympathique à Chanteloup, avec de vraies raretés.
    D’ailleurs, je suis surpris que vous ne mentionniez pas la présence d’une très rare Toyota 2000 GT (juste une petite photo dans l’article).
    Une occasion unique d’apprécier le son de son 6 cylindres en ligne.
    Mon coup de coeur cet année !

Laisser un commentaire