Comme un air de compétition pour Bonhams à Spa Classic

Spa Classic c’est ce week-end. Et comme tous les ans, Bonhams sera de la partie en proposant un superbe catalogue… qui fleure bon le sport. On a sélectionné quelques lots.

Une grosse colonie de Porsche… et assimilées

On sort les Turbos pour courir… et pour l’assistance

On trouvera à la vente Bonhams à Spa Classic deux Porsche de course des années 1970. La première est une Porsche 934/5 Groupe 4 de 1976 ex Kremer. Cette superbe auto à la livrée emblématique Martini est connue pour se présenter régulièrement sur des courses d’anciennes… telles que Spa Classic. En parfait état, son estimation est comprise entre 320.000 et 400.000 €.
Et puis comme ce genre d’auto a besoin d’un ou deux mécanos pour bien tourner, et bien Bonhams présente aussi un Volkswagen T2, d’assistance puisqu’il est assorti, et même assistance rapide avec 110 chevaux tirés du 2.1L qui l’équipe. Pour ce T2, comptez entre 45.000 et 55.000 €.

Autre auto de course, une Porsche 935 mais en fait basée sur une 911 Turbo de 1979. Cette auto est une Groupe 5 construite par DP Motorsport, une des trois seules. Elle est estimée entre 400.000 et 500.000 €.

Pour rouler découvert, il y a les 356

Deux 356 sont aussi proposées par Bonhams à Spa Classic.
La première est une Porsche 356 A 1600 Super Speedster de 1958. Cette auto est une des 800 speedster, c’est déjà bien, mais une des seules 200 “super” produites. En plus elle a été un peu préparée en recevant notamment un 1600 SC. Superbement restaurée, elle est estimée entre 300.000 et 400.000 €.
La seconde n’est pas un speedster. Elle y ressemble pourtant, c’est une 356 Convertible D, l’équivalent construit par Drauz quand il a fallu désengorger Reutter. Cette belle auto de 59 a été restaurée il y a longtemps. Elle est maintenant estimée entre 210.000 et 260.000 €.

 

Du sport sinon de la course

On commence avec une sportive, une auto habituée des ventes aux enchères. C’est une Mercedes-Benz 300 SL Roadster de 1958. Cette auto a beau être matching number et en superbe état, elle n’a pas tourné depuis deux ans. Cela (plus peut-être le fait que les enchères redeviennent plus raisonnable) fait que le prix est estimé entre 600.000 et 800.000 €.



Prêtes pour les plus grands événements

On trouvera à la vente Bonhams à Spa Classic plusieurs anciennes éligibles aux plus grands événements.
La première est une Jaguar Type E “Semi-Lightweight”. Elle est préparée pour le circuit et a déjà écumé les courses de “pré-66” en Allemagne. Avec ses ouvrants en alu et son bloc moteur acier elle est prête à reprendre du service et est estimée entre 260.000 et 320.000 €.

Autre auto habituée des circuits, une Lotus Elan 26 R préparée par Gipimotor. Une référence sachant que la voiture a été emmenée vers les sommets par Van Riet, et ce n’est que le dernier en date. L’auto est en superbe état et prête pour en découdre. Elle est estimée pour “seulement” 75.000 à 105.000 €.

Les deux dernières ont en plus un passé en compétition.
On commence avec une authentique Alfa Romeo GTA 1300 Junior, ex Autodelta ! Première 1300 préparée par l’écurie, elle a couru entre 1971 et 1972 obtenant des résultats allant de la victoire de classe au au podium au général ! Restaurée entièrement, c’est un morceau d’histoire qui demande à retourner sur la piste et qui est estimé entre 290.000 et 340.000 €.
L’autre est une Ford Capri 2600 RS de 1971. Cette Lightweight d’usine a été livrée à François Mazet et a ensuite appartenu à Clay Regazzioni. Cette auto a déjà participé aux plus grands événements, du Tour Auto 2011 au Mans Classic. Elle est estimée entre 80.000 et 120.000 €.

Deux Formule 1 pour terminer

La vente Bonhams à Spa Classic présentera deux Formule 1 “classiques” qui feront le bonheur des collectionneurs-pilotes.
La première est une Benetton-Ford B191 de 1991. Cette auto a été emmenée par Nelson Piquet à la victoire, c’était au Grand Prix du Canada. Mais elle a été pilotée par un pilote encore plus titrée puisque c’est Michael Schumacher qui termina la saison à son volant. Sans trop d’électronique, avec une boîte manuelle “facile d’entretien” elle est estimée entre 750.000 et 950.000 €.
La seconde est plus confidentielle. C’est une Osella FA1G de 1986 qui a la particularité d’avoir été propulsée par un moteur Alfa Romeo. Piercarlo Ghinzani son pilote d’alors l’a conservée jusqu’en 2015. Prête à rouler, elle est estimée entre 90.000 et 120.000 €.

Le catalogue complet est visible en cliquant ici.

Photos : Bonhams

Benjamin on Email
Benjamin
Redac-Chef à News d'Anciennes

Passionné d’automobile ancienne, il a créé News d’Anciennes en 2013 à force de se balader sur les salons sans savoir quoi faire de ses photos.

Conducteur occasionnel de Simca 1100 il adore conduire les voitures des autres, dès qu’elles sont un peu plus rapides !


Laisser un commentaire