Le Musée Automobile de Talmont a 50 ans et il est toujours superbe

Lieu incontournable de l’histoire automobile des Pays de Loire, le Musée Automobile de Talmont soufflait ses 50 bougies ce Vendredi. J’y étais et ce lieu mythique a su accueillir les collectionneurs pour l’événement.

Tant d’années consacrées à la restauration d’anciennes automobiles, à faire perdurer l’initiative du créateur Gaston Giron, le Musée Automobile de Talmont est devenu la référence des Pays de Loire, en ce qui concerne l’histoire automobile. Aujourd’hui, la famille est fière de partager ces 50 printemps.

L’événement est de taille et pour la circonstance, les invités sont nombreux. Des anciens artisans et commerçants du milieu, des associations et fédérations, la presse, de nombreux organisateurs de manifestations rétro, des restaurateurs et possesseurs de belles anciennes et pour que la fête soit encore plus belle, des actifs en tous genres ayant également pris place dans divers endroits du Musée. Une belle fourmilière de passionnés se regroupant en fin de journée, qui débuta par un beau discours de l’héritier, Valentin. Un grand témoignage de passion. Aujourd’hui, la dynamique Magaly assure l’avenir de cette œuvre historique, qui visiblement restera pour longtemps dans le Giron familial.

La fête peut commencer et se finalise dans les règles traditionnelles  vendéennes. Rien ne manquait au buffet, jusqu’à l’ambiance musicale. Très belle prestation, jusqu’au bout de la nuit.

Un p’tit tour avec Gaston, créateur du Musée Automobile de Talmont

A la folle époque. En après guerre, Gaston Giron a déjà l’idée de conserver des voitures. Quand on sait qu’à l’époque celles-ci partaient rapidement pour la ferraille. Eh bien  soyons reconnaissant à cette initiative.

En Bref c’est en 1929, qu’il construit son garage à St Pierre du Chemin, qui devint la concession Mathis. En 1939 il acquiert une Peugeot Lion de 1910 promise à la destruction. Celle–ci ressortira en 1950 alors qu’il est désormais Nantais et ce sera le début des achats de pièces et de voitures.

L’idée de créer une expo démarre avec une trentaine de voitures de ses rêves. A Nantes, la place manque et la terre d’accueil  sera celle du lieu actuel Talmont sur la Côte de Lumière en Vendée. En 1967, à l’ouverture du Musée, ce sont déjà 80 véhicules exposés. Une histoire un peu similaire à celle du Musée de la Rochetaillée, qu’on vous fait découvrir ici.

Aujoud’hui la structure a évolué. Depuis ses quelques mètres carrés du départ, ce sont désormais 3.500m2 d’expositions, qui s’offrent aux visiteurs du Musée Automobile de Talmont. Plus de 150 voitures, toutes prêtes à prendre la route, rangées hiérarchiquement, depuis 1898 jusqu’aux années 70. Objets anciens, cycles,  jouets, thématiques, affiches, tableaux, etc, complètent la collection.
Une bien belle vitrine pour les passionnés d’automobiles avec 75 ans d’histoire, pas moins !

Rallye et animations pour compléter cet anniversaire

Plusieurs entreprises complémentaires à la restauration se sont associées à l’événement afin d’apporter leur savoir et leur informations à un public averti. La FFVE, dont Valy Giron fut président pendant plus d’un an en profitait pour fêter ses 50 ans, comme dans tous les grands rendez-vous.
Patrick Verneau et l’équipe de Form/Ulting, formateurs et experts en automobiles anciennes étaient venus en voisins. Pour rappel, on s’y forme en carrosserie, mécanique et sellerie.
Enfin, Gom’Up, autre voisin représentée par Isabelle Pelloquin, présentait sa spécialité, le décapage et l’aérogommage.

Deux artistes, complètent cette brochette professionnelle, dont  James Morice le « Croqueur » de belles autos.

Pour plus de mouvement, une réunion de teuf teufs s’animait à l’extérieur. Des avant guerre (la première) aux cuivres rutilants. Des amis arrivés de différentes régions, bichonnent les belles, afin d’effectuer le lendemain une balade prévue sur la corniche vendéenne.

Dans tous les cas, c’est un lieu à ne pas manquer si vous passez dans les parages !

 

 

Vous aimez ? Partagez !

Marc
Rédacteur et Photographe à News d'Anciennes

Jeune retraité, Marc avait du temps pour prendre des photos et aller à la rencontre des passionnés de l’ouest de la France, tant que sa Renault 8 est en restauration.

Il a rejoint News d’Anciennes au tout début 2016.


Laisser un commentaire